vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

En Marche en Guyane, une coquille vide ?

En Marche en Guyane, une coquille vide ?

Aucun référent désigné «avant la fin de l’année» contrairement aux autres départements et collectivités d’Outre-mer, aucun comité local structuré, le parti présidentiel La République En Marche (LREM) est aux abonnés absents en Guyane. Fondé par l’ancien secrétaire général adjoint de l’Elysée et ancien ministre de l’Economie Emmanuel Macron en septembre 2016 pour battre la campagne des présidentielles, le mouvement En Marche s’était positionné aussi sur ce bout d’Amazonie française qu’est la Guyane. Un comité de soutien animé par l’avocat Akim El Allaoui et présent sur les réseaux sociaux «pour communiquer avec les adhérents» voyait le jour a expliqué ce dernier…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

7 commentaires

  • fapips86

    Ce « parti » politique me fait bien rire.
    Après la visite catastrophique de Macron en terme d’image en Guyane personne ne veut paraître proche du président de la république Française en dépit des apparences.
    Le fameux «  je ne suis pas le père » ou encore la route Pour Maripasoula c’est « impossible », ça a laissé des traces.
    Cela démontre la volatilité de la classe politique locale incapable d’avoir unciné socle idéologique bien défini.

  • fapips86

    On ne peut pas continuer à cracher sur les guyanais impunément

    • Joko

      Je n’ai pas eu l’impression qu’il crachait sur nous. Il a plutôt eu un discours de responsabilité en préférant financer des projets réels plutôt que des élus parfois corrompus ou dépensiers (cf les petites culottes). Ceux qui crachent le plus sur les Guyanais sont principalement des Guyanais. C’est le seul Président qui soit allé dans les quartiers sensibles pour se rendre compte de visu. On peut toujours douter de sa parole mais si nous lui laissions une chance de la respecter…

      • fapips86

        Responsabilité ?
        Sois vous êtes naïf soit vous le faites exprès dans les deux cas vous êtes tombé dans le panneau là com’ de Macron juste de la com’.
        Il s’agit plutôt de mépris. On disant aux guyanais je ne suis pas le père noël il révèle implicitement ça pensée profonde à savoir :
        -« pour qui vous prenez vous bande d’enfants gâter ?! Croyez vous que je sois le génie de la lampe ?! »
        C’est à peu près le message envoyez.
        Bien sûr que les guyanais ne sont pas des enfants ! Ils n’attendaient pas des promesses mais plutôt le respect de la parole donnée de l’état français à savoir : Le respect des accords de guyane.
        Macron est venu en Guyane nous cracher au visage car les 2,5 milliards d’euros additionnel qui figure dans les accords de guyane on été passé sous silence.
        La corruption des élus ?
        Bien sûr qu’elle existe 👍🏿Mais qui peu croire une seule seconde qu’elle porte à elle seul la responsabilité des 50 ans de retard du territoire. De qu’il se moque t-on ?
        Voyons ! Soyons sérieux voulez vous !🤣

      • fapips86

        Qui peut croire que la corruption des élus locaux peut à elle seul expliquer le retard structurel de plus de 50 ans du territoire ?
        En 2014, la France 5 eme puissance mondiale, n’etait qu’au 26eme rangs sur la 175 pays en ce qui concerne indice de perception de la corruption.
        La France est derrière le QATAR et devancée de loin par les États Unis et le Chili. Bref la corruption n’est pas un argument recevable pour justifier le sous développement de la Guyane.
        La Guyane est mise sous cloche par la France qui l’a maintiens dans une économie de comptoir.
        Mais vous savez quoi je vais quand même abondé dans votre sens.
        Oui les élus locaux sont coupables. Coupable d’être soumît à la politique coloniale de la France en outre mer

    • Stiwi973

      Je ne comprend pas votre logique fapips86.

      Il m’a semblé au contraire que – pour une fois depuis longtemps – des signes intéressants ont été donné par un président de la République pour la Guyane et les Guyanais : RSA, autorité…

      C’est plutôt l’image des élus et représentants locaux qui a été écorné : pas de logique dans le discours, on demande tout et son contraire, manifs non suivies à part par de jeunes casseurs…

  • fapips86

    Je ne saurai que trop vous conseiller cet article très détaillé sur l’aspect colonial de l’économie guyanaise.
    https://blogs.mediapart.fr/adrien-guilleau/blog/291017/leconomie-guyanaise?utm_source=facebook&utm_medium=social&utm_campaign=Sharing&xtor=CS3-66

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Ateliers-débats sur le « manger local »

Dans le cadre des Assises de l'Outre-Mer, la Fédération Départementale des Syndicats d’Exploitants Agricoles (FDSEA) propose des ateliers-débats sur l’autosuffisance alimentaire et le "mange...

Aménagement de la RN1 : lancement de la concertation publique

Le projet d'aménagement de la RN1 entre Balata et la Carapa sera soumis à concertation publique du 19 février au 31 mars 2018. Selon la DEAL (Direction de l’environnement, de l’aménagemen...

La centrale hybride Prométhée en concertation publique «avant l’été»

La nouvelle centrale hybride dénommée «Prométhée» et devant remplacer la centrale thermique de Dégrad-des-Cannes d'ici 2023 fera l'objet d'une concertation publique: ainsi en a décidé le 10 ...

Mylène Mazia se retire de la législative partielle

La seule femme candidate à l'élection législative partielle de mars prochain se retire de la campagne en raison du décès de son frère intervenu ce mercredi. Mylène Mazia, enseignante, consei...

Un scénario défend 100 % d’énergies renouvelables en Outre-mer d’ici 2030

Le Syndicat des énergies renouvelables veut faire pression sur le gouvernement pour que l’autonomie énergétique des territoires ultra-marins devienne une réalité en 2030. Il dénonce aussi des ...

«Affaire Marie-Laure Phinéra-Horth» : la direction de l’hôpital de Cayenne botte en touche

Guyaweb a adressé par courriel trois questions mercredi, à la directrice de l'hôpital de Cayenne, Agnès Drouhin, sur ce qu'il convient désormais d'appeler l'affaire Marie-Laure Phinéra-Horth en ...

© 2018 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions