vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Vu de Paris : la Ligue des droits de l’homme opposée à la « Montagne d’or »

Vu de Paris : la Ligue des droits de l’homme opposée à la « Montagne d’or »

La Ligue des droits de l’homme (LDH) a annoncé le 28 juillet qu’elle rejoignait le collectif « Or de question », qui s’oppose en Guyane au projet de mine industriel « la Montagne d’or ».

« Une méga-mine, polluante par nature », « une atteinte aux droits des habitants et des communautés », « des effets irréversibles sur la nature et la population » : la Ligue des droits de l’homme (LDH) n’a pas de mots assez durs pour qualifier le projet minier « la Montagne d’or ».

Dans un communiqué diffusé depuis la capitale, cette organisation non-gouvernementale bien connue et très ancienne a affirmé rejoindre le collectif « Or de question », qui se bat en Guyane depuis plus d’un an contre le projet d’extraction. Ce collectif compte déjà une centaine d’associations et d’ONG. 

Objectif pour la LDH : faire de cette question pour l’instant connue des seuls Guyanais un enjeu national. « La LDH considère que le dossier de la « Montagne d’or » doit être appréhendé dans sa globalité et mérite, du fait de son ampleur, de faire l’objet, au niveau national, d’une enquête publique sur son opportunité, et sur toutes ses conséquences, avec la saisine immédiate de la Commission nationale du débat public », précise l’organisation dans son communiqué.

Elle mentionne également les peuples autochtones comme des acteurs nécessaires du débat et promet d’interpeller, à Paris, le gouvernement afin qu’il communique davantage sur cette question et la fasse connaître à l’opinion publique hexagonale.

Retrouvez tous les articles de la rédaction liés à la Montagne d’Or

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

1 commentaire

  • Francois

    je suis d’accord avec l’objectif de la LDH: « faire de cette question pour l’instant connue des seuls Guyanais un enjeu national ». Parce que ce projet n’est pas seulement guyano-guyanais, comme il fait intervenir une compagnie minière canadienne (Columbus Gold) et une compagnie minière russe (Nordgold). Pourquoi ces 2 compagnies étrangères viendraient détruire les forêts de notre péyi pour s’en mettre plein les poches ?

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Ils ont leurs chances au Tour de Guyane

Le tour du Littoral débute ce week-end, du 19 au 27 août. Parmi les dix équipes locales et 9 équipes invitées qui prendront part à cette 28 édition dont le précédent vainqueur est le Guadel...

Un vol direct relie Cuba à Paramaribo

Destination Cuba – Au départ de Paramaribo, la capitale surinamienne, les villes cubaines de La Havane et Santiago de Cuba seront reliées par des vols directs à partir de la fin août. La comp...

Montagne d’or : un débat public au 4e trimestre 2017

C'est le timing annoncé lundi par la compagnie minière Montagne d'or qui «souhaite engager un dialogue ouvert avec le public directement concerné par le projet de mine industrielle en Guyane, et p...

Les étapes du Tour de Guyane analysées par Steeve Stanislas, président du RMB

Le tracé du tour cycliste de Guyane vu par un ancien coureur de l'élite guyanaise aujourd'hui président du Rémire Montjoly Bike (RMB), une des 10 équipes locales participant à la 28 édition du ...

Un nouveau « dircab » à la préfecture de Guyane

La valse des chaises musicales continue. Après l’annonce de l’arrivée le 28 août d’un nouveau préfet, Patrice Faure, directeur général de la police à la préfecture de police de Paris, en...

Le Conseil constitutionnel « valide » le recours en annulation de Davy Rimane

Le recours en annulation est validé pour Davy Rimane, candidat sans étiquette battu de 56 voix aux élections législatives par Lenaïck Adam, candidat de La République en Marche (LREM), dans la d...

© 2017 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions