vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Acoupa rouge: explications de Patrick Crémieux, entrepreneur de vessies natatoires

Acoupa rouge: explications de Patrick Crémieux, entrepreneur de vessies natatoires

Patrick Crémieux, dirigeant de Vert Mer Guyane, entreprise de transformation et conservation de poissons, de crustacés et de mollusques basée en Guyane et qui ambitionne d’exporter des vessies natatoires d’acoupa rouge vers le marché chinois, a donné à Guyaweb des éléments de réponses sur son projet qui permettra de «légaliser le marché de poissons et des vessies natatoires». Il s’est aussi positionné sur le projet d’arrêté préfectoral visant à réglementer la pêche de l’acoupa par les plaisanciers. Après « deux années d’études » sur son projet d’exportation de vessies natatoires séchées d’acoupa rouge, Patrick Crémieux, hommes d’affaires, propriétaire de plusieurs entreprises et de biens…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

3 commentaires

  • Francois

    bigre, cela me rappelle fort les explications fumeuses que nous entendions dans les années 2000 et qui concernaient les multiples causes supposées de la raréfaction des thons rouges en Méditerranée.
    Evisceration: peut-on clarifier ici svp – car à mon sens il est hors de question de permettre le rejet en mer d’un acoupa dont on aurait uniquement preleve la vessie: cela serait moralement insoutenable;
    Peche illegale: cela veut dire quoi « illegal »: hors quota ? hors saison ? hors zone géographique ? hors licence de pêche ?
    Attention à un commerce d’animaux sauvages et produits animaux (vessies natatoires) qui pourrait rapporter des « millions d’Euros » à une entreprise pseudo-artisanale! Ce sont ces quantités énormes de fric qui avaient rendu fous certains patrons (= armateurs) des thoniers-senneurs de Sete, Marseille, Port-Vendres, qui dépassaient terriblement les quotas pour ramener entre 2 et 3 millions d’Euros par navire et par saison – dans les années 2000 à 2008 !

  • oceaneokio

    Bonjour

    Par passion mais vendu à 400 euros le kilo.

    Bref

    • yvor de Walapulu

      Pour 1 200 000 €, que vont rapporter les 3 tonnes de vessies natatoires, séchées, cela va faire combien d’acoupa à pécher ?

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

La France sur le toit du Monde !

Vingt-ans après le graal de 1998, l’équipe de France devient championne du Monde en dominant la Croatie par 4-2. Une finale de Coupe du Monde qui a tenu toutes ses promesses ce dimanche 15 juillet...

AEX Nelson : “un suicide social et économique programmé”

Fortement attendue par les opposants de l'Autorisation d'Exploitation minière (AEX) Nelson, la décision du préfet n'a pas encore été rendue publique. Après l'avis favorable de la Commission des ...

« Les oiseaux de Guyane »

Un livre de Tanguy Deville, préfacé par Allain Bougrain-Dubourg et publié aux éditions Biotope. « Diversité de formes, de couleurs, de comportements, d’habitats… les oiseaux semblent avo...

Report du premier essai à feu du moteur d’Ariane 6 et de Véga-C

Le Centre National d'Etudes Spatiales (CNES) devait procéder pour le compte de l’Agence spatiale européenne (ESA), au tout premier essai à feu du moteur P120C qui permettra de « valider la te...

La France proche du sacre suprême face à la Croatie

Il y a 20 ans jour pour jour le 12 juillet 1998 la France devenait pour la première fois de son histoire championne du monde de football. Un exploit qu'elle peut réitérer ce dimanche 15 juillet ...

Montagne d’Or : « un trompe l’oeil dont le peu de bénéfices ne profitera pas aux concitoyens »

Il y a bel et bien un différend au sein du gouvernement au sujet du projet controversé de la Montagne d'Or. Alors que le président de la République Emmanuel Macron ne cache plus son soutien et a a...

© 2018 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions