vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Le parachutage de David Riché

Le parachutage de David Riché

Bien qu’il n’ait aucune attache dans la deuxième circonscription de Guyane, le maire de Roura et président de l’Association des maires de Guyane David Riché a annoncé s’y présenter pour les élections législatives partielles.

La candidature du maire de Roura, annoncée ce mercredi et qui sera officialisée ce jeudi à Papaïchton selon Guyane 1ère, vient confirmer une rumeur qui circulait depuis plusieurs jours.

Lors des élections législatives de 2017 le maire de Roura, commune de la première circonscription de Guyane, avait annoncé sa candidature dans cette même circonscription, avant finalement de renoncer suite aux mouvements sociaux pour se « recentrer sur son mandat local ». Cette fois-ci il brigue un siège de député en se parachutant dans la deuxième circonscription où les enjeux politiques et économiques sont importants.

On pense notamment au projet de la Montagne d’or situé dans l’Ouest guyanais et dont David Riché affirme qu’il « faut arrêter d’en faire une montagne ».  L’arrivée de Vaval à Roura samedi dernier s’est d’ailleurs faite à bord d’un hélicoptère tagué du logo de la Montagne d’or…

Si le parachutage de David Riché est considéré comme « contraire aux traditions politiques guyanaises» par Jean-Philippe Dolor, ancien directeur de campagne de Lenaïck Adam, ancien président des jeunes du Parti Socialiste Guyanais et qui se dit « résolument opposé à la candidature de M. David Riché, non électeur de la deuxième circonscription », force est de constater que la candidature du maire de Roura dans cette deuxième circonscription de Guyane est bel et bien légale.

En effet les députés ne sont pas des élus locaux, mais des élus nationaux. Et selon le code électoral, peuvent être candidats à une élection législative « tous les électeurs en pleine possession de leurs droits civiques ayant 18 ans révolus. Aucune obligation de domicile n’est requise». Dès lors on parle de « parachutage » lorsque le candidat se présente dans une circonscription où il n’habite pas.

Pour l’heure, cinq postulants ont donc officialisé leur candidature pour les élections législatives partielles qui se dérouleront au mois de mars prochain.

Outre David Riché,  il s’agit de Davy Rimane sans étiquette et soutenu par  le leader de la France Insoumise Jean-Luc Mélenchon (Guyaweb du 10/01/2018)  Lenaïck Adam, conseiller territorial de la majorité, qui a perdu son siège de député en raison de l’annulation des élections législatives; de Richard Joigny, battu au premier tour (5,79%) et qui se représente sous les couleurs du Parti Progressiste Guyanais (PPG) fondé par Jean-Marie Taubira; et enfin de José Makébé, candidat centriste.

Photo de Une : Le village de Boniville rattaché à Papaïchton commune de la 2e circonscription de Guyane 

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

6 commentaires

  • Jmc

    La candidature de David Riche peut se comprendre du fait qu’il est proche deChantal Berthelot l’ancienne députée de la circonscription.
    Comme celle à ete battu de quelques bulletins au premier tour de la précédente élection, qu’elle renonce à tenter de nouveau sa chance, qu’il bénéficie d’une bonne image, le coup a du lui sembler jouable.

  • SMET

    Saut en parachute?
    Quand on connaît les méthodes de gestion de la mairie de roura, quand on connaît les protections contre certaines poursuites dont bénéficient les députés, on peut comprendre ce choix…

  • Joko

    Le parachutage de D. Riché ne fera qu’affaiblir la candidature de L. Adam et laissera la place à D. Rimane. Stratégie voulue, ambition personnelle débordante, ou les deux à la fois…

    • Celeri

      Je me pause la même question, sauf que Rimane a fait une erreur: Mélenchon.

      Joigny était celui qui avait des chances d’être un véritable outsider avant l’annonce de Riché. C’est un suspens. Makebe a été poussé (Aloukou) contre le Adam (Djuka) pour exploiter la principale faille, division des bushi… Et ce qui me fait peur c’est qua dans les faits il y a 3 candidat qu’on peut imaginer en bon termes avec le même élu (qui ne sera pas affaibli si l’un d’entre eux passe)

  • Tobbie Rat

    J’annonce que je me présente aux élections législatives de la 2ème circonscription. J’habite en Lozère, ce qui fait de moi le candidat idéal à l’instar de David Riché.

  • Cooldays

    Le candidat de la Montagne d’or.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Ateliers-débats sur le « manger local »

Dans le cadre des Assises de l'Outre-Mer, la Fédération Départementale des Syndicats d’Exploitants Agricoles (FDSEA) propose des ateliers-débats sur l’autosuffisance alimentaire et le "mange...

Aménagement de la RN1 : lancement de la concertation publique

Le projet d'aménagement de la RN1 entre Balata et la Carapa sera soumis à concertation publique du 19 février au 31 mars 2018. Selon la DEAL (Direction de l’environnement, de l’aménagemen...

La centrale hybride Prométhée en concertation publique «avant l’été»

La nouvelle centrale hybride dénommée «Prométhée» et devant remplacer la centrale thermique de Dégrad-des-Cannes d'ici 2023 fera l'objet d'une concertation publique: ainsi en a décidé le 10 ...

Mylène Mazia se retire de la législative partielle

La seule femme candidate à l'élection législative partielle de mars prochain se retire de la campagne en raison du décès de son frère intervenu ce mercredi. Mylène Mazia, enseignante, consei...

Un scénario défend 100 % d’énergies renouvelables en Outre-mer d’ici 2030

Le Syndicat des énergies renouvelables veut faire pression sur le gouvernement pour que l’autonomie énergétique des territoires ultra-marins devienne une réalité en 2030. Il dénonce aussi des ...

«Affaire Marie-Laure Phinéra-Horth» : la direction de l’hôpital de Cayenne botte en touche

Guyaweb a adressé par courriel trois questions mercredi, à la directrice de l'hôpital de Cayenne, Agnès Drouhin, sur ce qu'il convient désormais d'appeler l'affaire Marie-Laure Phinéra-Horth en ...

© 2018 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions