vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Les amis de la Montagne d’or et Non à la Montagne d’or : deux nouveaux acteurs du débat

Les amis de la Montagne d’or et Non à la Montagne d’or : deux nouveaux acteurs du débat

Deux nouvelles associations spécifiquement dédiées au projet minier de la Montagne d’or sont en cours de formation en Guyane. Le militant écologiste Harry Hodebourg vient de lancer un nouveau réseau d’opposants au projet, du nom de NEMO pour Non à l’exploitation de la montagne d’or, qu’il souhaite voir rapidement évoluer en association. Soutenant une position diamétralement opposée, Les Amis de la Montagne d’or menés par Paulin Bruné, ancien député guyanais, sont également sur le point de se constituer en association. Alors que le débat public sur le projet de mine industrielle débute, ces deux entités espèrent rallier des Guyanais ne…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

4 commentaires

  • le Jaguar

    M. BRUNE a tort lorsqu’il déclare « Les écologistes ne s’occupent pas de ce drame réel (l’orpaillage illégal) et concret en ayant transféré leur action militante sur une éventualité ».
    Personne n’est d’accord avec l’orpaillage illégal mais c’est à l’état de lutter contre ce fléau et il le fait même si le cadre législatif limite son efficacité.
    On peut éventuellement déplorer l’insuffisance de moyens alloués mais les écologistes ne peuvent rien faire de plus que dénoncer cette situation et ils l’ont déjà évoqué maintes fois.
    En revanche exercer une action militante sur une éventualité est la moindre des choses si l’on estime qu’un projet est néfaste plutôt que d’attendre d’en constater les conséquences probablement irrémédiables.

    • AKL

      M. BRUNE n’est pas sans savoir que l’orpaillage illégal fait son lit sur l’orpaillage légal. Une majorité des acteurs de la filière dite légale tire profit du côté obscur illégal. D’où la difficulté d’éradiquer le fléau.
      Il suffit d’aller regarder dans les pays où sévissent ces multinationales minières pour constater que l’orpaillage illégal s’y développe encore bien plus que lorsqu’elles n’étaient pas présentes. En conclusion si un tel projet devait se faire (mais je n’y crois guère) nous aurions non seulement ses conséquences irrémédiables mais également celles d’un orpaillage illégal qui explosera.

  • Francois

    l union fait la force ! Avec l appui de NEMO et d’autres mouvements opposés a ce projet industriel russo-canadien, on peut gagner si on est tous ensemble !

  • AKL

    France Guyane écrivait il y peu en parlant de M. BRUNE et de son acolyte: « Ils affirment n’avoir aucun lien ni contact avec la compagnie minière. »
    Difficile à croire quand on se souvient que ce même Paulin BRUNE était le conseiller en communication d’une autre multinationale minière aurifère canadienne il y a une dizaine d’années. Donc aucun contact avec la compagnie minière actuelle je n’y crois pas une seconde. C’est une sale habitude de ces pseudo élites de croire que les Guyanais ont la mémoire courte.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Coronavirus : l’ambassadeur de France au Suriname, testé positif, transféré en Guyane

Antoine Joly, l'ambassadeur de France au Suriname, testé positif au Covid-19 mardi au Suriname a été transféré ce dimanche en Guyane. L'intéressé, que Guyaweb a pu contacter, indique qu'il ...

Un confinement très long et des tests un peu élargis

Vivant sur une terre de grandes disparités sociales, à l'organisation sanitaire régionale trop souvent erratique, les Guyanais devront, s'ils veulent échapper au pire, rester confinés chez eux, ...

Clara de Bort calme les ardeurs médiatiques du préfet

Après le tollé provoqué par le petit tour médiatisé samedi dernier au marché de Cayenne du préfet Marc Del Grande et de la maire de Cayenne Marie-Laure Phinéra-Horth sans respect des gestes ...

Les deux navires cargos transportant Ariane, Soyouz et Vega retraversaient l’Atlantique depuis Kourou vers l’Europe avec un caisson aimanté à leur coque rempli de cocaïne !

L'enquête sur le trafic de drogue entre la Guyane et l'Europe à partir du port spatial de Pariacabo à Kourou prend une tournure de plus en plus rocambolesque avec de nouvelles révélations suite ...

Cocaïne dans un caisson aimanté à la coque du navire transportant Ariane : un agent de la mairie de Kourou, deux associés d’une entreprise de transport de riz… parmi les mis en examen

Guyaweb est en mesure de dévoiler de nouvelles informations sur cette enquête judiciaire ouverte suite à la découverte d'environ 8 kilos de cocaïne dans un caisson qui s'était décroché de la ...

Covid-19 : La France parmi les pays les plus touchés

Guyaweb met en ligne un fil d'informations en accès libre afin de suivre l'évolution de la pandémie notamment en Guyane touchée comme le monde entier par ce coronavirus. Recommandations pratiques,...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube