vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

« La Guyane est un peu une terre hors-norme » : interview de la sénatrice Aline Archimbaud sur son rapport « Suicides chez les jeunes Amérindiens »

« La Guyane est un peu une terre hors-norme » : interview de la sénatrice Aline Archimbaud sur son rapport « Suicides chez les jeunes Amérindiens »

La sénatrice écologiste de Seine-Saint-Denis Aline Archimbaud vient de rendre avec la députée PS d’Ille-et-Vilaine Marie-Anne Chapdelaine un rapport sur les « Suicides des jeunes Amérindiens en Guyane française » à la Ministre des Outre-mer, Mme Pau-Langevin. Le rapport dresse un état des lieux de ce « drame stupéfiant, récurrent et indigne d’un pays moderne », mène une évaluation de l’action publique mise en place à ce jour et étaye 37 propositions « pour enrayer ces drames et créer les conditions d’un mieux-être ». Aline Archimbaud a répondu aux questions de Guyaweb. Pour consulter le rapport parlementaire : Suicide-des-jeunes-amérindiens-rapport-parlementaire-2 Mme Archimbaud, vous évoquez dans ce rapport les…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

4 commentaires

  • Un 10 gène
    19 décembre 2015

    Intérressant point de vue, ça tranche avec le bouffon qui représente localement ce parti (et qui soutient le FN dans ses interventions).

  • particulier
    21 décembre 2015

    Quelle surprise de découvrir que la République méprise des compatriotes avec un tel cynisme. Cet état de fait, qui ressortit à un scandale d’Etat, devrait être connu en métropole, ça n’est absolument pas le cas.

    Comment diffuser le plus largement possible le rapport de la sénatrice Archimbaud?

  • Francois
    21 décembre 2015

    bravo pour ce vrai et puissant interview – voila de l excellent journalisme par ici. Que Mesdames Aline Archimbaud et Marie-Anne Chapdelaine soient félicitées pour leur rapport. Certes, j aurais tellement aimé qu’elles aient pu séjourner à Trois-Sauts, pour parler avec les « anciens », et bien réaliser les sources des malaises des jeunes. Mais c est un bon début, et ce rapport a le mérite d etre lisible par tous.

  • Pierre
    29 décembre 2015

    J’ai fait des missions courtes en pays amérindien. Et s’il y a bien une chose que j’ai compris, c’est que l’on ne comprenais rien. Les messages étaient codés, le pont est tellement vaste entre les cultures, les ententements…
    J’ai compris aussi qu’il y avait une société en mutation rapide, qui se cherchait entre modernité et tradition, avec une relation aux choses différente de la société de consommation occidentale.
    Cela peut paraître péremptoire, mais je suis convaincu qu’il y a un besoin d’accompagner ces sociétés dans le changement qui les attend, car le temps qu’elles se trouvent, elles se seront peut-être perdues.
    Et là le rapport est clair et je partage la conclusion : c’est de la responsabilité de tout le monde, et donc de personne en particulier. Il faudrait une structure (fondation, mission, … ?) dotée de moyens d’intervention, de médiation culturelle, transversale entre les projets et les acteurs. Le Parc National utilise ce vide pour chercher de la légitimité. Il fait en partie le job, mais en partie seulement, n’allant pas au delà de son intérêt, sans vision ethnologique guidant ses approches, et au final c’est peu efficace.
    Il faudrait aussi que des chercheurs s’intéressent à ces cultures et guident les techniciens et les élus.
    Mais on va continuer à bricoler, à grand frais. Ca ne coûterait pas plus cher de s’entendre, mais il faut un pilote dans l’avion. Et je ne compte pas sur les élus du littoral qui n’ont rien compris aux autres populations (donc pas sur la CTG). Il reste l’Etat et la CCOG (la CCEG est à la rue). Mais la CCOG n’est pas très motivée pour y aller. Il ne reste que l’Etat.
    Au boulot les gars, nous serons là pour vous aider !

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

La folie « bleue » de Cayenne à Paris

Des scènes de liesse et cris de joie dans les rues de Cayenne et de Paris au coup de sifflet final de cette coupe du monde en Russie qui s'est achevée par une victoire de la l'équipe de France ...

La France sur le toit du Monde !

Vingt-ans après le graal de 1998, l’équipe de France devient championne du Monde en dominant la Croatie par 4-2. Une finale de Coupe du Monde qui a tenu toutes ses promesses ce dimanche 15 juillet...

AEX Nelson : “un suicide social et économique programmé”

Fortement attendue par les opposants de l'Autorisation d'Exploitation minière (AEX) Nelson, la décision du préfet n'a pas encore été rendue publique. Après l'avis favorable de la Commission des ...

« Les oiseaux de Guyane »

Un livre de Tanguy Deville, préfacé par Allain Bougrain-Dubourg et publié aux éditions Biotope. « Diversité de formes, de couleurs, de comportements, d’habitats… les oiseaux semblent avo...

Report du premier essai à feu du moteur d’Ariane 6 et de Véga-C

Le Centre National d'Etudes Spatiales (CNES) devait procéder pour le compte de l’Agence spatiale européenne (ESA), au tout premier essai à feu du moteur P120C qui permettra de « valider la te...

La France proche du sacre suprême face à la Croatie

Il y a 20 ans jour pour jour le 12 juillet 1998 la France devenait pour la première fois de son histoire championne du monde de football. Un exploit qu'elle peut réitérer ce dimanche 15 juillet ...

© 2018 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions