vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?
 
 

Publicité Guyaweb

La Guyane vue de l’Hexagone

La Guyane vue de l’Hexagone

Une étude de notoriété et d’image des destinations ultramarines sur le marché hexagonal a été présentée à l’occasion de la deuxième édition des Rencontres nationales du tourisme outre-mer qui s’est tenue ce lundi, rue Oudinot à Paris. Cette étude indique que les trois premières destinations ultramarines préférées des Français de l’Hexagone sont la Réunion, la Polynésie et la Martinique, la Guyane arrivant loin derrière, en sixième position.

La Réunion, destination préférée

Réalisée du 21 juillet au 4 août par l’institut d’études marketing & de sondages d’opinion Harris Interactive, cette étude sur la notoriété et l’image des destinations ultramarines s’est déroulée sous forme de questionnaire en ligne auprès d’un échantillon de «1000 habitants de France métropolitaine âgés de 18 ans et plus, représentatifs de la population Française métropolitaine selon la méthode des quotas sur les critères de sexe, âge, CSP et régions» indique l’institut de sondage.

L’étude précise que 40% des Français hexagonaux déclarent  avoir visité un territoire d’Outre-mer  et que spontanément la Guyane arrive en cinquième position (21%) comme destination touristique citée par les Français de l’Hexagone, derrière la Martinique (52%), la Guadeloupe (52%), la Réunion (48%) et Tahiti (26%).

«Ce même trio se retrouve dans les liens personnels que les Français de l’Hexagone entretiennent avec les Français d’outre-mer. La Réunion se détache avec 18 % puis suivent la Guadeloupe et la Martinique avec 13 %.»

Alors quelle image les Français de l’Hexagone ont-ils de la Guyane?

Parmi les principaux mots-clés cités on retrouve : forêt, Kourou, soleil, jungle, bagne, Ariane, Cayenne, moustique et insécurité.

Enfin à la question : «Quels critères sont importants dans le choix d’une destination lointaine ? la principale réponse est «Où l’on se sent en sécurité»… La Guyane a du travail à faire à ce sujet surtout que l’insécurité y est un problème majeur. Avec « 42 homicides en 2016, 2338 vols avec violence »,  la Guyane est « le territoire le plus délinquant de France » soulignait le procureur de la République Eric Vaillant lors d’une interview début 2017 sur la radio du service public.

Les destinations préférées des français de l'hexagone

Les destinations préférées des Français de l’Hexagone

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

6 commentaires

  • Joko
    26 septembre 2017

    Je les comprends. Les touristes ont le choix entre se faire dépouiller par les opérateurs ou par les bandits. On attend toujours les accords d’extradition des bandits dans les prisons des pays d’origine. Ça nous couterait moins cher que de les loger et nourrir gratos, quand ça n’est pas pour les régulariser, car parfois ça va plus vite en passant par la case prison…

  • Lam
    26 septembre 2017

    Réputation très usurpée, à condition de ne pas mettre les pieds n’importe où et à pas d’heure, je me suis toujours sentie plus en sécurité en Guyane qu’à Montpellier par exemple et celà ne m’a jamais empêchée de sortir le soir…

    • Joko
      27 septembre 2017

      Usurpée ? On ne doit pas vivre dans le même pays. Et puis, comparons ce qui est comparable.
      Montpellier (source wikipédia): L’unité urbaine de Montpellier compte 414 047 habitants7, la métropole compte 441 888 habitants et l’aire urbaine 579 401 habitants en 20139, soit la 14e de France par sa population.
      Guyane: Avec une superficie de 83 846 km22 et une population de 252 338 habitants (2014), la Guyane est la deuxième région de France pour la superficie et la deuxième moins peuplée (après Mayotte).

      • Enneyac
        28 septembre 2017

        Que faut-il déduire de vos chiffres ?

        Je rejoins Lam, je ne me sens pas plus en insécurité dans les rues de Cayenne que dans celles d’Evry… Il est facile de tomber dans la paranoïa quand on nous assène ces chiffres de la criminalité sans se livrer à la moindre analyse les concernant.
        Combien de ces meurtres sont le fruit de rivalités de clans / communautés / criminels, et combien sont, malheureusement, le reflet d’une véritable menace pesant sur le quidam de passage dans la rue ?

        • Joko
          28 septembre 2017

          Que faut-il déduire de votre comparaison entre Cayenne et Évry ? Votre analyse est déjà faussée. Les chiffres de la délinquance sont faux, beaucoup ne portent plus plainte. Ils laissent tomber ou règlent leurs comptes eux-mêmes. Toujours la même litanie sur le sentiment d’insécurité. Nier la réalité n’en fait pas pour autant une vérité…

  • le Jaguar
    29 septembre 2017

    L’extradition des détenus vers leurs pays d’origine résoudra peut-être en partie la problème de la surpopulation carcérale mais certainement pas la délinquance. D’autre part, il faudrait demander aux touristes à l’issue de leur séjour en Guyane s’ils ont ressenti un problème d’insécurité ou s’ils ont été victime d’actes de délinquance pour se faire une idée. En dehors des sorties à Cayenne le soir, où de toute façon il n’y a pas grand chose à faire, un touriste qui prend des précautions basiques n’a pas forcément plus de risques de se faire agresser en Guyane qu’en Guadeloupe. Sans parler de certaines villes de métropole dont certains quartiers sont très mal fréquentés à la nuit tombée.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Une mule guyanaise de 18 ans, arrêtée lundi, remise en liberté mercredi, absente à son procès vendredi…

Adrien Manon, 18 ans depuis le 25 septembre, habitant Matoury selon l'enquête judiciaire, avait été interpellé lundi dernier à l'aéroport Felix Eboué pour avoir usurpé une identité afin de s'...

Passé à tabac par la foule à Saint-Georges, le prévenu brésilien au visage tuméfié demande au tribunal un délai pour préparer sa défense

Le ressortissant brésilien roué de coups lundi soir à Saint-Georges de l'Oyapock par une foule qui lui reprochait d'être l'un des auteurs de vols avec arme fraîchement perpétrés le même jour, ...

Charles Nenesse, Amérindien d’Iracoubo en état d’ébriété avancé, porte un coup de couteau à la gorge de son frère : un an de prison dont six mois avec sursis

Un Amérindien du village Bellevue (Iracoubo), Charles Nénesse, 51 ans et 10 mois, était appelé ce vendredi à la barre du tribunal correctionnel de Cayenne en comparution immédiate. Mardi, alc...

Assises : «un outil pour gratter ce qu’on a à gratter»

Quelques jours à peine après le lancement des Etats Généraux en Guyane, les Assises leur emboîtent le pas. Le premier comité local d'orientation des Assises des Outre-mer s'est réuni ce jeudi a...

Vu de Paris : L’affaire du Ceregmia rebondit

La sulfureuse affaire du Ceregmia a connu un rebondissement cette semaine, à Paris. Le Conseil d'Etat examinait en audience publique le recours de trois anciens professeurs, écartés de leurs fonct...

Pillage au Super U de Soula pendant les barrages routiers : 5 jeunes Guyanais sous les verrous, l’un d’eux déjà impliqué dans le vol d’armes au commissariat de Cayenne

C'est un procès qui pose beaucoup de questions : tant en matière de citoyenneté à la dérive que sur l'absence d'Etat de droit dans certains quartiers de Guyane ou encore sur la question de l'amé...

© 2017 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions