vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Procédure assouplie pour 1 700 établissements de Guyane autorisés à recourir au chômage partiel par la Direction du travail : entre 11 600 et 11 700 salariés concernés

Procédure assouplie pour  1 700 établissements de Guyane autorisés à recourir au chômage partiel par la Direction du travail : entre 11 600 et 11 700 salariés concernés

Au 15 mai, près de « 1 700 établissements » correspondant à « 1 300 entreprises » ont été autorisés à recourir à l’activité partielle en Guyane au regard de la «circonstance exceptionnelle», constituée par la crise sociale de près de 5 semaines qui a paralysé le territoire, nous a indiqué, en début de semaine la DIECCTE (Direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi). Plus de 2,1 millions d’heures chômées demandées par les entreprises avaient déjà été autorisées à cette date selon la même source. Pour la plupart à 7,74 euros l’allocation horaire…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

2 commentaires

  • Nicolas

    Il ne manquerait plus que les transporteurs (et d’autres socio professionnels) qui ont bloqué le territoire pendant cinq semaines soient indemnisés par l’Etat.

    Et pourtant c’est ce qu’on comprend.

    Autrement dit: Allez-y, bloquez, bloquez, de toute façon vous serez payés ou indemnisés !

  • Joko

    Bien vu. S’ils avaient un tant soit peu de fierté, ils refuseraient cette indemnisation de l’état kolonial. Mais à l’image des indépendantistes fonctionnaires, ils s’en garderont bien. Au bout du compte, ce sont toujours les mêmes couillons qui paient…

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Une centaine de personnes rassemblées à Paris contre la Montagne d’or

Une centaine de personnes se sont rassemblées hier, samedi 16 juillet, sur la place de la République à Paris pour manifester leur opposition au projet de mine industrielle de la Montagne d'or. En G...

Lula va commenter le Mundial sur deux médias brésiliens

Les "impressions" de l’ancien président emprisonné pour corruption seront diffusées à la télévision et à la radio. Cette annonce a été faite hier sur les réseaux sociaux par José Traja...

Affaire «Moukin and co» : le juge d’instruction a délivré un avis de fin d’information, il considère que son enquête pour «aide au séjour», «faux» et «corruption» est terminée

L'affaire de délivrance présumée frauduleuse de titres de séjours à la préfecture de Cayenne à partir de dossiers suspectés de bidouillages est vraiment entrée dans la dernière ligne droite ...

Suspension de Parcoursup durant les écrits du bac

Le fonctionnement de la plateforme qui gère l’entrée des lycéens dans l’enseignement supérieur sera suspendu du 18 au 25 juin. Depuis le 22 mai Parcoursup fonctionne en continu, des proposi...

L’Argentine fait un pas vers la légalisation de l’IVG

La Chambre des députés a adopté ce jeudi un texte reconnaissant le droit à l’avortement, qui doit encore être adopté par le Sénat. A l’issue d’une longue session de plus de 23 heures, ...

Pourvoi de Léon Bertrand : un délai plus long qu’à l’accoutumée pour rendre la décision en raison surtout d’un trop plein de dossiers à la chambre criminelle

On connaît les raisons du délai inhabituel que s'est octroyée la Cour de cassation pour rendre son verdict dans le dossier Léon Bertrand  : trois mois au lieu des trois semaines habituelles. Rais...

© 2018 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions