vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?
 
 

Publicité Guyaweb

Le Conseil Constitutionnel étudiera le recours de Davy Rimane le 4 décembre

Le Conseil Constitutionnel étudiera le recours de Davy Rimane le 4 décembre

Battu de 56 petites voix lors du second tour des élections législatives le 17 juin dernier dans la deuxième circonscription par Lenaïck Adam le candidat de La République En Marche (LREM), Davy Rimane signataire de l’Accord de Guyane pour le Kolectif Lagwyiann Dékolé verra son recours étudié le 4 décembre à 10h30 devant le Conseil Constitutionnel. La décision tombera quelques jours après.

Le recours en annulation des élections avait été déposé par Davy Rimane le 28 juin dernier, dix jours après la proclamation des résultats du second tour.

Davy Rimane avait indiqué à Guyaweb avoir « soulevé un certain nombre d’irrégularités que nous estimons constituées dans plusieurs bureaux de votes de l’Ouest guyanais. Les moyens soulevés sont relatifs au vote» (Guyaweb du 28 juin).

Qualifié pour le second tour dans la deuxième circonscription, Davy Rimane avait été battu de 56 voix par le candidat de LREM, soit 6670 suffrages exprimés pour Lenaïck Adam contre 6614 pour Rimane.

Selon son avocat des irrégularités apparaissent dans des bureaux de votes notamment à Grand Santi où des émargements sans signatures avaient été constatés. Grand-Santi est le fief du candidat Lenaick Adam où il avait obtenu 97,35% des suffrages exprimés – 551 voix sur 566 suffrages exprimés pour Lenaïck Adam et 15 voix pour Davy Rimane.

Mais d’autres communes de la deuxième circonscription sont aussi dans l’oeil de la justice, il s’agit d’Apatou, Maripasoula et Saint-Laurent du Maroni.

En cas d’annulation par le Conseil Constitutionnel, le Préfet de la Guyane aura 3 mois pour organiser de nouvelles élections.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Sinnamary : l’eau du robinet déclarée impropre

La commune de Sinnamary qui compte près de 3000 habitants au dernier relevé Insee, alerte sa population que l’eau du robinet est déclarée non potable par l'Agence Régionale de Santé (ARS), sui...

Yokiendy Siffrard, le théâtre dans la peau

A 28 ans, Yokiendy Siffrard est déjà un auteur et un acteur de théâtre confirmé. Sa dernière création CATA, FRACAS ET CAETERA, coup de cœur du public au festival de Macouria en juin dernier, ...

Le défi d’éliminer le paludisme

Eliminer le paludisme sur la commune de Saint-Georges de l'Oyapock, c'est la mission que se sont lancés des chercheurs de l'Institut Pasteur et des médecins du centre hospitalier Andrée Rosemon en ...

Absence à la barre de l’ex-commandant de la brigade de gendarmerie de Régina poursuivi pour corruption sur fond d’orpaillage illégal : report du procès au 10 janvier

Le ministère public a demandé en début d'après midi au Palais de justice de Cayenne à l'ouverture du procès, en l'absence de l'ancien chef de la brigade de gendarmerie de Régina, Patrick Melar...

Un procès singulier pour corruption, aide au séjour et complicité d’orpaillage illégal avec, parmi les quatre prévenus, l’ancien commandant de la brigade de gendarmerie de Régina qui ne sera pas à l’audience…

C'est une affaire singulière qu'est censé examiner jeudi après-midi le tribunal correctionnel de Cayenne : avec une enquête partie tambour battant avant de traîner considérablement en longueur p...

Présidentielle au Brésil : Bolsonaro domine, Haddad remonte

Les derniers sondages en vue du scrutin d’octobre confirment la nette avance du candidat d’extrême-droite Jair Bolsonaro et montrent une rapide progression du candidat de gauche Fernando Haddad. ...

© 2018 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions