vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?
 
 

Publicité Guyaweb

Arrêté alors qu’il jouait aux cartes cité Eau Lisette, il se revendique Amérindien et prend 2 mois ferme pour violation de son interdiction de 10 ans du territoire… prononcée en 2010

Arrêté alors qu’il jouait aux cartes cité Eau Lisette, il se revendique Amérindien et prend 2 mois ferme pour violation de son interdiction de 10 ans du territoire… prononcée en 2010

Mark William, né à Georgetown au Guyana il y a 31 ans, qui compte une liste de condamnations pour séjour irrégulier quasiment longue comme une file d’attente devant la préfecture de Cayenne, se revendique « Amérindien d’Amérique du Sud» et se voit poursuivre sa vie en Guyane où il dit être arrivé à l’âge de 13 ans. Comparaissant en tant que prévenu lundi, devant le tribunal correctionnel, pour séjour irrégulier au regard d’une interdiction du territoire de 10 ans qui remonte à fin 2010, il a été condamné à deux mois de prison ferme avec maintien en détention. Mais le…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

4 commentaires

  • Joko

    Une liste de condamnations longue comme le bras. Qui peut croire en une justice qui prononce des condamnations pour ne pas les exécuter…

  • Enneyac

    Où est-il indiqué qu’elles n’ont pas été exécutées ? Ce procès se tient précisément dans le cadre de l’exécution de l’une d’elles…

    • Joko

      Interdiction de territoire, vous savez ce que ça signifie ? Vous devriez aller passer les deux mois en prison avec lui, ça lui ferait de la compagnie.

  • Alessandro de Sousa Alencar

    Franchement, tous ces titres, traitant de vieux problèmes secondaires qui nous font balader afin d’éviter qu’on discute le fond du problème de la Guyane. Ces derniers ne vient que rentrer dans la dynamique créant des « coupables » à chaque jour pour l’échec de la loi de la décolonisation, dite loi-cadre. Échec celui-la du en grand partie à la timidité des nos élus locaux en face à une France intransigeante. Je comprends bien vos envies de faire respecter l’État de droit. Mais quoi à faire quand nous sommes en zone de non-droit? Non droit, pas dans le sens de la régulation ou contrôle, mais dans le sens de l’absence presque total de l’évolution du service publique! Laissés aux miettes d’une république inadaptée aux besoins d’évolution de ce territoire! 50 ans de discussions, toujours autour du même sujet « Le Statut de la Guyane » ne semble pas un peu trop? Il me semble plutôt l’heure de mettre en cause le « Statut quo » des élites incompétentes et malveillantes! De mettre en cause la complicité sale de la presse avec ces autorités qui ont du mal à se légitimer! En tout cas, pendant qui nous traînons la fusée décolle en faisant des bonnes… bonnes marges… Déjà, que les Guyanais connaissent tous les Guyanais.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Une mule guyanaise de 18 ans, arrêtée lundi, remise en liberté mercredi, absente à son procès vendredi…

Adrien Manon, 18 ans depuis le 25 septembre, habitant Matoury selon l'enquête judiciaire, avait été interpellé lundi dernier à l'aéroport Felix Eboué pour avoir usurpé une identité afin de s'...

Passé à tabac par la foule à Saint-Georges, le prévenu brésilien au visage tuméfié demande au tribunal un délai pour préparer sa défense

Le ressortissant brésilien roué de coups lundi soir à Saint-Georges de l'Oyapock par une foule qui lui reprochait d'être l'un des auteurs de vols avec arme fraîchement perpétrés le même jour, ...

Charles Nenesse, Amérindien d’Iracoubo en état d’ébriété avancé, porte un coup de couteau à la gorge de son frère : un an de prison dont six mois avec sursis

Un Amérindien du village Bellevue (Iracoubo), Charles Nénesse, 51 ans et 10 mois, était appelé ce vendredi à la barre du tribunal correctionnel de Cayenne en comparution immédiate. Mardi, alc...

Assises : «un outil pour gratter ce qu’on a à gratter»

Quelques jours à peine après le lancement des Etats Généraux en Guyane, les Assises leur emboîtent le pas. Le premier comité local d'orientation des Assises des Outre-mer s'est réuni ce jeudi a...

Vu de Paris : L’affaire du Ceregmia rebondit

La sulfureuse affaire du Ceregmia a connu un rebondissement cette semaine, à Paris. Le Conseil d'Etat examinait en audience publique le recours de trois anciens professeurs, écartés de leurs fonct...

Pillage au Super U de Soula pendant les barrages routiers : 5 jeunes Guyanais sous les verrous, l’un d’eux déjà impliqué dans le vol d’armes au commissariat de Cayenne

C'est un procès qui pose beaucoup de questions : tant en matière de citoyenneté à la dérive que sur l'absence d'Etat de droit dans certains quartiers de Guyane ou encore sur la question de l'amé...

© 2017 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions