vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?
 
 

Publicité Guyaweb

Vu de Paris : lancement très « people » des Assises des Outre-mer

Vu de Paris : lancement très « people » des Assises des Outre-mer

Les journalistes à la télévision Audrey Pulvar et Memonna Hintermann, le célébre acteur d’origine antillaise Pascal Légitimus, des chefs d’entreprises, des présidents d’instituts : « l’Équipe projets ultramarins » ressemble plus à who’s who mondain qu’à un comité de pilotage des Assises des Outre-mer. C’était la principale annonce du lancement officiel de ces Assises – promesse de campagne du président Emmanuel Macron – « l’Équipe projets ultramarins » sera chargée de repérer et de soutenir des projets issus de la grande consultation qui s’annonce. Tous les territoires sont représentés au sein de ce comité de pilotage. La Guyane est là aussi, à travers Joelle Prévot…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

6 commentaires

  • FF

    Voilà, c’est le gouvernement de l’offre de prise de parole…

  • Joko

    Les assises de la mobilité. Bel oxymore. Pour prendre la parole, il faut savoir aligner trois mots et avoir quelque chose d’intéressant à proposer…

    • GZ

      Vous êtes costaud, compère Joko. Devant ce spectacle vous en arrivez encore et toujours à la critique de ces Guyanais forcément stupides…
      Vous êtes une caricature de l’illustration du sous-développement local.

      • Desijose

        …..Monsieur lave plus blanc que blanc est en marche

        • GZ

          Vaut mieux freiner les salissures que de salir et salir.

          Vous avez oublié d’ajouter que les Guyanais sont des feignants débiles. Faites attention à la prochaine fois.

  • Jmc

    C’est à se demander vraiment si un jour véritablement il sera mis en place de réelles actions concrètes de mise à niveau de nos territoires, plutôt que des missions alibis sans cesse rabâchées, gérées par des bobos parisiens dont la couleur n’est qu’un prétexte à leur nomination.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Une mule guyanaise de 18 ans, arrêtée lundi, remise en liberté mercredi, absente à son procès vendredi…

Adrien Manon, 18 ans depuis le 25 septembre, habitant Matoury selon l'enquête judiciaire, avait été interpellé lundi dernier à l'aéroport Felix Eboué pour avoir usurpé une identité afin de s'...

Passé à tabac par la foule à Saint-Georges, le prévenu brésilien au visage tuméfié demande au tribunal un délai pour préparer sa défense

Le ressortissant brésilien roué de coups lundi soir à Saint-Georges de l'Oyapock par une foule qui lui reprochait d'être l'un des auteurs de vols avec arme fraîchement perpétrés le même jour, ...

Charles Nenesse, Amérindien d’Iracoubo en état d’ébriété avancé, porte un coup de couteau à la gorge de son frère : un an de prison dont six mois avec sursis

Un Amérindien du village Bellevue (Iracoubo), Charles Nénesse, 51 ans et 10 mois, était appelé ce vendredi à la barre du tribunal correctionnel de Cayenne en comparution immédiate. Mardi, alc...

Assises : «un outil pour gratter ce qu’on a à gratter»

Quelques jours à peine après le lancement des Etats Généraux en Guyane, les Assises leur emboîtent le pas. Le premier comité local d'orientation des Assises des Outre-mer s'est réuni ce jeudi a...

Vu de Paris : L’affaire du Ceregmia rebondit

La sulfureuse affaire du Ceregmia a connu un rebondissement cette semaine, à Paris. Le Conseil d'Etat examinait en audience publique le recours de trois anciens professeurs, écartés de leurs fonct...

Pillage au Super U de Soula pendant les barrages routiers : 5 jeunes Guyanais sous les verrous, l’un d’eux déjà impliqué dans le vol d’armes au commissariat de Cayenne

C'est un procès qui pose beaucoup de questions : tant en matière de citoyenneté à la dérive que sur l'absence d'Etat de droit dans certains quartiers de Guyane ou encore sur la question de l'amé...

© 2017 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions