vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Arrêté alors qu’il jouait aux cartes cité Eau Lisette, il se revendique Amérindien et prend 2 mois ferme pour violation de son interdiction de 10 ans du territoire… prononcée en 2010

Arrêté alors qu’il jouait aux cartes cité Eau Lisette, il se revendique Amérindien et prend 2 mois ferme pour violation de son interdiction de 10 ans du territoire… prononcée en 2010

Mark William, né à Georgetown au Guyana il y a 31 ans, qui compte une liste de condamnations pour séjour irrégulier quasiment longue comme une file d’attente devant la préfecture de Cayenne, se revendique « Amérindien d’Amérique du Sud» et se voit poursuivre sa vie en Guyane où il dit être arrivé à l’âge de 13 ans. Comparaissant en tant que prévenu lundi, devant le tribunal correctionnel, pour séjour irrégulier au regard d’une interdiction du territoire de 10 ans qui remonte à fin 2010, il a été condamné à deux mois de prison ferme avec maintien en détention. Mais le…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

4 commentaires

  • Joko

    Une liste de condamnations longue comme le bras. Qui peut croire en une justice qui prononce des condamnations pour ne pas les exécuter…

  • Enneyac

    Où est-il indiqué qu’elles n’ont pas été exécutées ? Ce procès se tient précisément dans le cadre de l’exécution de l’une d’elles…

    • Joko

      Interdiction de territoire, vous savez ce que ça signifie ? Vous devriez aller passer les deux mois en prison avec lui, ça lui ferait de la compagnie.

  • Alessandro de Sousa Alencar

    Franchement, tous ces titres, traitant de vieux problèmes secondaires qui nous font balader afin d’éviter qu’on discute le fond du problème de la Guyane. Ces derniers ne vient que rentrer dans la dynamique créant des « coupables » à chaque jour pour l’échec de la loi de la décolonisation, dite loi-cadre. Échec celui-la du en grand partie à la timidité des nos élus locaux en face à une France intransigeante. Je comprends bien vos envies de faire respecter l’État de droit. Mais quoi à faire quand nous sommes en zone de non-droit? Non droit, pas dans le sens de la régulation ou contrôle, mais dans le sens de l’absence presque total de l’évolution du service publique! Laissés aux miettes d’une république inadaptée aux besoins d’évolution de ce territoire! 50 ans de discussions, toujours autour du même sujet « Le Statut de la Guyane » ne semble pas un peu trop? Il me semble plutôt l’heure de mettre en cause le « Statut quo » des élites incompétentes et malveillantes! De mettre en cause la complicité sale de la presse avec ces autorités qui ont du mal à se légitimer! En tout cas, pendant qui nous traînons la fusée décolle en faisant des bonnes… bonnes marges… Déjà, que les Guyanais connaissent tous les Guyanais.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Expérimentation d’un accès restreint au droit d’asile en Guyane

Alors que l'Assemblée nationale examine actuellement la loi vivement contestée sur l'asile et l'immigration, un projet de décret vise à expérimenter en Guyane un traitement accéléré des demand...

Neuf personnes mises en cause en Guyane ont eu le temps de mourir avant le dénouement de l’enquête les concernant, s’est rendu compte le parquet en 2017 !

Suite de notre feuilleton sur les chiffres et les faits singuliers de la justice guyanaise. En Guyane, s'étant, semble-t-il, attaqué un peu plus aux poussières des armoires du tribunal en 2017...

45 000 foyers touchés par une coupure d’électricité

Après celle survenue le week-end dernier, une énième coupure d’électricité a encore été observée ce mercredi sur le territoire guyanais. "45 000 foyers" ont été impactés par « un inc...

Les plages de Montjoly interdites « aux chiens même tenus en laisse »… et pas qu’eux !

Dans notre article intitulé « Début de la saison de pontes des tortues Luth» nous indiquions que «l'impact des chiens est une grosse problématique» pour les pontes des tortues sur les plages d...

Mauvais départ pour le Grand conseil coutumier

Dans un communiqué commun, les organisations autochtones FOAG et ONAG soulignent le fait que “ni les chefs coutumiers, ni les représentants des organisations autochtones désignés n’ont été i...

« Quel avenir pour la reconversion des locaux du CHOG Franck Joly » ?

C'est le thème du séminaire et de la réunion publique qui se tiendront mercredi 18 avril et jeudi 19 avril au Camp de la Transportation à Saint-Laurent-du Maroni. Dans les mois à venir, le Ce...

© 2018 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions