vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Conférence « D’une rive à l’autre », vendredi 17 novembre

Conférence « D’une rive à l’autre », vendredi 17 novembre

Dans le cadre de la biennale internationale des Rencontres Photographiques de Guyane qui se tient jusqu’au 26 novembre, la conférence-débat D’une rive à l’autre, avec Miquel Dewever-Plana, est programmée ce vendredi 17 novembre à l’Université de Guyane, à 18h30, dans l’amphithéâtre A.

Gratuite et ouverte à tous, la conférence-débat D’une rive à l’autre portera sur le travail réalisé à Taluen et Camopi par Miquel Dewever-Plana. Il sera accompagné à cette occasion par Ti’iwan Couchili, artiste plasticienne guyanaise et amérindienne, et Thomas Mouzard, anthropologue, universitaire, qui travaille à la DAC Guyane.

D’une rive à l’autre est un livre documentaire qui prend ses sources à 7000 kilomètres de Paris, auprès des populations amérindiennes, sur le fleuve Oyapock à Camopi, territoire teko et wayampi, et sur le fleuve Maroni à Taluen, territoire Wayana. Ce livre documentaire  de 152 pages composé d’une série de photos et de témoignages est élaboré par le photojournaliste Miquel Dewever-Plana distingué par de nombreux prix internationaux.

L’exposition itinérante sera révélée à Taluen le lendemain, le samedi 18 novembre puis continuera  sur le Haut-Maroni avant de rejoindre Camopi en janvier 2018. «Un défi logistique de taille qu’il nous semblait important de relever pour participer à une réflexion essentielle et contribuer au désenclavement de ces territoires» explique l’association la Tête dans les images, organisateur des Rencontres photographiques.

Enfin, le travail de Miquel Dewever-Plana donnera lieu à l’édition d’un livre éponyme édité par Blume et Artem &Cetera (Des livres scolaires pour les Amérindiens, Guyaweb du 14 juin)Une version gratuite de cet ouvrage sera par ailleurs distribuée en 1000 exemplaires auprès des familles établies le long des fleuves Maroni et Oyapock, ainsi qu’auprès des écoles et bibliothèques de la Guyane. Cette exposition sera en outre accompagnée d’actions de médiation et d’un livret pédagogique. 

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

1 commentaire

  • Francois

    j avais souscrit via kiss-kiss-bang-bang et je me réjouis que ce livre ait ainsi abouti ! Bravo à des humanistes de grand coeur comme Miquel Dewever-Plana de continuer à mettre en valeur les immenses qualités des amérindiens !

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Montagne d’or s’invite à la COP23

La COP23 qui se tenait à Bonn en Allemagne s'est achevée dimanche 19 novembre sur le contraste entre la faiblesse de l'engagement des États dans la lutte contre le réchauffement climatique et la ...

10e édition du Salon international du livre de la Guyane

La 10e édition du Salon international du livre de la Guyane a lieu du mercredi 22 au samedi 25 novembre au Zéphyr. Quatre jours dans l'univers de la littérature organisés par l'association Promoli...

«Du couac et du riz» à l’internat de Maripasoula

La grogne enfle à Maripasoula, la plus grande commune de France située au bord du Maroni. Les parents d'élèves du collège Gran Man Difou dénoncent la situation alarmante à l'internat vétuste ...

«On s’est surpassées même si on s’attendait à de la difficulté»

Stéphanie, Patricia et Ismaële ont encore la tête dans le Raid des Alizés, aventure sportive 100 % féminine qui s'est déroulée du 16 au 19 novembre en Martinique. Elles se sont classées à u...

Deux personnes impliquées dans l’activité aurifère illégale décèdent après avoir été touchées par des tirs par arme à feu des forces de l’ordre sur le Grand Inini à Maripasoula

Deux "garimpeiros" sont morts dimanche après-midi après un échange de coups de feu avec un gendarme et des militaires, selon les autorités. Personne n'est blessé au sein des forces de l'ordre...

Or de Question primé mais divisé

Le prix Danielle-Mitterand de la fondation France-Libertés a été remis samedi 18 novembre à Paris au collectif Or de Question qui s’oppose au projet minier controversé de la Montagne d’Or en ...

© 2017 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions