vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

En Guyane, les mules mineures échappent en règle générale à la prison…

En Guyane, les mules mineures échappent en règle générale à la prison…

Si les décisions du tribunal correctionnel de Cayenne sont plutôt sévères à l’encontre des passeurs de drogue âgés de plus de 18 ans, la case prison n’est pas la destination, en général, des mules mineures interceptées en Guyane. Elles sont plutôt orientées en foyer, selon une source judiciaire. Recoupements et explications. En 2016, 371 mules ont été interceptées en Guyane. Comme l’a révélé Guyaweb, la semaine dernières, 48 d’entre elles étaient mineures. Sur ces 48 mules mineures transportant de la cocaïne, 42 étaient des garçons et 6 seulement étaient des filles, nous a-t-on précisé depuis au parquet. L’an dernier donc…

Cet article est composé de plusieurs parties, lire la suite:

1 2

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

3 commentaires

  • Joko

    Si les muletiers ne le savaient pas déjà, ce dont je doute, ça leur fera un argument supplémentaire pour le recrutement des mineures. Bizness is bizness…

  • Enneyac

    La première réaction à la fin de la lecture de cet article est : et alors ?
    Vous semblez présenter l’incarcération comme une solution au trafic de stupéfiant. Pourtant, comme vous le rappelez, les mules majeures atterrissent très majoritairement à Rémire. Avez-vous remarqué un arrêt ou même une diminution des voyages de ces mules ? Hélas non.

    Le système judiciaire entend privilégier la réinsertion et l’éducation de nos enfants, fussent-il délinquants, plutôt que leur mise au ban de la société dans une prison ou l’oisiveté se dispute à la violence quotidienne.

    • oceaneokio

      Bonjour

      Alors quelle solution préconisez-vous ? puisque vous ne voulez pas qu’ils aillent en prison ?

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Assises : «un outil pour gratter ce qu’on a à gratter»

Quelques jours à peine après le lancement des Etats Généraux en Guyane, les Assises leur emboîtent le pas. Le premier comité local d'orientation des Assises des Outre-mer s'est réuni ce jeudi a...

Vu de Paris : L’affaire du Ceregmia rebondit

La sulfureuse affaire du Ceregmia a connu un rebondissement cette semaine, à Paris. Le Conseil d'Etat examinait en audience publique le recours de trois anciens professeurs, écartés de leurs fonct...

Pillage au Super U de Soula pendant les barrages routiers : 5 jeunes Guyanais sous les verrous, l’un d’eux déjà impliqué dans le vol d’armes au commissariat de Cayenne

C'est un procès qui pose beaucoup de questions : tant en matière de citoyenneté à la dérive que sur l'absence d'Etat de droit dans certains quartiers de Guyane ou encore sur la question de l'amé...

Une note erronée de l’Elysée relative à la Guyane fait quelques vagues avant de subir un sérieux lifting

Plusieurs personnalités politiques guyanaises ont eu beau jeu de s'émouvoir mercredi du contenu d'une note de "conseils sanitaires" de l'Elysée relatifs à la Guyane, adressée le 12 octobre dernie...

La fin des homes indiens

La construction d'une cité scolaire à Saint-Georges de l'Oyapock comportant un internat devrait aboutir à la fermeture du dernier home indien de Guyane. Ce pensionnat tenu par des sœurs catholique...

Avant même la mort d’Hendy : les frasques de la société de transport de Dominique Mangal dans la région de Cacao

Si le transporteur Dominique Mangal est renvoyé en correctionnelle notamment pour «homicide involontaire  par violation manifestement délibérée d'une obligation de sécurité ou de prudence» (v...

© 2017 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions