vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Un officier militaire : « les garimpeiros avaient fait un travail pharaonique : une galerie de plus de 200 mètres ! »

Un officier militaire : « les garimpeiros avaient fait un travail pharaonique : une galerie de plus de 200 mètres ! »

Guyaweb a recueilli quelques confidences d’un officier des forces armées de Guyane (FAG) relatives à l’opération de destruction de mines d’extraction d’or primaire d’Eau Claire débutée quelques jours avant la visite d’Emmanuel Macron en Guyane. Une opération qui s’est poursuivie pendant le séjour du chef de l’Etat. Le vendredi 27 octobre dernier vers 17 h, comme l’a révélé lundi Guyaweb, alors qu’Emmanuel Macron se trouve dans la salle de l’assemblée unique de Guyane à Bourda, à quelques centaines de kilomètres de là, les mains d’un chercheur d’or brésilien de 39 ans sont arrachées au moment de la mise à feu…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

16 commentaires

  • Alessandro de Sousa Alencar

    Merci pour la version des militaires. Et Il a dit quoi le malheureux brésilien?

    • Gevila973

      Il n’y a plus qu’à espérer que le garimpeiro blessé n’attaque pas en justice l’Armee française en bénéficiant de l’aide judiciaire gratuite (avec un avocat de la pègre trié sur le volet tel un Dupont-Moretti).
      Car il serait bien capable de demander de lourdes indemnités en dommage et intérêts, une rente d’accident du « travail » et une allocation d’adulte handicapé.
      Et l’etat français serait bien capable de se coucher devant, de payer et même lui financer la chirurgie reconstructrice pour ses mains !
      Tout ce commentaire est à prendre au second degré (quoique…)

    • Johann

      Le « malheureux » garimperos n’avait rien à faire là bas et n’avait pas à prendre le cordo détonnant dans les mains. C’est triste et tragique pour lui, c’est certain, mais personnellement, je pense qu’il n’a récolté que le prix de son inconscience.

      Arrêtons un peu, la Guyane est pillée, polluée et saccagée par des personnes étrangères en situations irrégulières qui sont coupables d’activités illégales. il faudrait prendre de leurs nouvelles de façon bienveillante ? La France lui a porté secours et l’a soigné, ce qui est tout à fait normal. pour le reste, stop.

  • Alessandro de Sousa Alencar

    En tout cas les petits moutons croient toujours à ça qu’il disent « les forces de l’ordre »! Puisque vous n’avais jamais été victime des abus policiers en Guyane! Moi et un paquet de monde l’ont été! Du coup, je viens ici pour m’informer pas pour me formater! Je suis bien d’accord que la Guyane est pillée, polluée et saccagée pour ce fléau, mais votre amateurisme ne me feras pas y perdre mon sens critique et surtout mon humanité! Et la version des parties concernées m’intéressera toujours! D’ailleurs nous travaillons contre cé fléau au delà des mots dans des simples commentaires à la tête voilé par des pseudonymes! Avez-vous de couilles vraiment pour y faire du terrain et allez retrouver ces gars? Moi oui! Bonne journée à tous les beaux-parleurs!

    • Stiwi973

      Il a parfois des abus, des dérapages… des forces de l’ordre. Personne ne le niera.
      Mais une chose est certaine pour le cas relaté dans cet article : à moins que les militaires l’aient eux mêmes mis là (on se demande bien pourquoi), cet homme n’avait absolument rien à faire là !!!

  • incal973

    «déclenchant le sourire carnassier d’Emmanuel Macron» : qu’est-ce que cette formule vient faire là ?
    La ligne éditoriale de Guyaweb est-elle en train de dériver et de s’afficher ?
    Où est passée l’objectivité requise chez les journalistes ?
    Une autre : «depuis un bon petit moment». Quelle précision dans l’information !
    Je suis de plus en plus déçu de la qualité de vos articles, celui-ci étant particulièrement partisan, mal construit. Respect du lecteur ?

  • FF

     » Prenez deux phrases d’un honnête homme et je le ferai pendre ». Il semble que vous ayez choisi ce procédé pour tenter de discréditer un travail de fond qui n’a pas l’heur de vous plaire. Guyaweb est indépendant de tout pouvoir public et de tout pouvoir d’ailleurs. Ses journalistes signent et assument leurs papiers en toute transparence. Sur les faits : si une galerie de plus de 200 m était sur place, il est clair que les services de l’Etat (même si cela semble vous agacer qu’on le souligne) n’y étaient pas depuis un bon petit moment. Et au moins 2 mois donc si vous lisez honnêtement l’article. En septembre, pour l’opération Willau 4, les militaires et gendarmes étaient au sud du Lac de Petit Saut.

    • incal973

      Mais vous discréditez vous-même le travail de fond accompli par vos formules qui ne correspondent pas à l’objectivité que l’on (je) attend d’un travail journalistique.
      Sinon c’est un blog que vous alimentez, et je n’ai pas payé pour cela.
      Je vous soutiendrai toujours sur le fond si vous nous apportez les faits, tous les faits, rien que les faits (même s’ils sont parfois contradictoires selon les versions).
      Jamais les faits ne m’agaceront, qu’il s’agisse des déclarations de l’un ou des défaillances de l’autre (y compris l’État), du moment qu’ils sont correctement rapportés, vérifiés, recoupés, confrontés.
      Je tiens donc à vous remercier pour votre travail d’investigation réel dans les articles que je lis, même si je m’indigne parfois de la forme employée.
      Et je suis bien conscient en écrivant cela du fait que rien n’est plus facile que l’indignation par internet.

  • le Jaguar

    Il est vrai que les formules utilisées par le journaliste pour qualifier le chef de l’état depuis son passage en Guyane n’apportent rien en terme de valeur ajoutée aux articles et auraient tendance à décrédibiliser un tantinet le travail de fond. Bref; ça ressemble à du règlement de compte personnel.

  • amertume

    La Liberté d’expression est l ‘apanage de tout un chacun. Les présidents de la République ont-ils le droit ,eux,de traiter selon vous les Français d’Analphabètes ,de Fainéants ,de » Sans Dents », de …….?
    Pour ma part l’adjectif employé par ce journaliste ne qualifie pas le chef de l’ état mais à vrai que son sourire.
    Vous en souhaite bonne méditation !

  • amertume

    Au temps pour moi lire :Mais à vrai dire que son sourire.
    Merçi

  • FF

    En tout état de cause, vu ce que je viens de constater ou de recueillir à Eau Lisette, on pourra difficilement prétendre que :  » tout va très bien madame la marquise… ». A suivre…

    • Flux

      Pardon, mais qui prétend que : »tout va très bien madame la marquise… » ?
      Autre sujet :
      Un article en prévision sur le discours de Junker (où ses traits d’esprit auront peut-être meilleure presse) ?

      • FF

        Nous n’avons pas une armée payée sur fonds publics comme à Guyane 1ère. Vendredi après-midi, pendant le couru discours de Juncker, j’étais au tribunal correctionnel…

  • le Jaguar

    En l’occurrence le qualificatif « père fouettard » visait précisément le président mais qu’importe, ce n’est pas mon idole non plus. En revanche, même si je n’ai pas suivi l’intégralité de sa visite ni écouté l’ensemble de ces déclarations, il ne me semble pas qu’à un quelconque moment il ait dit ou laissé entendre que tout allait bien en Guyane contrairement à ce que laisse entendre votre commentaire précédent.

  • Flux

    Et c’est bien dommage…

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Montagne d’or s’invite à la COP23

La COP23 qui se tenait à Bonn en Allemagne s'est achevée dimanche 19 novembre sur le contraste entre la faiblesse de l'engagement des États dans la lutte contre le réchauffement climatique et la ...

10e édition du Salon international du livre de la Guyane

La 10e édition du Salon international du livre de la Guyane a lieu du mercredi 22 au samedi 25 novembre au Zéphyr. Quatre jours dans l'univers de la littérature organisés par l'association Promoli...

«Du couac et du riz» à l’internat de Maripasoula

La grogne enfle à Maripasoula, la plus grande commune de France située au bord du Maroni. Les parents d'élèves du collège Gran Man Difou dénoncent la situation alarmante à l'internat vétuste ...

«On s’est surpassées même si on s’attendait à de la difficulté»

Stéphanie, Patricia et Ismaële ont encore la tête dans le Raid des Alizés, aventure sportive 100 % féminine qui s'est déroulée du 16 au 19 novembre en Martinique. Elles se sont classées à u...

Deux personnes impliquées dans l’activité aurifère illégale décèdent après avoir été touchées par des tirs par arme à feu des forces de l’ordre sur le Grand Inini à Maripasoula

Deux "garimpeiros" sont morts dimanche après-midi après un échange de coups de feu avec un gendarme et des militaires, selon les autorités. Personne n'est blessé au sein des forces de l'ordre...

Or de Question primé mais divisé

Le prix Danielle-Mitterand de la fondation France-Libertés a été remis samedi 18 novembre à Paris au collectif Or de Question qui s’oppose au projet minier controversé de la Montagne d’Or en ...

© 2017 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions