vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?
 
 

Publicité Guyaweb

Décès d’un légionnaire du 3e Régiment étranger d’infanterie en Guyane

Décès d’un légionnaire du 3e Régiment étranger d’infanterie en Guyane

Ce tragique évènement est survenu vendredi 10 août aux environs de 13h50 heure locale. “Lors du retour d’un exercice de tir et alors qu’il rejoignait sa base de Kourou, un camion du 3e régiment étranger d’infanterie avec à son bord 14 légionnaires a fait une sortie de route. Le caporal-chef Ibrahima Camara est malheureusement décédé dans cet accident, cinq autres militaires ont été blessés gravement et huit autres plus légèrement” ont déclaré les Forces Armées en Guyane par communiqué.

Le Plan NOmbreuses VIctimes (NOVI) a été activé par la préfecture. “Il s’agit d’un plan d’urgence visant à secourir un nombre important de victimes dans un même lieu, mobilisant l’ensemble des acteurs de la chaîne de secours et de santé” a indiqué la préfecture.

De nombreux moyens ont aussi été dépêchés : sept véhicules de pompiers, un hélicoptère Dragon 973 de la Sécurité civile et du Samu, deux Puma avec à leur bord une équipe médicale.

Par ailleurs le préfet a également demandé aux autorités sanitaires l’activation du Plan Blanc. Dans ce cadre, le Centre Hospitalier Andrée Rosemon de Cayenne a réquisitionné trois blocs opératoires et a également mis en place une cellule d’urgence médico-psychologique, afin que les personnes impliquées dans l’accident puissent être prises en charge.

Une enquête, dirigée par la brigade de gendarmerie nationale de Régina, est diligentée pour déterminer les circonstances de l’accident, ont ajouté les Forces Armées.

“Le caporal-chef Ibrahima Camara aura servi la France pendant plus de 9 ans. Originaire de Conakry (Guinée), il était marié et père de quatre enfants” ont précisé les Forces Armées.

Créé en 1920 et installé en Guyane depuis 1973, composé à la fois de légionnaires et d’unités du régime général, le 3e REI (Régiment Etranger d’Infanterie) est spécialisé dans le combat en forêt équatoriale.

Sa principale mission est d’assurer la surveillance du Centre Spatial Guyanais lors des lancements de fusées. Il est alors déployé tout autour du Centre en protection du site. Il participe aussi à des opérations visant à démanteler les sites d’orpaillage clandestins.

Photo de Une : ©3 REI en mission – photo d’archive 2015

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

1 commentaire

  • Francois

    je veux ici transmettre toutes mes sincères condoléances à la famille du Cplc lbrahima Camara et apporter tous mes voeux de guérison et de rapide convalescence aux blessés

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Sinnamary s’organise face au problème de l’eau

La petite commune de Sinnamary organise son ravitaillement en eau potable depuis que l'Agence régionale de santé a déclaré que l'eau du robinet était impropre à la consommation, suite à la déc...

Sinnamary : l’eau du robinet déclarée impropre

La commune de Sinnamary qui compte près de 3000 habitants au dernier relevé Insee, alerte sa population que l’eau du robinet est déclarée non potable par l'Agence Régionale de Santé (ARS), sui...

Yokiendy Siffrard, le théâtre dans la peau

A 28 ans, Yokiendy Siffrard est déjà un auteur et un acteur de théâtre confirmé. Sa dernière création CATA, FRACAS ET CAETERA, coup de cœur du public au festival de Macouria en juin dernier, ...

Le défi d’éliminer le paludisme

Eliminer le paludisme sur la commune de Saint-Georges de l'Oyapock, c'est la mission que se sont lancés des chercheurs de l'Institut Pasteur et des médecins du centre hospitalier Andrée Rosemon en ...

Absence à la barre de l’ex-commandant de la brigade de gendarmerie de Régina poursuivi pour corruption sur fond d’orpaillage illégal : report du procès au 10 janvier

Le ministère public a demandé en début d'après midi au Palais de justice de Cayenne à l'ouverture du procès, en l'absence de l'ancien chef de la brigade de gendarmerie de Régina, Patrick Melar...

Un procès singulier pour corruption, aide au séjour et complicité d’orpaillage illégal avec, parmi les quatre prévenus, l’ancien commandant de la brigade de gendarmerie de Régina qui ne sera pas à l’audience…

C'est une affaire singulière qu'est censé examiner jeudi après-midi le tribunal correctionnel de Cayenne : avec une enquête partie tambour battant avant de traîner considérablement en longueur p...

© 2018 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions