vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Vu de Paris : la Ligue des droits de l’homme opposée à la « Montagne d’or »

Vu de Paris : la Ligue des droits de l’homme opposée à la « Montagne d’or »

La Ligue des droits de l’homme (LDH) a annoncé le 28 juillet qu’elle rejoignait le collectif « Or de question », qui s’oppose en Guyane au projet de mine industriel « la Montagne d’or ».

« Une méga-mine, polluante par nature », « une atteinte aux droits des habitants et des communautés », « des effets irréversibles sur la nature et la population » : la Ligue des droits de l’homme (LDH) n’a pas de mots assez durs pour qualifier le projet minier « la Montagne d’or ».

Dans un communiqué diffusé depuis la capitale, cette organisation non-gouvernementale bien connue et très ancienne a affirmé rejoindre le collectif « Or de question », qui se bat en Guyane depuis plus d’un an contre le projet d’extraction. Ce collectif compte déjà une centaine d’associations et d’ONG. 

Objectif pour la LDH : faire de cette question pour l’instant connue des seuls Guyanais un enjeu national. « La LDH considère que le dossier de la « Montagne d’or » doit être appréhendé dans sa globalité et mérite, du fait de son ampleur, de faire l’objet, au niveau national, d’une enquête publique sur son opportunité, et sur toutes ses conséquences, avec la saisine immédiate de la Commission nationale du débat public », précise l’organisation dans son communiqué.

Elle mentionne également les peuples autochtones comme des acteurs nécessaires du débat et promet d’interpeller, à Paris, le gouvernement afin qu’il communique davantage sur cette question et la fasse connaître à l’opinion publique hexagonale.

Retrouvez tous les articles de la rédaction liés à la Montagne d’Or

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

1 commentaire

  • Francois

    je suis d’accord avec l’objectif de la LDH: « faire de cette question pour l’instant connue des seuls Guyanais un enjeu national ». Parce que ce projet n’est pas seulement guyano-guyanais, comme il fait intervenir une compagnie minière canadienne (Columbus Gold) et une compagnie minière russe (Nordgold). Pourquoi ces 2 compagnies étrangères viendraient détruire les forêts de notre péyi pour s’en mettre plein les poches ?

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Assises : «un outil pour gratter ce qu’on a à gratter»

Quelques jours à peine après le lancement des Etats Généraux en Guyane, les Assises leur emboîtent le pas. Le premier comité local d'orientation des Assises des Outre-mer s'est réuni ce jeudi a...

Vu de Paris : L’affaire du Ceregmia rebondit

La sulfureuse affaire du Ceregmia a connu un rebondissement cette semaine, à Paris. Le Conseil d'Etat examinait en audience publique le recours de trois anciens professeurs, écartés de leurs fonct...

Pillage au Super U de Soula pendant les barrages routiers : 5 jeunes Guyanais sous les verrous, l’un d’eux déjà impliqué dans le vol d’armes au commissariat de Cayenne

C'est un procès qui pose beaucoup de questions : tant en matière de citoyenneté à la dérive que sur l'absence d'Etat de droit dans certains quartiers de Guyane ou encore sur la question de l'amé...

Une note erronée de l’Elysée relative à la Guyane fait quelques vagues avant de subir un sérieux lifting

Plusieurs personnalités politiques guyanaises ont eu beau jeu de s'émouvoir mercredi du contenu d'une note de "conseils sanitaires" de l'Elysée relatifs à la Guyane, adressée le 12 octobre dernie...

La fin des homes indiens

La construction d'une cité scolaire à Saint-Georges de l'Oyapock comportant un internat devrait aboutir à la fermeture du dernier home indien de Guyane. Ce pensionnat tenu par des sœurs catholique...

Avant même la mort d’Hendy : les frasques de la société de transport de Dominique Mangal dans la région de Cacao

Si le transporteur Dominique Mangal est renvoyé en correctionnelle notamment pour «homicide involontaire  par violation manifestement délibérée d'une obligation de sécurité ou de prudence» (v...

© 2017 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions