vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?
 
 

Publicité Guyaweb

Melkior-Garré épinglé par la commission de sécurité

Melkior-Garré épinglé par la commission de sécurité

Depuis plusieurs années plus rien ne va à Melkior-Garré, en proie actuellement à des mobilisations de lycéens et de professeurs qui ne cessent d’alerter sur l’état délabré de leur lycée. Pire, cet établissement recevant du public a été épinglé il y a plus de deux ans par la commission de sécurité pour ses installations techniques, notamment celles relatives à la sécurité contre les incendies. Les revendications s’enchaînent depuis le début de l’année scolaire au lycée Melkior-Garré, construit en 1993 et conçu par l’architecte Jocelyn Ho-Tin-Hoé, aujourd’hui conseiller territorial de la majorité en charge de l’aménagement et du désenclavement numérique. Melkior-Garré est un établissement scolaire de…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

2 commentaires

  • guyaner

    Mais que fait ce bon a rien d’Alexandre, il ont des fonds pour les lycée mais depuis que je suis née ce lycée est tout le temps en réparation et avec des malfaçons, c’est grave
    – des fuites d’eau – on a pas de plombier en Guyane !!!!
    – des yaourts périmés alors que nous avons une usine de yaourts à la Carapa, a moins qu’ils les fasse venir de métropole c’est abèbè
    – des confiture avec des champignons – n’avons nous pas une entreprise qui fabrique sur place des confitures avec des fruits guyanais, mais c’est sur si ils veulent de la bonne maman transporté par bateau
    Et le pompom du cassoulet qui rend malade, moi j’ai jamais vu en métropole des plats venu des Dom Tom dans les cantines et ici ils servent du cassoulet c’est n’importe quoi
    Quand es ce que l’on comprendra qu’il faut manger et produire local.
    Réveillons nous §§§§ ils nous la mette bien profond

    • GZ

      Ce lycée est encore une réalisation irréparable. Son architecture est aussi ratée que le choix de ses matériaux, son concepteur n’ayant pas tenu compte de la proximité de la mer, entre autres. Ce bâtiment est une Guyane en tout petit.
      Il n’existe pas de solution, ce qui explique le silence radio du panier des crabes. Des millions ont été dépensés ces dernières années pour rafistolage, avec le résultat que vous constatez. (Qq années à cela, une affiche de la Région fanfaronnait la somme de 400 millions pour la réfection de cette ruine. Ce sujet mériterait une enquête journalistique si on en avait des sérieux..)
      Un jour un débris va tuer quelqu’un en tombant, alors vous aurez les condoléances mais aucun responsable. C’est comme ça.
      (Il est de loi nationale qu’il n’existe aucun pb que l’absence de solution ne saurait résoudre… C’est un principe administratif de base.)

      Son architecte présidait l’EPAG à l’époque où celui-ci s’est mis à confisquer sans aucun motif valable les investissements de ceux qui devraient vous alimenter à présent. Il est formidablement guyanais qu’il fut chargé des lycées dans la collectivité locale, avant de passer par le désenclavement numérique. On se demande d’ailleurs les raisons de ce changement, R Alexandre l’aurait estimé plus fort en informatique qu’en constructions scolaires ?
      Aux dernières nouvelles il chapeauterait l’agriculture guyanaise et la Stratégie de son Développement… si la journaliste veut bien le confirmer. Ceci explique cela, vous mangerez donc des conserves. Ajoutez du piment, c’est meilleur.
      Comprenez bien qu’il n’existe aucun intérêt et aucune capacité locale pour développer quoi que ce soit. Vous avez affaire à de nombreux attardés convaincus. La stupidité couplée avec le volontarisme et diligence font des miracles. Ah oui, ne rasez pas les murs au lycée Melkior…

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Une mule guyanaise de 18 ans, arrêtée lundi, remise en liberté mercredi, absente à son procès vendredi…

Adrien Manon, 18 ans depuis le 25 septembre, habitant Matoury selon l'enquête judiciaire, avait été interpellé lundi dernier à l'aéroport Felix Eboué pour avoir usurpé une identité afin de s'...

Passé à tabac par la foule à Saint-Georges, le prévenu brésilien au visage tuméfié demande au tribunal un délai pour préparer sa défense

Le ressortissant brésilien roué de coups lundi soir à Saint-Georges de l'Oyapock par une foule qui lui reprochait d'être l'un des auteurs de vols avec arme fraîchement perpétrés le même jour, ...

Charles Nenesse, Amérindien d’Iracoubo en état d’ébriété avancé, porte un coup de couteau à la gorge de son frère : un an de prison dont six mois avec sursis

Un Amérindien du village Bellevue (Iracoubo), Charles Nénesse, 51 ans et 10 mois, était appelé ce vendredi à la barre du tribunal correctionnel de Cayenne en comparution immédiate. Mardi, alc...

Assises : «un outil pour gratter ce qu’on a à gratter»

Quelques jours à peine après le lancement des Etats Généraux en Guyane, les Assises leur emboîtent le pas. Le premier comité local d'orientation des Assises des Outre-mer s'est réuni ce jeudi a...

Vu de Paris : L’affaire du Ceregmia rebondit

La sulfureuse affaire du Ceregmia a connu un rebondissement cette semaine, à Paris. Le Conseil d'Etat examinait en audience publique le recours de trois anciens professeurs, écartés de leurs fonct...

Pillage au Super U de Soula pendant les barrages routiers : 5 jeunes Guyanais sous les verrous, l’un d’eux déjà impliqué dans le vol d’armes au commissariat de Cayenne

C'est un procès qui pose beaucoup de questions : tant en matière de citoyenneté à la dérive que sur l'absence d'Etat de droit dans certains quartiers de Guyane ou encore sur la question de l'amé...

© 2017 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions