Guyaweb, journal d'information et d'investigation

Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Centrale du Larivot : nouvel épisode devant la justice

Centrale du Larivot : nouvel épisode devant la justice

Alors que le Conseil d’État doit se prononcer sur la suspension prononcée en juillet 2021 par le juge des référés du tribunal administratif de Guyane à l’encontre de l’autorisation d’exploitation délivrée par l’ancien préfet Del Grande à Edf pour sa centrale thermique au Larivot, c’était au tour lundi à Cayenne de la CTG, de la CCIG et de la fédération du BTP de tenter de convaincre le tribunal administratif de l’urgence de reprendre le chantier de ce projet rejeté par la commission d’enquête publique. « Donnez nous neuf mois ! Nous allons lancer immédiatement une commission d’enquête pour mieux encadrer…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

15 commentaires

  • Twinny
    07 septembre 2021

    Maître Touami est peut-être un véritable homme orchestre, mais sur ce projet il défend l’économie et non pas l’environnement et la population = CTG, CCIG et leurs soutiens kif kif !
    « Donnez-nous 4 mois pour rectifier … » même si ce n’est pas pour proposer un plan B »Propre », ils admettent donc que cette Association a raison sur le fond.

    Mais personne n’est chargé de l’environnement dans ces instances alors ! Depuis le temps qu’on en parle, on aurait pu rectifier le tir !

  • Celeri
    07 septembre 2021

    A retenir dans ce dossier la malhonnêteté de GNE et de son président qui dans sa communication oublie de dire qu’il n’y a plus de centrale au fioul en métropole car le réseau est sécurisé par la production nucléaire. C’est uniquement ça la vraie raison et elle n’est donc pas écologique.

    Tenté de dire que à force de préférer suivre les simagris de quelques agitateurs plutôt, les guyanais semblent ne pas voir ce qui est en train de se passer chez nous. Ces gens là sont venus en donneur de leçon chez nous! Quand certains passent leur temps à parler de colonialisme uniquement lorsqu’il s’agit des fonctionnaires d’Etat cela devient pathétique. En effet ce sont les mêmes qui vont s’afficher avec ces associations qui:  » si ce n’est pas du colonialisme c’est quoi? » Le plus rageant c’est d’entendre ces -écolos-colonisateurs rabaisser les guyanais au quotidien laissant entendre que nous sommes dépourvus de réflexion sensée (ah bin oui puisque monseur G. réfléchira toujours mieux que la petite matourienne et cela même si elle a été à la même université que lui. Mais comme il vient en Guyane pour donner des leçons c’est donc lui qui a raison pour notre avenir! ). Visiblement nous ne savons pas ce qu’est le développement durable qu’ils ont au passage réinventé juste pour leur terrain de jeu en Guyane. Mais sinon tout va bien chez nous!

    Quand ça va péter car les emplois verts tardent à venir, et que des jeunes du BTP perdent leur emplois il faudra être là aussi et ne pas faire comme l’an dernier où tout le monde voulait quitter la Guyane à cause du corona parce que ça prennait conscience du retard de développement!!!

  • bilo
    07 septembre 2021

    @celeri: Le racisme et la victimisation sont vos seuls arguments? C’est triste. Essayer plutôt de réfléchir sur le fond que représente la question de l’avenir énergétique de la planète (et de la Guyane qui en fait partie).
    Creuser le sujet et vous constaterez peut être que « le colon » n’a pas toujours la couleur de peau que l’ont crois car ce n’est pas cela qui est constitutif d’un colonisateur mais plutôt sa soif d’exploiter les richesses du territoire qu’il occupe. Il vous faudra beaucoup d’honnêteté pour constater qu’à travers votre intervention vous défendez les grands groupes internationaux qui comme on le sait souhaite le meilleur pour la Guyane. Le fioul est une énergie du passé ! Les biocarburants sont une catastrophe environnementale. Si demain les multinationales s’implante en Guyane (Montagne d’or etc..) ce sont eux qui déciderons de l’avenir du territoire. Et vous regretterez les « zécolos » que vous maudissez tant quand bien même sont ils Guyanais et partage la même communauté d’intérêts que vous, ce qui ne sera jamais le cas des multinationales.
    Vous évoquez les emplois de la centrale: interessez vous de plus prêt à ce qu’un developpement centrée sur les ENR peut génèrer, et comparez. Y a pas photos! Dernier point.
    EN France nous faisons comme ci le monde entier avait tord et nous raison. Car en réalité les capacités de production issues des ENR dépassent aujourd’hui tout le reste. Quels idiots ses chinois, japonais, allemenad américain etc…
    A+

  • bilo
    07 septembre 2021

    Encore une chose: puisque vous évoquez les jeunes: Allez informer la quarantaine d’étudiants en master energie de l’UG que l’orientation ENR de leur formation ne leur permettra pas de travailler en Guyane. Mais pas d’inquiètude du travail ils en trouverons ailleurs en europe et dans le reste du monde qui developpe ses capacités renouvelable et apprends à maitriser les problématiques qui en sont issues.

  • Celeri
    07 septembre 2021

    Vous confirmez alors ce que je viens d’écrire : « si des grands groupes s’installent, ils feront la loi » (je résume ce que vous avez écrit !) cela revient donc à insulter tout ou partie du peuple guyanais en le condamnant à l’avance mon cher. Car oui on ne sait pas réfléchir ici!

    Au sujet des jeunes en Master Énergie, pour le moment c’est vous qui le dites, mais en quoi cette centrale les empêchera de travailler dans les ENR?
    Ah donc pour la guyane dès qu’il s’agit d’un grand groupe, oups on va se faire lourder!!! Au fait il y a tellement de choses à faire en Guyane mais vous allez me dire que l’arrivée de Greenpeace en 2018 uniquement pour suivre Total et son départ dès l’arrêt des travaux, ce n’est pas de l’’ecolo colonialisme? En dehors de Total, les guyanais n’avaient pas besoin de tapage pour d’autres sujets beaucoup plus graves : garimpeiros, pêche illégale?

    Alors oui monsieur, la Guyane ce n’est pas l’Afrique, les gens ont un cerveau, arrêtez d’insulter les gens en disant que sans les écolos nous serons dépourvus de sens dans nos réflexions.

  • Bloubiboulga
    07 septembre 2021

    « …la Guyane ce n’est pas l’Afrique, les gens ont un cerveau… » Ca pique un peu les yeux…

  • lematourien
    08 septembre 2021

    @ celeri..c est un peu raciste votre conclusion..non!

  • le Jaguar
    08 septembre 2021

    La parole est décomplexée en Guyane. Imaginons le tollé si « la Guyane » avait été remplacée par « la France » ou l’Europe ». J’ignore si l’auteur de cette saillie (Celeri) est afro-descendant mais dans ce cas on atteindrait des sommets !

  • KouK
    08 septembre 2021

    @Celeri(sible) : la supériorité intellectuelle des guyanais sur le reste des êtres humains n’est plus à prouver… Cf le taux de vaccination, le taux d’alphabétisation, le taux de VIH, le taux de diabète, le taux de fonctionnaires, le taux de mercure dans le sang…

    Allez au diable avec vos comparaisons répugnantes.

  • bilo
    08 septembre 2021

    @ celeri: L africain sans cerveau va tout de meme vous repondre.: Lorsque 500M€ auront été investit au larivot le déploiement de capacité de production renouvelable deviendra obsolete quoi qu en dise la réglementation censée prioriser les ENR sur le thermique. Donc pas de place pour tout les etudiants en master.
    Par ailleurs, le pic petrolier etant vraisemblement atteinds, l acces a cette ressource fossile limitée deviendra tres difficile a l horizon 2030. Demain !

  • Celeri
    08 septembre 2021

    Soudainement cela choque tellement les mots sont forts. Pourtant c’est juste un exemple pour illustrer le fait que pour beaucoup tous les guyanais ne savent pas réfléchir et qu’il faut le faire pour eux. Je parle de l’afrique car souvent les écolos mettent en avant les dérivent du continent pour justifier leurs actions. Par contre ils ne mettent jamais en avant les états de ce même continent qui ont une bonne gestion. Donc j’espère que vous vous rendrez compte du mépris. Ai-je parlé de corona, de maladie et autres? Justement non car perso je ne cautionne pas les agitations contre la vaccinations et il est peut être temps de mettre tout le monde dans le même sac à cause de quelques individus car si vous lisez bien j’ai également écrit que les individus qui passent leur temps à insulter le préfet, le directeur de la sécurité publique en assénant des propos minables et en les traitant de colons sont les mêmes qui après vont s’afficher avec les écolos dont l’action en guyane pour certains n’est pas très loin du colonialisme voir pire puisque ces derniers ne cessent de vouloir penser pour nous. Donc je réitère, il y des gens capables de réfléchir en guyane, la mettre sous cloche au motif que ailleurs il y a eu des dérives c’est insulter une partie de sa population et leur libre arbitre. Bilo vous parlez de pétrole, je vous invite à constater que dans le mix énergétique le pétrole sera touours bien présent dans la pétro chimie. Enfin il me semble que la Guyane est en pleine croissance et ne maitrise pas sa démographie donc oui il y a de la place pour les deux. Mais peut être que comme il faut la garder sous cloche, on sera condamné à vivre dans de grands ensembles de barre d’immeuble qui justement ne favoriseront pas l’émergence de ces énergies. mais sinon tout va bien chez nous!!!!!

  • Celeri
    08 septembre 2021

    les dérives!

  • le Jaguar
    08 septembre 2021

    Harry Hodebourg que l’on peut difficilement qualifier d’écolo colonialiste avait fait une intervention très lucide à propos de la centrale du Larivot le 9 août dernier en en expliquant les enjeux sans sombrer dans les clichés habituels du style « les écolos venus d’ailleurs veulent empêcher les guyanais d’accéder à l’énergie ».

  • Morvandiau
    09 septembre 2021

    @Jaguar
    Si on se conforme à la logique anticolonialiste guyanaise, énonçant entre autres que tous les écologistes donneurs de leçon venus d’ailleurs sont des colonialistes, alors Harry Hodebourg en est bien un car il vient lui aussi d’ailleurs (Martinique).
    J’aime bien ce raisonnement absurde (et un poil crypto raciste) car lorsqu’on propose à ceux qui l’érigent en religion de le développer un peu plus, on en arrive à (re)prendre conscience de la réalité historique de la Guyane, volontiers éludée : seuls les peuples autochtones peuvent être considérés comme étant les colonisés et les autres sont les colonisateurs et/ou leurs descendants.

  • Macanahan
    10 septembre 2021

    @Celeri, je recommande de regarder de plus près les études du « Shift project » pour un monde décarboné avant qu’il ne soit trop tard. Dans ce cadre, la décroissance du pétrole est prévue pour 2030 soit après-demain à l’échelle de l’humanité! Pensons à nos enfants, y compris en Guyane et arrêtons de reporter à demain ce que nous pourrions faire de suite c’est-à-dire : développer les ENR, maintenir Petit Saut et garantir au moyen de turbines à combustion en container que DDC soit toujours opérationnelle même si sa centrale est mise à l’arrêt (en fait c’est déjà le cas, le débat actuel n’a fait qu’enrichir le(s) proprio(s) du terrain vendu à EDF!). Bien à vous

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Élie Domota : « L’État a la volonté manifeste de laisser la Guadeloupe dans un marasme »

Le porte-parole du LKP (« Collectif contre l’exploitation ») est en première ligne de la mobilisation sociale qui agite l’île depuis deux semaines. Contrairement à ce qu’affirme ...

Les sites d’or clandestins chutent à 129 contre 148 dans le Parc, une première analyse..

Le nombre de sites illégaux est en baisse sur le Parc Amazonien de Guyane, avec 129 sites répertoriés fin août dans une mission aux heures d'observations moins longues avec une baisse des points ...

Les frères Rinaldo et Jérémy Djanie case prison de même que Edmond Fonkie et Henkie Seling pour 7 et 8 ans

Le tribunal correctionnel de Rennes a condamné jeudi en fin d'après midi, de la semaine dernière, les 29 personnes poursuivies dans le trafic de cocaïne "sans retenir cependant la qualification ...

La visite du ministre Lecornu a renforcé la colère des Guadeloupéens

Le barrage de La Boucan est l'une des places fortes de la contestation actuelle sur l’île. À Sainte-Rose, le barrage n’est pas tant tenu au nom de la lutte contre l’obligation vaccinale que ...

Report de Soyouz V26

Initialement prévu ce mercredi 1er décembre à 21h31, le 26e décollage de Soyouz est reporté « en raison de conditions météorologiques défavorables (…) au plus tôt au 2 décembre à 21h27 ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2021 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube