vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Un étudiant guyanais qui conduisait une mule à Félix Eboué… interdit de paraître pendant 2 ans à l’aéroport

Un étudiant guyanais qui conduisait une mule à Félix Eboué… interdit de paraître pendant 2 ans à l’aéroport

C’est l’une des options dissuasives que tente d’impulser le parquet de Cayenne pour essayer de mettre un frein à la multiplication des mules : requérir l’interdiction de séjour à l’aéroport Félix Eboué à l’encontre de passeurs de cocaïne ou de personnes impliquées dans un trafic de drogue, en espérant que le tribunal suive et prononce donc les interdictions requises. Selon le procureur de la République Eric Vaillant, cette orientation est mise en œuvre depuis novembre dernier. En revanche, le numéro un du parquet nous a assuré ne pas tenir de comptabilité du nombre d’interdictions de paraître à l’aéroport, prononcées par un tribunal de…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

2 commentaires

  • Eric Vaillant

    Pourquoi l’interdiction de séjour ? Pour dissuader les mules condamnées de récidiver à leur sortie de prison, au moins pendant la durée de l’interdiction de séjour à l’aéroport. L’interdiction de séjour est en effet inscrite dans le fichier des personnes recherchées et la personne inscrite assurée d’être contrôlée si elle se présente a l’embarquement. Le message est simple : si, à votre sortie de prison, vous tentez de reprendre l’avion pendant e temps de l’interdiction de séjour, vous serez forcément contrôlé et arrêté.

  • oceaneokio

    Bonjour

    Des lois plus sévères envers ceux ou celles qui poussent les mules a de tels agissements.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Joséphine, 76 ans, agressée chez elle à Matoury alors qu’elle repassait : « il m’a dit si tu cries je te tue ! »

La mini-trève des barrages pendant lesquels délinquants et autres avaient été empêchés de circuler est révolue. Illustration, entre autres, le vol avec violences subi par Joséphine, 76 ans,...

Le réseau internet rame … !

Vous ne rêvez pas, les pages web et les réseaux sociaux à l'instar de Facebook s'affichent à la vitesse d'un escargot. L'opérateur télécom historique Orange fournit quelques explications de l...

Ariane 5 reprend du service

Clouée au sol depuis le 21 mars en raison de la crise sociale en Guyane qui a duré près de cinq semaines, Ariane 5 s'élancera de nouveau vers le ciel dans une semaine, jeudi 4 mai, avec à son bo...

L’histoire mal (re)connue du vote blanc

Guyaweb revient sur l'histoire de cette pratique électorale encore mal connue et mal reconnue qu'est le vote blanc. Associé pendant des décennies aux votes dit nuls, il connaît ces dernières ann...

Grève à EDF : «Des baisses de charge sont à prévoir»

La grève à EDF se radicalise et des baisses de charge sont en ligne de mire. C'est l'information somme toute essentielle qu'a délivrée le syndicat UTG/EDF de l'Eclairage ce mercredi après-midi da...

Le «vote blanc» bien suivi

C'était l'une des consignes de vote données durant la crise sociale pour exprimer un «mécontentement» à l'égard de la politique du gouvernement. A l'initiative de l'association Gwiyann mo péy...

Toutes les petites annonces ( 2 ) :

© 2017 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions