vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?
 
 

Publicité Guyaweb

La « conteneur dépendance »

La « conteneur dépendance »

Si un relevé de décisions a été acté entre les syndicats et la direction du GEMAG (Groupement d’Employeurs de la Manutention Guyanaise), mettant fin à une situation tendue, chaque mouvement social au port de Dégrad-des-Cannes est une piqûre de rappel sur la situation économique de la Guyane, tributaire de ses importations. Après huit jours de négociations entre les syndicats représentatifs CDTG, FO, UTG et la direction du GEMAG, un «relevé de décision a été acté ce mardi matin 18 juillet et un accord sera donc entériné mardi prochain dans le cadre des négociations obligatoires annuelles (NAO)» s’est réjouit Jules Florent, docker,…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

12 commentaires

  • Mickael

    5 k€ /mois ?
    Vous avez un détail de fiche de paye (primes qui comptent pour la retraite, pénibilité, …) à Guyaweb ?

  • Desijose

    Ecoeurant.
    A se demander pourquoi on s’use à passer notre temps pour faire des études ….Surtout il me semble que les horaires ne sont pas 7 ou 8 H par jour.
    Physiquement les « girafes » sont là pour le gros boulot, reste donc juste à voir si le conteneur qui descend du bord s’aligne bien avec celui du dessous où il va être poser. Et tout çà en communiquant par signes avec le grutier qui fait le transvasement Alors très physique et pénible ce job grassement payé de docker ????

  • MAIPOURI

    Et pour nous, simple citoyen, les prix vont encore augmenter ! Nos chers amis docker ont du faire le calcul avant de demander leur 3% d’augmentation de salaire (1,8% selon FranceGuyane)…Honte sur eux !!! Mais finalement, pourquoi ne profiteraient-ils pas d’une situation qui perdure depuis toujours (grèves à Noël ; grèves aux grandes vacances; grève en soutien à d’autres gréves ; ….) puisque tout le monde les laisse faire ! Je propose qu’à la prochaine grève des dockers, la population aille décharger elle-même les conteneurs, sans cagoule ni trompette !

  • emmanuel711

    J’en reste baba!

    Il est temps de voir s’il ne serait pas plus rentable de faire venir par Paramaribo les containers puis camion jusqu’à Cayenne.

    Mann u

  • Francois

    bientôt 86 dockers en Guyane – au salaire mensuel moyen de 5’000Euros, et néammoins les kontainers ne sont pas débarqués en temps et en heure. Inkroyable !!!

  • laga

    Ce salaire est indécent et cela m’étonne que cela ne choque personne !

  • moibeni

    je pense que le salaire est erroné les dockers métropolitains ont du mal à dépasser les 4000 euros !
    Ne pas oublier que le coût de la manutention impacte directement le coût des produits à l’import comme à l’export.
    Les seuls qui s’en sortent sont ceux dont le salaire est compensé par une prime de déplacement ce sont les mêmes qui pourraient intervenir pour que le port ne soit pas bloqué
    Cherchez l’erreur

  • SMET

    Docker à 5000 euros?
    Pour le prix, je veux bien faire docker, et je ne suis pas le seul dans ce cas…

  • le Jaguar

    Bien sûr que ces salaires sont indécents mais l’UTG a les moyens de bloquer la Guyane en noyautant des secteurs tels qu’EDF et le GEMAG et certains trouvent toujours le moyen d’estimer que ce syndicats agit au profit de l’ensemble de la population alors qu’il défend juste les intérêts d’une poignée de nantis au détriment du reste des guyanais !

  • Jmc

    Le problème principal de la container dépendance est en fait qu’il n’existe qu’un seul point d’entrée des marchandises en Guyane.
    Alors comme dans chaque situation où un monopole est en place, les abus sont nombreux parceque il n’y a pas d’autres choix.
    Des solutions existent certainement (port en eaux profondes de Santana ou Paramaribo ) le tout est de les valoriser et d’en mesurer les contraintes. Pour cela une étude objective doit être menee. Et ensuite de prendre une décision.

  • Serenite

    Il y a quelques années, Louis Budoc avait promis de sortir une étude afin de prouver que le port de DDC n’était pas tellement plus cher que les ports voisins. Puis plus aucune nouvelle de cette étude…..
    Guyaweb pourrait il le solliciter ? Osera t il s’exprimer ?

  • yul

    Ce que je n’arrive pas à comprendre, c’est que le port naturel de Guyane c’est St-Laurent. Il est en eaux profondes, donc pas besoin de draguer le chenal tous les jours, Il suffit de remettre les infrastructures à neuf, et je pense que l’investissement sera vite amorti.
    A moins que l’immobilier à DDC fait que quelques uns se goinfrent !??

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Ce que l’on sait de la visite de Macron

Six mois après le long mouvement social de mars et avril qui a paralysé la Guyane, le président de la République Emmanuel Macron se rendra sur le territoire guyanais du 26 au 28 octobre, sur fond ...

Une mule guyanaise de 18 ans, arrêtée lundi, remise en liberté mercredi, absente à son procès vendredi…

Adrien Manon, 18 ans depuis le 25 septembre, habitant Matoury selon l'enquête judiciaire, avait été interpellé lundi dernier à l'aéroport Felix Eboué pour avoir usurpé une identité afin de s'...

Passé à tabac par la foule à Saint-Georges, le prévenu brésilien au visage tuméfié demande au tribunal un délai pour préparer sa défense

Le ressortissant brésilien roué de coups lundi soir à Saint-Georges de l'Oyapock par une foule qui lui reprochait d'être l'un des auteurs de vols avec arme fraîchement perpétrés le même jour, ...

Charles Nenesse, Amérindien d’Iracoubo en état d’ébriété avancé, porte un coup de couteau à la gorge de son frère : un an de prison dont six mois avec sursis

Un Amérindien du village Bellevue (Iracoubo), Charles Nénesse, 51 ans et 10 mois, était appelé ce vendredi à la barre du tribunal correctionnel de Cayenne en comparution immédiate. Mardi, alc...

Assises : «un outil pour gratter ce qu’on a à gratter»

Quelques jours à peine après le lancement des Etats Généraux en Guyane, les Assises leur emboîtent le pas. Le premier comité local d'orientation des Assises des Outre-mer s'est réuni ce jeudi a...

Vu de Paris : L’affaire du Ceregmia rebondit

La sulfureuse affaire du Ceregmia a connu un rebondissement cette semaine, à Paris. Le Conseil d'Etat examinait en audience publique le recours de trois anciens professeurs, écartés de leurs fonct...

© 2017 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions