vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?
 
 

Publicité Guyaweb

Ségolène Royal en Guyane du 13 au 17 mars

Ségolène Royal en Guyane du 13 au 17 mars

La ministre de l’Environnement Ségolène Royal, foulera le sol guyanais à l’occasion de la 14e Conférence des Parties (COP) à la convention de Carthagène pour la mise en valeur du milieu marin de la région des Caraïbes, du 13 au 17 mars prochains.

Signée en Colombie le 24 mars 1983, la convention de Carthagène implique aujourd’hui 25 États riverains de la zone « Grande Caraïbe » : Antigua-et-Barbuda, Bahamas, Barbade, Bélize, Colombie, Costa Rica, Cuba, Dominique, États-Unis, République dominicaine, France, Grenade, Guatémala, Guyana, Jamaïque, Mexique, Nicaragua, Panama, Pays-Bas, Royaume-Uni, Saint-Christophe-et-Niévès, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Sainte-Lucie, Trinité-et-Tobago et le Vénézuela.

Ces Etats qui ont ratifié cet accord international se sont engagés à préserver et valoriser la biodiversité unique d’un espace qui s’étend de la Guyane à la Floride et du Mexique à la Barbade.

A l’occasion de cette 14e Conférence, le Brésil et le Suriname, sont invités ainsi que Haïti, le Honduras et la Commission européenne. L’objectif de cette Conférence qui se tiendra donc en Guyane, est de « faire un point sur le Programme pour l’environnement des Caraïbes 2015-2016 et de définir le plan de travail et le budget du Programme pour l’environnement des Caraïbes pour la période biennale 2017- 2018 » selon le ministère du développement durable.

Durant le déplacement de la ministre de l’Environnement, il sera certainement abordé la question de l’implantation en Guyane de la délégation interrégionale pour l’Outre-Mer de l’Agence Française pour la Biodiversité (AFB), et dont Patrick Lecante, maire de Montsinéry-Tonnégrande siège au sein du Conseil d’Administration.

L’Agence Française pour la Biodiversité (AFB) a été créée au 1er janvier 2017 par la loi du 8 août 2016 pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

4 commentaires

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Une mule guyanaise de 18 ans, arrêtée lundi, remise en liberté mercredi, absente à son procès vendredi…

Adrien Manon, 18 ans depuis le 25 septembre, habitant Matoury selon l'enquête judiciaire, avait été interpellé lundi dernier à l'aéroport Felix Eboué pour avoir usurpé une identité afin de s'...

Passé à tabac par la foule à Saint-Georges, le prévenu brésilien au visage tuméfié demande au tribunal un délai pour préparer sa défense

Le ressortissant brésilien roué de coups lundi soir à Saint-Georges de l'Oyapock par une foule qui lui reprochait d'être l'un des auteurs de vols avec arme fraîchement perpétrés le même jour, ...

Charles Nenesse, Amérindien d’Iracoubo en état d’ébriété avancé, porte un coup de couteau à la gorge de son frère : un an de prison dont six mois avec sursis

Un Amérindien du village Bellevue (Iracoubo), Charles Nénesse, 51 ans et 10 mois, était appelé ce vendredi à la barre du tribunal correctionnel de Cayenne en comparution immédiate. Mardi, alc...

Assises : «un outil pour gratter ce qu’on a à gratter»

Quelques jours à peine après le lancement des Etats Généraux en Guyane, les Assises leur emboîtent le pas. Le premier comité local d'orientation des Assises des Outre-mer s'est réuni ce jeudi a...

Vu de Paris : L’affaire du Ceregmia rebondit

La sulfureuse affaire du Ceregmia a connu un rebondissement cette semaine, à Paris. Le Conseil d'Etat examinait en audience publique le recours de trois anciens professeurs, écartés de leurs fonct...

Pillage au Super U de Soula pendant les barrages routiers : 5 jeunes Guyanais sous les verrous, l’un d’eux déjà impliqué dans le vol d’armes au commissariat de Cayenne

C'est un procès qui pose beaucoup de questions : tant en matière de citoyenneté à la dérive que sur l'absence d'Etat de droit dans certains quartiers de Guyane ou encore sur la question de l'amé...

© 2017 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions