Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

21 morts Covid sur les dernières 72 heures au Suriname où la situation est hors de contrôle, un confinement strict rétabli par le gouvernement qui a demandé l’aide des Pays-Bas

21 morts Covid sur les dernières 72 heures au Suriname où la situation est hors de contrôle, un confinement strict rétabli par le gouvernement qui a demandé l’aide des Pays-Bas
78 morts Covid entre le 1er et le 28 mai dans ce pays !

L’hécatombe se poursuivait vendredi au Suriname avec 7 morts Covid de plus sur les dernières 24 heures, soit 21 décès Covid sur les trois derniers jours dans ce pays voisin de la Guyane.

78 personnes viennent de décéder du Covid en 27 jours de mai dans ce pays, cela représente près de 40 % des victimes du Covid au Suriname sur les 14 mois précédents de l’épidémie (204 morts cumulées au 30 avril).

Le gouvernement de ce pays frontalier de la Guyane a annoncé le rétablissement d’un confinement strict jusqu’au 18 juin et a appelé les Pays-Bas à l’aide.

Hôpitaux endettés et sursaturés, taux de vaccination dérisoire (entre 1 et 2% de la population ayant reçu ses deux injections selon les chiffres), la France qui vient -via la Guyane- à la rescousse de ce pays, proche d’une pénurie d’oxygène, un appel à l’aide aux Pays-Bas… « la situation est hors de contrôle» au Suriname a reconnu de fait vendredi le gouvernement de ce pays.

Le mois de mai 2021 est de loin, celui d’un triste record pulvérisé du nombre de morts Covid dans ce pays : 78 entre le 1er et le 28 mai ce qui représente près de 40 % (38, 24 % plus exactement) du nombre de morts Covid sur ce territoire entre mars 2020 et fin avril 2021 : 204.

A un jour près (entre le 1er et le 27 mai, le bilan des analyses du 28 mai n’ayant pas été donné), la Guyane française où la vague semble (pour l’heure) moins dévastatrice aura tout de même déploré 15 morts Covid.

Soit un rapport aux décès entre les deux régions désormais de 1 à 5 alors que les rapports de population de ces territoires sont peu ou prou de 1 à 2 (300 000 habitants en Guyane, un peu plus de 590 000 au Suriname).

Si la Guyane était actuellement en proie au même taux de létalité que le Suriname, ce bout de France d’Amérique du Sud aurait déploré 39 morts entre le 1er et le 28 mai.

Mais la Guyane commence à avoir un nombre important de patients Covid en réa (rapporté à sa faible population) : 32 jeudi soir ou vendredi matin.

Un nombre auquel il convient d’ajouter les 4 patients Covid de Guyane supplémentaires souffrant d’insuffisance respiratoire grave évacués intubés de la réa de l’hôpital de Cayenne vers le CHU de Martinique (deux le 18 mai, deux le 26 mai).

36 patients Covid de Guyane étaient donc de fait en réa jeudi soir ou ce vendredi matin.

Au Suriname, chaque jour depuis une dizaine de jours désormais, les taux de nouveaux positifs sont ahurissants.

Jeudi, sur les 678 tests PCR effectués avec écouvillons, 292 se sont révélés être des cas infectieux au Covid-19, soit 43,07 % de positifs.

Vendredi, sur les dernières 24 heures, sur les 610 personnes qui se sont présentées aux centres de prélèvement, 293 ont été dépistées positives au Convid-19 , ce qui représente 48,03 % de nouveaux positifs soit près d’une personne sur deux testées !

Entre mercredi 19 et vendredi 28 mai, au moins 6 personnes surinamaises atteintes de formes graves du Covid sont décédées à leur domicile : les hôpitaux de ce pays sont pleins, confirme le gouvernement.

Le Suriname a appelé à l’aide les Pays-Bas (l’ancien pays colonisateur) et a demandé la mise à disposition de médicaments, des aides médicales ainsi que le déploiement de personnel médical néerlandais en renfort, pour aider à faire face à cette terrible vague actuelle de l’épidémie.

La sécurité générale et la santé publique ne sont plus garanties

En matière de niveau d’alerte pour le pays, le niveau violet a été atteint, ont indiqué les autorités de ce pays vendredi, ce qui signifie, souligne Starnieuws qu’en vertu des textes qui définissent ce niveau d’alerte, la situation est «extrêmement incontrôlable» et que dès lors «la sécurité générale et la santé publique ne sont plus garanties».

Ce niveau d’alerte est celui le plus élevé selon les textes du pays.

Pour ce qui est des hôpitaux, il existe un niveau d’alerte noire spécifique. Guyaweb indiquait que les hôpitaux de ce pays en étaient proches la semaine dernière (voir cet article), cette alerte noire a été officiellement déclenchée ce vendredi.

Ce qui signifie, a reconnu le président du Suriname Chan Santokhi vendredi soir, lors d’une allocution, que les établissements de santé du Suriname ne sont plus en mesure de prendre en charge l’ensemble des patients Covid qui nécessiteraient une hospitalisation.

Autrement dit, on est, pour le moins ces derniers jours, au stade du tri de malades Covid dans ce pays.

Des citoyens de ce pays souffrant de forme grave de la maladie vont de fait continuer à y mourir à domicile faute de place dans les établissements de soins.

Dans son allocution, le président du Suriname a aussi indiqué que le gouvernement de ce pays est, en outre, confronté à des dettes accumulées dans les établissements hospitaliers, rapporte encore Starnieuws.

Le gouvernement du Suriname a indiqué vendredi que 25 millions de dollars surinamais ont été débloqués pour les établissements de santé. Soit moins de 1,5 million d’euros.

Dans une lettre adressée à la Chambre des représentants au Parlement du Suriname, Hugo De Jonge le ministre de la santé des Pays-Bas a pris acte de la demande adressée au gouvernement néerlandais de contribuer à nouveau à la lutte contre la pandémie de Covid-19 au Suriname.

Le vice-premier ministre néerlandais mentionne, par ailleurs, dans son courrier, relève Starnieuws, que les Pays-Bas ont déjà contribué en la matière avec deux programmes de Covid-19, représentant une enveloppe de 6,5 millions euros pour acheter des ventilateurs, des équipements de protection individuelle et des médicaments.

De Jonge indique dans ce courrier que les Pays-Bas prévoient de faire un don de vaccins AstraZeneca au Suriname mais… après la semaine 25 (!) autrement dit, au plus tôt, fin juin et à condition que le nombre de vaccins disponibles aux Pays-Bas le permette.

«Le nombre exact de vaccins à donner est actuellement en cours de détermination, mais étant donné la structure de la population du Suriname, ainsi que la volonté de vacciner, il se situera entre 500 000 et 750 000 doses.», a noté le ministre de la Santé et vice-premier ministre néerlandais.

Au Suriname, dans ce contexte extrêmement délétère aux portes de la Guyane Française, le gouvernement a annoncé un confinement strict jusqu’au 18 juin.

Les supermarchés, les boulangeries, les boucheries resteront ouvertes mais une seule personne par famille y est tolérée et le membre de la famille préposé aux courses n’aura que le créneau horaire de 7 heures à 16 heures pour les effectuer. Il faut, en outre, que cette personne soit majeure.

Les commerces de matériaux de construction restent ouverts en raison des inondations dans le pays qui impliquent le recours à ce type d’achats.

Les sociétés et les producteurs, concernés par l’approvisionnement (notamment sur le plan alimentaire) des magasins et supermarchés peuvent fonctionner.

L’industrie extractive est permise : «les sociétés aurifères et services et groupes essentiels (sic) tels qu’identifiés dans le décret présidentiel», rapporte un brin énigmatiquement la presse locale.

Les marchés et écoles restent fermés.

Les fêtes y compris à domicile demeurent interdites.

Les cérémonies religieuses (funérailles comprises) demeurent limitées à 5 personnes comme les rassemblements.

Le port du masque reste obligatoire à l’extérieur de son domicile.

Singularité de ce reconfinement strict : les rassemblements «devant les épiceries» du Suriname sont interdites et le «stationnement» (dans la position du siroteur comprend-on) devant ces épiceries peut y être sanctionné d’une amende, prévoit le retour du confinement strict.

Quand, de l’autre côté de la frontière, le sirotage en Guyane devant le Chinois reste une tradition courue toute la journée (sauf le dimanche en ce moment).

Vu le contexte sanitaire, les charters de ressortissants haïtiens avec pour objectif la Guyane (et la demande d’asile) ne risquent pas de reprendre ces temps-ci.

Le vol de passagers en provenance et à destination d’Haïti est interdit dans le cadre du nouveau confinement.

Les vols de passagers en provenance du Brésil et de Cuba sont également interdits.

Les vols aller-retour pour les Pays-Bas, les Caraïbes et les États-Unis d’Amérique sont autorisés pour le trafic de passagers dits essentiels (retour familial, malades, diplomates etc).

Les vols intérieurs ne sont autorisés que pour le fret, les fournitures médicales et les urgences.

Mais un peu comme en Guyane, au cœur de moments les plus tragiques, il y a toujours la place pour l’incongruité, le plus ou moins inattendu, voire l’anachronisme.

Ainsi ce vendredi soir, De Ware Tijd révèle-t-il l’existence d’une lettre envoyée au gouvernement ce vendredi, jour de durcissement des mesures anti-Covid «demandant que les portes de l’église soient à nouveau ouvertes».

La lettre est adressée au Président de la République du Suriname, au vice-président, au président de l’Assemblée nationale et à l’ensemble du conseil des ministres.

Dans la lettre, un tantinet en retard d’un chapitre, «de nombreux citoyens surinamais (sic) gravement préoccupés» soutiennent que leur «sensibilité religieuse est en train de s’affaiblir parce que les pseudo-confinements ont toujours lieu le week-end et non pendant la semaine», alors que le nombre d’infections à Covid continue d’augmenter, rapporte De Ware Tijd, relayant les récriminations épistolaires.

Un argumentaire qui rappelle un tantinet celui de nos militants locaux à qui on ne la fait pas. Le virus ne circule que le soir. Ahou.

Ce nouveau mode de société crée de plus en plus le sentiment désagréable d’une «intention»…

Les pétitionnaires surinamais, pour leur part, notant : «Alors que l’église est l’un des endroits les plus importants où les gens viennent chercher le salut et trouvent le salut de l’âme, ce nouveau mode de société crée de plus en plus le sentiment désagréable d’une «intention» (de nuire comprend-on, ndlr) avec un verrouillage total le week-end, alors que c’est précisément et surtout sur les week-ends que l’Église offre ses soins essentiels à la communauté », argue encore la lettre, selon De Ware Tijd.

Les signataires de la lettre affirment encore «qu’aucune attention n’est accordée à la santé mentale de la population et que cela se manifeste, entre autres, par la composition de l’équipe de gestion de crise Covid-19, qui ne comprend aucun membre du clergé (resic)».

En outre, note De Ware Tijd, les citoyens concernés qui ont signé la lettre ne souhaitent pas être victimes de discrimination s’ils refusent de prendre le vaccin Covid-19.

La liberté c’est sacré.

La lettre comporte près de deux mille signatures de chrétiens de différentes Eglises du Suriname, relève enfin De Ware Tijd.

Il y avait vendredi 203 personnes dans les hôpitaux et centres de santé du Suriname pour des formes sérieuses voire graves de Covid-19 et, en outre, 35 patients dans les unités de soins intensifs (unités de réa, en surcapacité).

1 187 personnes infectées par le Coid-19 non guéries (souffrant de formes peu graves du Covid ou, pour partie, n’ayant pas trouvé de place à l’hôpital) devaient encore rester à l’isolement, principalement à domicile.

FF

Pour la route de l’oxygène liquide à Kourou il aura fallu contourner quelques obstacles

Guyaweb a révélé (voir cet article) que, ce week-end, de l’oxygène liquide pour le Suriname doit être récupéré à Air Liquide à Kourou par la route et un ferry à la frontière puis retour au Suriname.

«Lors d’une réunion d’urgence vendredi, l’ambassadeur de France Antoine Joly a été appelé pour obtenir de l’oxygène au Centre spatial guyanais de Kourou, en Guyane française. Mais pour que cela se produise, certains obstacles ont dû être surmontés. Le ferry d’Albina ne peut pas transférer de conteneurs ISO complets. De plus, les camionneurs surinamais ne disposent pas d’un certificat spécial oxygène pour transporter de l’oxygène par la route en Guyane française, où des règles européennes strictes s’appliquent.», a relaté De Ware Tijd vendredi en fin de journée.

«Pour que l’oxygène arrive, il a fallu demander un permis spécial pour rendre disponible le ferry La Gabrielle ce week-end, pour transférer le camionneur français et garantir l’approvisionnement en oxygène. «Car effectivement il ne devrait pas y avoir de transports lourds sur la route dimanche en Guyane, mais on nous a assuré que c’était possible en raison de la situation d’urgence », a déclaré, selon De Ware Tijd une autorité surinamaise partie prenante de l’opération.

L’oxygène liquide recueilli à Kourou devrait dépanner quelques jours avant l’arrivée au Suriname d’oxygène de Trinidad et Tobago, selon une source diplomatique contactée par Guyaweb.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

35 commentaires

  • FRED66
    29 mai 2021

    17ème article en 10 jours sur le même sujet… la Guyane (ou Guyaweb ?) a peur…
    Cela représente 81% de l’information car dans le même temps il n’y a que 4 articles sur d’autres sujets.
    C’est pour mes statistiques.

  • FF
    29 mai 2021

    Même un pays voisin hors de contrôle, où les morts se ramassent à la pelle n’est pas une information pour vous à partir du moment où elle vous dérange. Longue vie à l’indifférence maquillée en militantisme d’intérêt… Il y a une semaine vous prétendiez que ce n’était pas une hécatombe dans ce pays… Gratuitement.

  • DB
    30 mai 2021

    Jugeant sans doute la situation sanitaire guyanaise insuffisamment préoccupante et le nombre de décès peu satisfaisant pour alimenter son catastrophisme morbide, voilà ces derniers jours que notre journaliste convoque élégamment « les morts qui se ramassent à la pelle » d’un pays étranger limitrophe…

    Dans ces conditions, pourquoi ne pas évoquer les 13 morts en 24 heures à Cali en Colombie, 60 depuis le début du mois ? Mais… c’est vrai, suis-je bête, ces gens ne sont pas décédés du Covid, ils ont tout simplement été victimes de la légitime répression gouvernementale qui s’abat sur ceux qui osent contester l’ordre établi. Aucun intérêt !

  • FRED66
    30 mai 2021

    Le décompte morbide en effet n’avance à rien et n’informe que superficiellement.
    J’eu aimé qu’avec le recul on s’adapte aux nouvelles données et par exemple celle-ci que Guyaweb ne traite jamais : quel est l’intérêt du confinement et quel est son effet néfaste également.
    Voici un lien sur Le Figaro (pas complotiste pour deux sous le canard, n’est-il pas ?) qui rappelle la fable de «l’ours et l’amateur des jardins» : l’animal veut ôter une mouche du nez de son ami, mais «non moins bon archer que mauvais raisonneur», lui fracasse le crâne d’un jet de pavé – croyant bien faire.
    D’après cet article : alors qu’on aurait empêché le décès prématuré de 100 000 personnes (version hyper optimiste) ayant 81 ans de moyenne d’âge on a gagné 5 ans individuellement, soit 500 000 années gagnées. D’un autre côté, toujours grâce au confinement, nous vivons la pire récession Économique depuis la fin de la dernière guerre qui fait entrer dans la pauvreté 1 million de personnes pendant que 5 autres millions perdaient en revenu (et après vous direz que je ne prêche que pour ma paroisse 🙄). L’espérance de vie étant directement corrélé au niveau de vie c’est 1 200 000 années de vie perdues (cf dans l’article les détails).

    https://www.lefigaro.fr/actualite-france/le-confinement-a-detruit-plus-d-annees-de-vie-qu-il-n-en-a-epargnees-20210511

  • GZ
    30 mai 2021

    Le souci avec ce genre d’écrits, FRED66, c’est que cela confine à la réflexion….
    Et hop là, vous demandez trop.

  • FF
    30 mai 2021

    Non seulement vous plagiez l’écrit d’autrui pour vous faire passer pour un intellectuel ou un penseur mais toute honte bue DB vous continuez à écrire mathématiquement des sottises. Il suffit de rapporter le nombre de morts par habitant au Suriname pour y comprendre que la situation est grave.Mais non, ignorant du calcul mathématique élémentaire, vous y opposez un nombre présumé absolu (hors sujet d’ailleurs) sortant la Colombie de votre chapeau. Les faits qui ne vous conviennent pas vous importent moins que votre nombril. Comme d’autres ci-dessus qui prennent ce site pour exutoire à leurs obsessions ou pire à leur vanité. Il y a une interview intéressante d’un psychologue suisse sur l’épidémie de complotisme dans Sciences et Vie d’avril.

  • GZ
    30 mai 2021

    Zutparbleu et carramba. Après les Yankee, les British succombent à leur tour au complotisme :

    https://www.thetimes.co.uk/article/covid-wuhan-lab-leak-is-feasible-say-british-spies-cvtxjjwpc

    Et dorénavant Facebook ne censure plus les contributions jusqu’ici jugées complotistes…

    FF, un petit café avec moi ?

  • DB
    30 mai 2021

    Par curiosité, FF, tapez les mots « paranoïa – schizophrénie – symptômes » sur votre moteur de recherche, vous verrez, c’est édifiant. Bien entendu, toute ressemblance ou similitude avec un journaliste existant ou ayant existé ne saurait être que coïncidence fortuite. (je sais, je sais, je ne suis pas à l’origine de cette formule d’avertissement. Encore et toujours du plagiat !)

  • FF
    30 mai 2021

    Frog vous l’a écrit DB à ce degré d’imposture il se consumerait. Cela pose moins de problème de conscience à vos deux compères à l’indignation sélective. Après la phrase qu’Alexandre n’a pas pu dire et que les journalistes avaient dû inventer (bah non en fait), cela fait beaucoup. Et j’en passe. Vous vous attribuez des paragraphes entiers d’un auteur pour venir faire le paon parmi les commentaires d’internautes. C’est bien que l’on discerne cela. Le vrai visage des cuistres. Cette maladroite tentative de diversion n’y peut rien.

  • FF
    30 mai 2021

    « Paranioïa ? » , « Schizophrénie » ? Vous êtes en train de voir chez autrui vos propre turpitudes DB. Petite piqûre de rappel de votre contribution censée épater la galerie sous cet article
    https://www.guyaweb.com/actualites/news/societe/covid-19-110-nouvelles-hospitalisations-la-semaine-derniere-un-taux-dincidence-record-de-613-sur-le-secteur-des-savanes-kourou-macouria-14-de-positifs-sur-le-littoral-ouest-20-sur-le-maroni/

    Permettez-moi (afin de remettre l’Eglise au milieu du village) et dans un souci d’authenticité relatif à l’ampleur de votre contribution personnelle de la rappeler ici :

    Après cette phrase pour faire diversion : « Avec la vaccination librement consentie, tout devient plus simple » (je ne sais pas si ce poncif est de vous) voilà votre tartine pompée à un auteur sur la toile et censée habiller votre non argumentation : « [Avec la vaccination librement consentie, tout devient plus simple]. Ceux qui, de quelque manière, sentent leur destin obscurément lié à celui du peuple, ceux qui n’ont pas renoncé à garder mémoire de l’avenir, ceux que couvre de honte la pensée d’esquisser un seul pas de danse sur la piste carcérale de la communication lénifiante, ceux-là n’ont plus qu’une idée, qu’un désir, qu’une obsession : contribuer à une démarche qui, en les libérant de tout souci pour eux-mêmes et en leur offrant ainsi les fruits les plus exquis de la liberté, les comble déjà au moins de paix.
    Aucun mot d’ordre entre ces gens-là, nulle présentation de curriculum vitae : ils ne se reconnaissent qu’à leur passion de vivre et à leur certitude, même clignotante, même fugitive, même sarcastique, que la vie d’un seul va toujours à l’impasse si elle ne s’articule sur celle de tous, qu’il y a de l’enfer dans tout corporatisme, dans tout club, dans toute tribu, que le désir désire toujours au-delà, que seule la largeur est exacte et que le moindre hommage à la liberté comme la plus secrète concession à la soumission retentissent jusqu’aux confins de l’univers. Ils croient que la vie incertaine qui les attend ne sera pas vaine, qu’il y aura en elle un peu de tragique mais aussi, pourvu que le rire le plus vaste accompagne ce mot, du glorieux. »

    Ouvrons le lien, recherchons « exquis  » ou « mot d’ordre » dans le texte https://resurgences.net/la-liberte-contre-la-communication/

    Evidemment tout cela sous confortable (ou présumé) anonymat mais cela pose question cette imposture : sur les faits qui conditionnent la vie publique, sur les responsabilités des uns et des autres…

  • Frog
    30 mai 2021

    Les Brits étaient aussi second à dénoncer les armes de destruction massives de Sadam.
    Et à savoir si le virus s’est échappé d’un labo ( chinois ou américain selon d’où vient la propagande ) ben on le saura jamais. Par contre tout indique qu’il s’est d’abord échappé du fion d’une chauve souris !
    Quant à présenter Facebook comme une espèce de caution morale…

  • GZ
    30 mai 2021

    Vous pas comprenii, Frog..

    Le sujet n’est pas de savoir si le virus vient d’un labo, s’il est traficoté ou pas, où d’un animal.

    Le sujet n’est non plus de savoir de quel labo viendrait ce virus, peut-être fort opportunément déposé près du labo chinois pour compromettre la Chine…

    Notre sujet à nous est que l’hypothèse de son origine laborantine fut traitée de complotisme et d’idiotie par le mainstream (et notre FF ) pas si longtemps que ça, faisant état d’un sectarisme absolument renversant et incompréhensible de sa motivation.

    D’autant plus incompréhensible que l’origine laborantine est mathématiquement plus probable et de plusieurs ordres de grandeur… comme j’ai eu l’occasion d’indiquer sur ces colonnes, sans que quiconque aurait eu les clignotants mis en route…

    Je ne présente pas Facebook comme une espèce de caution morale, mon pauvre. Je souligne que même le plus grand censeur mondial des « fake news » a rendu les armes..
    Vous comprenii ?

    J’ai vraiment l’impression de m’adresser à de plus en plus de retardés mentaux sur ce site.

    Allons FF, un peu de patience et le caractère génétiquement manipulé de ce virus sera pitet reconnu… qui sait ? En tout cas, LMontagnier persiste et signe…
    Pour ton énervement le plus salutaire, mon pote.

  • Frog
    30 mai 2021

    Quant il ne reste plus que l’insulte…

  • Frog
    30 mai 2021

    Mo pas comprenii en fait, pourquoi présenter les conclusions des brits comme « un indice de plus » alors même que vous supposez quelques outrances plus tard, qu’il est possible que ce soit justement un complot ?
    Ensuite, que doit on comprendre du fait que « même » face book ne censure plus ?
    Et pardon j’ai raté l’épisode où vous expliquiez ( aux retardés mentaux) que mathématiquement la cause laborantine était la plus probable… Mais si vous l’avez déjà expliqué et documenté (! ) alors je m’incline…vous êtes drôle.

  • GZ
    31 mai 2021

    Je vous pardonne d’avoir raté des choses… mais je suis las. Trop las.

  • GZ
    31 mai 2021

    Eh, Hc opportunément interdit dès les premières nouvelles de son usage efficace en Chine, stocks de masques détruits et jamais remplacés, masques qui ne servent à rien, pillage (par la force dite publique) des commerçants (chinois) de Paris qui ont eu la capacité de s’en procurer, usage sciemment erroné du remdesivir, plages dynamiques et d’autres signes de l’aliénation mentale, retards induits dans la vaccination par des egos politiciens…etc etc, puis commission d’enquête parlementaire sabotée pour cacher la misère…
    Et vous venez avec un torchon à la La monde destiné à salir des gens comme Raoult… Voyez, c’est ce genre de lecture qui fait de vous ce que vous êtes.

  • DB
    31 mai 2021

    Je l’ai déjà dit, FF, je me sers partout où je trouve l’inspiration et où je suis stimulé. Je le répète, peu importe où je prends les choses, l’important c’est vers où je les mène. Je ne me fais aucun reproche.

    Il en irait différemment si j’avais prétendu que ma sagacité m’avait permis de dénicher un « scoop » en révélant des faits qui, sans mes investigations, seraient restés inconnus… Un peu à l’image de cette fameuse « exclusivité Guyaweb » https://www.guyaweb.com/actualites/news/justice/trois-jours-de-proces-pour-laffaire-de-faux-daide-au-sejour-et-corruption-de-fonctionnaires-huit-prevenus-dont-ronald-foin-lex-chef-du-bureau-de-limmigration-de-la-prefecture-et-deux-de-se/

    Les tentatives maladroites pour déguiser en un haletant feuilleton cet article (où tous ceux qui ont quelques rudiments de droit pénal auront décelé le formalisme aisément reconnaissable du Rapport d’enquête venant clôturer une procédure judiciaire) posent question. Si l’on se réfère aux larges extraits tirés des actes de procédure et notamment des PV d’audition, il est clair que vous avez eu accès à l’ensemble de la procédure d’une enquête que vous n’avez aucunement initiée mais bien parasitée. Et l’on se doute qu’en vertu du secret de l’instruction, ces informations ne vous ont pas été gracieusement fournies par la magistrat instructeur ou par le Parquet…

    Les journalistes d’investigation initient des enquêtes, les chroniqueurs judiciaires interviennent aux minutes du procès. Cet article démontre une malhonnêteté intellectuelle et une insuffisance professionnelle dans les deux cas.

  • FRED66
    31 mai 2021

    Je voulais vous dire, au passage, DB que j’aime beaucoup le côté poétique et second degré que vous avez 🙏.

  • FF
    01 juin 2021

    Se procurer des informations c’est un métier. Les sources sont citées et largement dans ce reportage. DB vous faites encore une fois diversion. De quel rapport d’enquête parlez-vous ? Il y a bien une analyse journalistique également, cela vous a échappé. Et vous osez parler de malhonnêteté intellectuelle : en connaisseur. A votre âge, copier des pans entiers de textes d’auteur afin de tenter de faire le beau sur la toile. C’est pathétique, n’est-ce pas ? Convenons-en. L’imposture en Guyane, personne ne vous croira.

  • DB
    01 juin 2021

    Je pouffe ! Alors, point donc d’investigations, mais un copié/collé de PV d’auditions assorti d’un vulgaire enrobage de la très large reproduction d’une ordonnance de renvoi que vous qualifiez d’analyse journalistique « également »… L’imposture en Guyane, personne ne vous croira.

    Mais vous ne citez pas toutes vos sources, FF, notamment lorsque vous mentionnez « Ronald Foin (né au Maroc en 1960) qui indique en garde à vue avoir quitté le lycée en classe de première, aura travaillé jusqu’à l’âge de 45 ans à La Poste en région parisienne puis à Reims. Il y déclare aussi avoir passé plusieurs concours internes jusqu’à celui de chef d’établissement. ».

    En règle générale, ces informations n’appariassent pas sur une ordonnance de renvoi, elles sont inhérentes à la partie relative à l’identité figurant au PV d’une personne auditionnée par un OPJ. Voulez-vous aimablement nous dire, FF, comment vous vous êtes procuré ce PV ?

    Bref, comment s’étonner dans ces circonstances qu’aucun confrère n’ait « rebondi » sur cet article… ? Non, ne dîtes rien, un complot, assurément !

  • FF
    01 juin 2021

    DB, vous vous prenez les pieds dans le tapis. En garde à vue, c’est pourtant clair. Ce n’est pas la même chose de prendre des pans entiers de mots d’auteur que l’on n’a pas pu être et de se les attribuer (sans guillemets) pour épater la galerie sur un site.

  • DB
    01 juin 2021

    Que le mis en cause ait été auditionné pendant sa garde à vue, c’est très clair en effet, mais ça n’explique pas comment vous vous êtes procuré son PV d’audition… Et insistez tant que vous voulez sur les « mots d’auteur », Jean Sur ayant été mon formateur, j’ai encore des notes plein ma besace dont je me réjouis de vous faire profiter…

  • FF
    01 juin 2021

    Vous dites tout et son contraire DB. Vous contrarie même le secret des sources, pierre angulaire de la liberté de la presse et donc de la démocratie, dans des affaires qui conditionnent la vie publique.

  • DB
    01 juin 2021

    On y arrive, tout doucement, mais on y arrive. Avec le secret des sources, vous abattez là votre dernière carte. Reste encore à convaincre l’institutions judiciaire, ce dont je doute, que le secret des sources journalistiques puisse être opposable au secret de l’instruction. Allez, qui avez vous corrompu pour obtenir ce PV, et comment ? Dîtes nous FF, les lecteurs veulent savoir !

  • FF
    01 juin 2021

    Il y a une jurisprudence DB. Cherchez. Vous avez cette capacité à étaler l’ignorance du spécialiste en tout. Le journaliste n’est pas soumis au secret de l’instruction et il a même le devoir de protéger ses sources qui, parfois, prennent des risques pour le droit à l’information d’intérêt général. Vous ne semblez pas un grand défenseur de la liberté de la presse quand elle vous dérange. Victor Hugo la mettait déjà au même niveau que le suffrage universel. Mais faut-il encore répondre à vos insultes stériles ?, pas au niveau d’un débat digne de ce nom.

  • GZ
    02 juin 2021

    Eh bien, il ne fallait pas attendre longtemps depuis de 30 mai, n’est-ce pas Fred ?
    Et nous voilà au-delà de l’origine laborantine, on en est à la modification artificielle de ce virus :
    https://www.minervanett.no/files/2020/07/13/TheEvidenceNoNaturalEvol.pdf

    https://www.dailymail.co.uk/news/article-9629563/Chinese-scientists-created-COVID-19-lab-tried-cover-tracks-new-study-claims.html

    https://insolentiae.com/explosif-le-covid-cree-en-laboratoire-selon-le-dailymail-ledito-de-charles-sannat/

    Présentes-tu tes excuses à LMontagnier ?

  • GZ
    02 juin 2021

    Un débat digne de ce nom commence par la publication des écrits de ton contradicteur, FF.

    Les avancées sur l’origine artificielle du virus t’enquiquinent, n’est-ce pas ?

    Fake-newseur, va.

  • GZ
    02 juin 2021

    Quel rapport, Frog ?
    Ye ye, facile à « débattre » tout en censurant l’adversaire, hein ?

  • GZ
    02 juin 2021

    Enfin…

  • DB
    02 juin 2021

    Vos efforts dérisoires pour la draper de termes grandiloquents n’empêche pas la réalité d’apparaître nue, FF. Les risque encourus par votre source, ce héros de l’information d’intérêt général, se résument en fait à une sanction administrative assortie d’un sanction pénale pour corruption passive. Eh oui, subjuguer un enquêteur pour obtenir la divulgation d’un procès verbal sur une affaire en cours est un fait constitutif de corruption active, et aucune jurisprudence n’a jamais exonéré quiconque de ce délit. Il semble bien qu’à l’arrogance et à la malhonnêteté intellectuelle vous ayez ajouté la délinquance à votre panoplie. j’attends avec impatience vos prochaines leçons de morale, d’éthique et de déontologie pour à nouveau me tordre de rire, Fat Farceur.

  • FF
    02 juin 2021

    Vous ne maîtrisez absolument pas la loi sur la liberté de la presse DB encore moins ses jurisprudences mais vous distribuez la bêtise à la louche. Evidemment lorsque l’on plagie pour faire le beau, l’on ne prend pas le temps de réfléchir par soi-même. Vous voudriez mettre tous les journalistes d’investigation en prison, Plenel compris. Vaste programme. C’est en règle générale une perte de temps de supporter vos inepties de specialiste auto-proclamé en tout, en l’occurrence du droit de la presse voire du droit en général, mais cela recèle une petite touche carnavalesque. Ahou !

  • DB
    03 juin 2021

    Il se trouve que je fais très bien la distinction entre la liberté de la presse, à laquelle je demeure fermement attaché, et les agissements crapuleux d’un pisse-copie sans talent qui va jusqu’à suborner un représentant de l’institution judiciaire pour étoffer un pseudo article de presse qui, sans l’enrobage issu de ces malversations, serait tout simplement resté la reproduction fidèle d’une ordonnance de renvoi.

    Et je mets au défi votre mythomanie de trouver un seul de mes commentaires indiquant, voire suggérant, quelque velléité à mettre Plenel en prison.

    Ne prêtez pas aux autres vos propres turpitudes !

  • FF
    03 juin 2021

    Pris les mains dans le pot de confiture de vos insuffisances, de vos égarements et de votre plagiat, vous en êtes réduit à l’insulte DB. C’est d’une pauvreté d’esprit. C’est bien que l’on voie cela, le vrai visages des cuistres disait Desproges. Un message ampoulé (aux hormones) n’y changera rien. https://www.youtube.com/watch?v=1pf-5lz8sIQ

Articles associés :

Suriname : 204 morts Covid de mars 2020 à fin avril 2021, en mai 98 morts, un record mensuel déjà battu : 141 décès du 1er au 18 juin et un parlementaire antivax !

Au Suriname, le nombre de décès Covid poursuit son affolante ascension. Ce pays avait déploré 204 morts Covid de mars 2020 à fin avril 2021, en 14 mois donc. Le mois suivant, en mai, il y aura...

Assiduité des élus à la CTG : Ringuet, Phinéra-Horth et Briolin à la traîne

A l'occasion des élections territoriales dont le premier tour est prévu ce dimanche 20 juin, Guyaweb s'est penché sur l'assiduité des 51 conseillers de la Collectivité territoriale de Guyane ...

L’enquête judiciaire pour suspicion de «favoritisme» est bouclée dans l’affaire qui vise Gabriel Serville, signataire, fin 2014, d’une convention pour la mairie de Matoury avec l’avocat Olivier Taoumi pour 9500 € mensuels d’honoraires

L'enquête judiciaire sur les conditions d'attribution d'une rémunération mensuelle nette de 9500 euros par la mairie de Matoury, théoriquement durant 38 mois, à Olivier Taoumi, entre fin 2014 et ...

Covid-19 : les chiffres ne sont pas rassurants, les indicateurs restent élevés dans un contexte de confinement quasi-fantoche et d’agitation des esprits…

Les chiffres consolidés du Covid-19 ne sont pas à la baisse en Guyane contrairement à ce qu'espéraient les autorités en début de semaine dernière au moment de la décision de maintien des ...

Interview de Gabriel Serville : TVA, évolution statutaire, immigration …

Le député Gabriel Serville (Peyi Guyane), figure politique à l’itinéraire morcelé, s’est lancé dans la bataille des élections territoriales à la tête de la liste « Guyane Kontré pour ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2021 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube