vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Pédale douce à partir du 1er juillet

Pédale douce à partir du 1er juillet

A partir du 1er juillet 2018, la vitesse maximale autorisée passera de 90 à 80 km/h sur les routes secondaires à double sens sans séparateur central, l’objectif étant d’épargner « entre 300 et 400 vies par an ».

Comme attendu, le gouvernement d’Edouard Philippe a annoncé ce mardi 9 janvier en Comité interministériel de sécurité routière (CISR) l’adoption de cette mesure d’abaissement de la vitesse de 90 à 80 km/h, destinée selon les experts du Conseil national de la sécurité routière « à réduire la mortalité routière sur les routes secondaires à double sens sans séparateur central » car « 1911 personnes ont perdu la vie l’an dernier, c’est pourquoi nous avons décidé d’y abaisser la vitesse maximale autorisée » a déclaré le premier ministre Edouard Philippe.

« Ne seront pas concernées par cette mesure les portions 2X2 voies, qui bien que n’étant pas dotées d’un séparateur central sont conçues pour permettre des dépassements plus sécurisés  » a-t-il ajouté.

« Comme l’a établi le comité des experts du Conseil national de la sécurité routière dans son rapport du 29 novembre 2013, une réduction de la vitesse maximale autorisée à 80 km/h sur les routes à double sens sans séparateur central (…) permettrait de sauver entre 300 et 400 vies par an» avait précisé le Conseil national de la sécurité routière.

Parmi les 18 mesures annoncées ce mardi 9 janvier afin de faire baisser la mortalité sur les routes figure aussi l’alourdissement des sanctions en cas d’usage du téléphone au volant, qui pourrait être sanctionné d’un retrait de permis si en même temps une autre infraction aggravante est constatée comme un excès de vitesse ou la non-utilisation du clignotant au moment de dépasser ou de tourner. Pour rappel, l’usage du téléphone au volant est déjà sanctionné d’une amende de 185 euros et d’un retrait de 3 points sur le permis.

L’application de l’ensemble de ces mesures ne sera pas effective avant l’été prochain et devrait se faire par décret, modifiant ainsi le Code de la route sans passer par un débat parlementaire.

Les principales mesures :

la généralisation des ethylotests antidémarrages pour les conducteurs pris en alcoolémie délictuelle (supérieure à 0,8 g/l) et les récidivistes, l’allongement du permis probatoire (6 points au lieu de 12 requis) pour les jeunes conducteurs, et pour épargner les piétons des sanctions en cas de refus de priorité au piéton capté par la vidéo verbalisation.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

La Guyane Insoumise «ne soutient pas Davy Rimane»

L'annonce de Jean-Luc Mélenchon, leader de la France Insoumise, de son soutien au candidat Davy Rimane pour l'élection législative partielle de mars prochain fait grandement débat au sein de la Gu...

«J’ai découvert une aventure humaine extraordinaire »

Après 42 jours de traversée de 4700 kimomètres à la rame sur l'océan Atlantique pour relier le Sénégal à la Guyane, le skipper guyanais Nicolas Maubert est arrivé ce lundi matin à 10h en Guy...

Photos – Un dimanche de carnaval à Cayenne

Sous l'oeil du photographe Henri Griffit, voici une sélection d'images du carnaval qui s'est déroulé ce dimanche dans les rues de Cayenne. ...

Début de la saisie des vœux sur Parcoursup

C’est à partir d’aujourd’hui que les lycéens de Terminale peuvent commencer à créer leur dossier et à saisir leurs vœux d’orientation sur la plateforme Parcoursup qui va gérer leur entr...

Après celle de Lenaïck Adam, l’élection de la députée LREM de Mayotte est annulée

Le site Mediapart revient sur l’invalidation par le Conseil constitutionnel de l’élection de la députée de Mayotte Ramlati Ali, membre de La République En Marche (LREM) comme Lenaïck Adam. ...

Depuis que le préfet de Guyane a interdit au Samu de se poser sur les sites aurifères clandestins…

« En Guyane, jamais une intervention médicale héliportée n'a été refusée sous prétexte de la clandestinité du bénéficiaire ! » Voilà une assertion prêtée à la direction de l'hôpita...

© 2018 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions