vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?
 
 

Publicité Guyaweb

Un nouveau cas de fièvre jaune en Guyane

Un nouveau cas de fièvre jaune en Guyane

Selon l’Agence régionale de santé (ARS) un nouveau cas de la fièvre jaune en Guyane a été confirmé ce week-end par l’institut Pasteur de la Guyane. « C’est le deuxième cas en moins d’un an après celui diagnostiqué en août 2017. Selon les premières investigations, il s’agit d’une contamination locale survenue dans la zone forestière autour de la rivière Comté chez un patient non vacciné. Actuellement dans un état grave, il a été transféré dans un hôpital parisien » a précisé l’ARS.

Pour rappel, la fièvre jaune est une maladie virale aiguë qui se transmet par la piqûre d’un moustique infecté, et peut donner lieu à des formes graves et potentiellement mortelles. Les symptômes sont les suivants: fièvre, céphalées, ictère, myalgies, nausées, vomissements et fatigue.

« L’Agence régionale de santé, Santé publique France, la Collectivité territoriale de Guyane et leurs partenaires locaux mettent en place toutes les mesures nécessaires pour prévenir l’apparition de nouveaux cas. La Direction de la démoustication a déjà commencé ses opérations de démoustication sur les lieux fréquentés par le malade : domicile autour de la Comté, Centre hospitalier de Cayenne et aéroport » a souligné l’Agence régionale de santé.

« Ce nouveau cas confirme que la fièvre jaune est bien présente sur l’ensemble de la Guyane, particulièrement sur les zones forestières y compris celles du littoral. Cela justifie l’obligation vaccinale sur l’ensemble du département. »

La vaccination est « la principale mesure de prévention contre la fièvre jaune ».

L’Agence régionale de santé indique que « le vaccin est sûr et très efficace » et qu’« une seule dose suffit généralement à conférer une immunité durable et une protection à vie contre la maladie. Il donne en 30 jours une protection immunitaire efficace à 99% des sujets vaccinés. »

Où se faire vacciner contre la fièvre jaune ?

Il est possible de se faire vacciner chez la plupart des médecins généralistes et dans les centres suivants : CPS de la Croix Rouge, CDPS du Centre hospitalier de Cayenne, centres PMI de la CTG, consultation du voyageur au Centre hospitalier de Cayenne.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

1 commentaire

  • Saluda 973

    Oui les cas apparaissent depuis la fin de l’obligation vaccinale tous les 10 ans … Ça alors, quelle coïncidence… Pourtant tellement prévisible.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Sinnamary s’organise face au problème de l’eau

La petite commune de Sinnamary organise son ravitaillement en eau potable depuis que l'Agence régionale de santé a déclaré que l'eau du robinet était impropre à la consommation, suite à la déc...

Sinnamary : l’eau du robinet déclarée impropre

La commune de Sinnamary qui compte près de 3000 habitants au dernier relevé Insee, alerte sa population que l’eau du robinet est déclarée non potable par l'Agence Régionale de Santé (ARS), sui...

Yokiendy Siffrard, le théâtre dans la peau

A 28 ans, Yokiendy Siffrard est déjà un auteur et un acteur de théâtre confirmé. Sa dernière création CATA, FRACAS ET CAETERA, coup de cœur du public au festival de Macouria en juin dernier, ...

Le défi d’éliminer le paludisme

Eliminer le paludisme sur la commune de Saint-Georges de l'Oyapock, c'est la mission que se sont lancés des chercheurs de l'Institut Pasteur et des médecins du centre hospitalier Andrée Rosemon en ...

Absence à la barre de l’ex-commandant de la brigade de gendarmerie de Régina poursuivi pour corruption sur fond d’orpaillage illégal : report du procès au 10 janvier

Le ministère public a demandé en début d'après midi au Palais de justice de Cayenne à l'ouverture du procès, en l'absence de l'ancien chef de la brigade de gendarmerie de Régina, Patrick Melar...

Un procès singulier pour corruption, aide au séjour et complicité d’orpaillage illégal avec, parmi les quatre prévenus, l’ancien commandant de la brigade de gendarmerie de Régina qui ne sera pas à l’audience…

C'est une affaire singulière qu'est censé examiner jeudi après-midi le tribunal correctionnel de Cayenne : avec une enquête partie tambour battant avant de traîner considérablement en longueur p...

© 2018 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions