vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

« On ne peut pas continuer dans ces conditions » (Roland Peylet)

« On ne peut pas continuer dans ces conditions » (Roland Peylet)

La réunion publique concernant le projet de Montagne d’or qui se tenait hier, jeudi soir, à Cayenne a été levée après que Harry Hodebourg, militant écologiste, se soit jeté précipitamment sur Gauthier Horth, conseiller territorial, ancien président de la Fédération des Opérateurs miniers de Guyane (FEDOMG), empêché de s’exprimer. Il était 21h, la réunion publique se tenait depuis près de trois heures à la mairie de Cayenne, quand Roland Peylet a préféré couper court à la séance après que Harry Hodebourg se soit précipité sur Gauthier Horth qui venait de prendre la parole, nécessitant l’intervention d’agents de sécurité. « On ne…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

15 commentaires

  • EL MATADOR

    Que l’on aime ou pas le projet, que l’on aime ou pas les propos et les prises de positions de gautier, rien ne justifie les agissements de certains extrémistes fanatisés qui empêchent les citoyens de s’exprimer librement.
    Le débat public est un outil de la démocratie, il est regrettable que certains l’utilisent comme un champ de bataille pour des idéalistes fanatisés au point d’en perdre la raison…
    De là à ce que l’etat islamique participe au débat pour y présenter son projet de société il n’y a qu’un pas…
    De « montagne d’or » contre « or de question », on arrive aujourd’hui à « montagne d’ordures » contre « questions ordurières »… A quand un combat de gladiateurs, avec ou sans la participation des 500 frères ?

    • Bello973

      Hum, sans être péjoratif, c’est plus un outil du folklore démocratique. Qu’un « ayatollah écologiste » y bouscule un apôtre incandescent du minier, fait entièrement partie du débat démocratique et de son spectacle. La démocratie c’est surtout la confrontation d’opinions possible, sans trop d’excès irréversibles… M.Gauthier, quoi que vous en disiez, a parfaitement pu s’exprimer au micro pour insinuer que certains écologistes sont complices de saccages environnementaux. Ce qui a provoqué cette réaction épidermique d’un écologiste médiatisé s’étant senti offensé… Le débat démocratique ne se réduit donc pas à des discusions animées de vieilles filles autour d’une tasse de thé, c’est parfois beaucoup plus varié et théâtral que cela… Vous noterez que la voie démocratique par excellence serait peut-être celle du référendum local. D’une certaine façon le « débat démocratique » en question sert aussi à élluder cette possibilité. L’Etat et les élus locaux favorables au projet, savent parfaitement que le projet est trés impopulaire et qu’il aurait de fortes chances d’être invalidé par les urnes, vous savez, cet autre outil démocratique… D’oú la tentation évidente de faire passer un projet trés impopulaire via quelques powerpoints et queques petits débats feutrés au sein d’une assemblée policée, pour la forme, suivi ensuite d’un arbitrage politique unilatéral dans les faits. Quelle naïveté. Faudrait aussi songer à ne pas trop prendre les enfants de la démocratie, pour quelques oies blanches bien dressées…

      • Celeri

        En êtes vous sure que ce projet serait invalidé par les urnes? Sinon les écolos terroristes auraient insisté pour qu’il y en ait un!!! Attention, ce n’est pas parce que ça joue au singe hurleur que c’est majoritaire!!!

  • marcovalou

    Vous avez raison EL MATADOR, je vous rejoins, mais lorsque la chargée de communication de la compagnie minière s’indigne « Quand on ne peut plus parler, on a atteint le maximum du déni de démocratie », je frémis quand même, car cette personne sais déjà que quelque soit l’avis des habitants de Guyane, le projet aboutira par le pouvoir de l’argent, piétinant celui de la fameuse « démocratie ». Ce déni annoncé dans l’arrogance peut déclencher des colères « légitimes » même si illégales.

    • Celeri

      Ce n’est pas parce que ces fanatiques braillent le plus fort que c’est la démocratie, sinon ils demanderaient eux même un référendum! Comportement abjecte de leur part, l’impression que si nous sommes partisans nous sommes des vendus, des simples d’esprit. Là où je vous rejoins c’est que c’est vraiment devenu des questions ordurières, avec des méthodes d’intimidations qui le sont encore plus!!! Alors quelle crédibilité accorde à ces gens qui sont des coquilles vides?

  • benoit

    Le problème de ce débat est que la majorité des personnes présente profite de cette tribune pour s en prendre l’administration ,pour énumérer des griefs qui n ont rien a voir avec le sujet Montagne d or.
    Le « vrai débat », c’est quel impact environnemental à moyen et long terme et quelles retombées économiques pour la Guyane ? point barre.
    Si les gens ont d autre soucis, qu’ils prévoient d autres manifestations pour s exprimer ou qu’ils le fassent savoir à leurs élus (qui sont aussi la pour ça).

    • Bello973

      A partir de quelles enquêtes et données objectives. Le risque environnemental dépend trés largement du sens des responsabilités d’investisseurs privés (mettre en places des procédures de sécurité coûteuses, assumer et financer la réparation des dégâts en cas de sinistres, potentiellement irreversibles). Vous demandez vraiment un « vrai débat » sur la probité et le sens moral potentiels de quelques actionnaires russes et canadiens, pour savoir si, dans l’intéret public d’une population qui leur est totalement étrangère, ils feront passer l’élimination absolu du risque, avant leur profit personnel? Et ce en dépit des désastres déjà provoqués ailleurs? C’est ce vrai débat de bisounours que vous appelez de vos voeux?

  • Jmc

    Ces attitudes révèlent en fait d’un désir de conscientisation par des hurluberlus paumés imbus d’eux mêmes, de leurs certitudes oubliant que pour convaincre il faut chercher l’adhésion et non museler ou cracher sur les expressions différentes.

  • Cooldays

    Gauthier Horth a fait de la provocation à laquelle a bien évidemment sur-réagi H.Hodebourg.
    Paulin Brunet et son copain Pierre Paris ont eu du mal à cacher leur joie.

  • Bello973

    Compliqué de trouver une salle adaptée telle que le Progt ou le Zéphir? Euh, et c’est aussi cette commission en charge de l’organisation du débat public qui devra en rendre compte? Avec le même amateurisme?

  • HarryHodebourg

    J’ai hésité à commenter cet article mais finalement ma conscience m’ordonne de le faire.
    Je respecte le travail des journalistes et je n’utilise jamais de droit de réponse dans aucune publication. Un commentaire tout de même puisqu’on parle de moi dans cet article. Je dis bien « on parle de moi », je n’utilise pas le terme « mis en cause » car ce n’est pas le cas.

    Pour moi les mots ont un sens. L’affirmation « après que Harry Hodebourg, militant écologiste, se soit jeté précipitamment sur Gauthier Horth » dans l’introduction est un peu sensationnaliste voire racoleuse. En fait, je me suis « dressé devant lui », « j’ai bondi vers lui » mais pas « sauté sur lui ». Il n’y a pas eu de contact physique.

    Je suis aussi surpris de la drôle d’assertion « regrettait à titre personnel Marie-Françoise Bahloul ». Cette dame était présente ès-qualités, en tant qu’employée du Maître d’ouvrage, et est fortement impliquée dans ce qui se passe. En quoi sa prise de parole orientée (surtout pour une chargée de com) devient-elle personnelle ?

    Enfin, je réfute l’intertitre « Gauthier Horth, privé de parole ». Ce monsieur a certes été interrompu mais pas « privé de parole » comme l’immense majorité des personnes qui voulaient s’exprimer.

    Sur l’ensemble de l’histoire, je peux comprendre les critiques des gens n’ont pas vu l’intégralité de l’intervention de M. Horth qui dure 3’36. Ils se sont contentés du film des 17 dernières secondes qui fait le buzz, sans avoir pris la peine de tout voir.

    Voici mon analyse de toute la séquence :

    1) M. Horth, qui n’était pas là dès le début du débat (pour cause de séminaire à la CTG), arrive très retard et s’empare du micro alors qu’une cinquantaine de personnes lèvent le doigt depuis plus de 2 heures.

    2) Alors que tout le monde s’exprime depuis sa place, il s’avance sur le devant la scène (inégalité par rapport aux autres interventions) pour prendre la parole.

    3) Oui, il a bien pris la parole et a commencé à s’exprimer ! On ne l’a pas empêché de s’exprimer comme j’ai pu l’entendre.

    4) Le problème c’est qu’au lieu de s’exprimer sur le sujet du jour, la Montagne d’Or, il utilise la tribune pour régler ses comptes personnels avec l’administration française alors que ce n’est pas le sujet du jour ! Apparemment, il n’a pas digéré sa garde à vue de 48 heures en 2015 et sa mise en examen pour orpaillage illégal, travail dissimulé, etc. (Voir les articles de Guyaweb de l’époque). Pour sa défense, il justifiait le fait de payer des ouvriers en or par « la tradition ». Tradition, certes, mais à quel moment on verse des cotisations sociales pour les travailleurs dans ce système-là ?

    5) Puis il nous expose sa vision complètement hallucinante (« S’il y a débat, il n’est pas environnemental ») alors que toutes les parties prenantes, citoyens pour ou contre, Commission Nationale du Débat Public et même la Compagnie Montagne d’Or admettent que la question environnementale est au cœur de ce projet mortifère !

    6) Enfin il règle ses comptes personnels avec les écologistes par des propos inacceptables alors que CE N’EST PAS LE SUJET.

    7) Le Président de séance et modérateur n’ayant pas pris ses responsabilités d’interrompre M. Horth et de lui signifier qu’il était hors sujet, que le sujet était le projet Montagne d’Or et que ce n’était pas un espace pour régler ses comptes PERSONNELS …

    8) … il n’est pas illégitime, à mon avis, que des citoyens aient pris l’initiative de le faire. Oui, il a été interrompu.

    • Bello973

      On vous pardonnera aisément d’être excessivement sorti de vos gonds, d’autant que l’attitude provocante et insultante de M.Gauthier est difficilement défendable. Tout autant que la totale passivité du modérateur, visiblement trop impressionné. Une sympathie toute particulière pour votre compagnon de lutte habillé tout de noir, qui sur la séquence vidéo vous retient d’une main leste mais ferme, par le pantalon. D’une seule main et avec un style certain. Un détail qui aura aussi échappé à la sagacité de M.Farine, car non seulement vous ne vous êtes pas « jeté sur », mais en bien au contraire votre mouvement possède apparement des dispositifs de contre-mesure visiblement éprouvés, en cas de perte de self-contrôle. Cette technique de la prise de pantalon, d’une seule main, prévenant tout contact effectivement, c’est limite trés profesionnel, en particulier au regard de l’amateurisme général de l’organisation d’un tel débat sous tension.

  • amertume

    Amis Ecologistes et Or de Question sachez que la stratégie employée en politique et en sociologie est : De diviser pour Mieux Régner sur l’ennemi .
    Le but de nos Adversaires est de Vaincre et de nous faire Echouer .
    Notre ultime combat est combien difficile mais restons calmes ,ne nous laissons pas piéger par la Malice de nos Redoutables Opposants ni par nos émotions ni par des attitudes négatives et dévalorisantes .
    Tenons Bon ! Et Soyons Philosophes malgré tout.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

La folie « bleue » de Cayenne à Paris

Des scènes de liesse et cris de joie dans les rues de Cayenne et de Paris au coup de sifflet final de cette coupe du monde en Russie qui s'est achevée par une victoire de la l'équipe de France ...

La France sur le toit du Monde !

Vingt-ans après le graal de 1998, l’équipe de France devient championne du Monde en dominant la Croatie par 4-2. Une finale de Coupe du Monde qui a tenu toutes ses promesses ce dimanche 15 juillet...

AEX Nelson : “un suicide social et économique programmé”

Fortement attendue par les opposants de l'Autorisation d'Exploitation minière (AEX) Nelson, la décision du préfet n'a pas encore été rendue publique. Après l'avis favorable de la Commission des ...

« Les oiseaux de Guyane »

Un livre de Tanguy Deville, préfacé par Allain Bougrain-Dubourg et publié aux éditions Biotope. « Diversité de formes, de couleurs, de comportements, d’habitats… les oiseaux semblent avo...

Report du premier essai à feu du moteur d’Ariane 6 et de Véga-C

Le Centre National d'Etudes Spatiales (CNES) devait procéder pour le compte de l’Agence spatiale européenne (ESA), au tout premier essai à feu du moteur P120C qui permettra de « valider la te...

La France proche du sacre suprême face à la Croatie

Il y a 20 ans jour pour jour le 12 juillet 1998 la France devenait pour la première fois de son histoire championne du monde de football. Un exploit qu'elle peut réitérer ce dimanche 15 juillet ...

© 2018 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions