vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Le procureur souhaite que les gendarmes adjoints de police judiciaire soient OPJ en forêt, la commission des lois du Sénat s’inquiète du droit des garimpeiros…

Le procureur souhaite que les gendarmes adjoints de police judiciaire soient OPJ en forêt, la commission des lois du Sénat s’inquiète du droit des garimpeiros…

Vendredi 13 janvier dernier, au cours de la présentation du bilan Harpie 2016, lorsqu’il a pris la parole, le procureur de la République Eric Vaillant a estimé que «l’avenir» de la lutte contre l’activité aurifère illégale passe, selon lui, notablement par une extension du pouvoir des gendarmes adjoints de police judiciaire. Pour l’heure, seuls les OPJ (officier de police judiciaire), réquisitions du parquet à la main, peuvent être le relais du procureur au fin fond de la jungle de l’or et donner le feu vert sur place aux interventions des militaires. Or, selon les forces armées de Guyane, ces OPJ sont en…

Cet article est composé de plusieurs parties, lire la suite:

1 2

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

6 commentaires

  • Joko

    En résumé, les sénateurs nous brouillent l’écoute.

  • Desijose

    Est-ce que le procureur a demandé l’autorisation au boulet d’or avant de faire sa communication ????

  • Francois

    je soutiens entièrement le procureur Eric Vaillant pour attribuer une extension du pouvoir des gendarmes adjoints de police judiciaire – en particulier dans le cadre de la lutte contre l’orpaillage illegal.

  • Isa973

    Total soutien pour cette mesure ; il y a une vingtaine d’OPJ en poste en Guyane, on y ajouterait la centaine d’APJ (Agent de Police Judiciaire) en fonction

  • le Jaguar

    Ce procureur est un rebelle !

  • oceaneokio

    tout à fait d’accord, en espérant que ce n’est pas un coup d’épée dans l’eau

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Joséphine, 76 ans, agressée chez elle à Matoury alors qu’elle repassait : « il m’a dit si tu cries je te tue ! »

La mini-trève des barrages pendant lesquels délinquants et autres avaient été empêchés de circuler est révolue. Illustration, entre autres, le vol avec violences subi par Joséphine, 76 ans,...

Le réseau internet rame … !

Vous ne rêvez pas, les pages web et les réseaux sociaux à l'instar de Facebook s'affichent à la vitesse d'un escargot. L'opérateur télécom historique Orange fournit quelques explications de l...

Ariane 5 reprend du service

Clouée au sol depuis le 21 mars en raison de la crise sociale en Guyane qui a duré près de cinq semaines, Ariane 5 s'élancera de nouveau vers le ciel dans une semaine, jeudi 4 mai, avec à son bo...

L’histoire mal (re)connue du vote blanc

Guyaweb revient sur l'histoire de cette pratique électorale encore mal connue et mal reconnue qu'est le vote blanc. Associé pendant des décennies aux votes dit nuls, il connaît ces dernières ann...

Grève à EDF : «Des baisses de charge sont à prévoir»

La grève à EDF se radicalise et des baisses de charge sont en ligne de mire. C'est l'information somme toute essentielle qu'a délivrée le syndicat UTG/EDF de l'Eclairage ce mercredi après-midi da...

Le «vote blanc» bien suivi

C'était l'une des consignes de vote données durant la crise sociale pour exprimer un «mécontentement» à l'égard de la politique du gouvernement. A l'initiative de l'association Gwiyann mo péy...

Toutes les petites annonces ( 2 ) :

© 2017 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions