vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

La mobilisation en direct !

La mobilisation en direct !

Depuis maintenant dix jours la Guyane vit une mobilisation sociale de grande ampleur portée par des socioprofessionnels, des salariés grévistes et différents collectifs de citoyens revendiquant «l’intérêt général du pays Guyane». Des barrages ont été érigés dans la plupart des communes dont Kourou, Cayenne, Saint-Laurent… Soyez acteurs, merci de nous apporter vos contributions. Suivez la situation en direct sur notre live du week-end !

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

46 commentaires

  • SMET

    J’avoue avoir du mal à comprendre l’avis des « élus » et de certains membres des « 500 ». On demande une négociation à l’état d’un coté et l’on se refuse à rencontrer les envoyés de l’autre…
    Les ministres n’ont rien à faire ici, ils ne seront plus en poste dans un mois… Il est préférable d’ouvrir les négociations avec des mandataires qui resteront en place après les elections que de rester à bloquer une économie déjà agonisante… A se demander si la réelle volonté de certains membres du collectif est vraiment de faire décoller notre « pays » ? Pour l’instant ils semblent plutôt déterminés à l’étouffer!

  • slm97351

    une chose étrange que je ne comprends pas : le « maire » de saint laurent a été privé de ses droits civiques et il participe aux discussions avec les élus. j’aimerais bien avoir des explications.

  • Frog

    M.le procureur,mes 500 frangins , Leon Bertrand est a kourou ! vous pouvez donc faire appliquer la loi et le conduire a Remire Montjoly .

  • clod29

    He oui curieux de vouloir « négocier » avec des ministres qui pourraient faire de belles promesses mais non suivi d’effets. S’y prendre plus tôt, et le carnaval !!!!!! pas possible.
    Négocie-t-on avec des gens cagoulés qui obligent manu militari les commerçant à fermer boutique. En français cela s’appelle des voyous.

  • Mickael

    Bonjour,

    Concernant AF, une chose me taraude : Etant donné que le vol n’a pas été effectué, on doit pouvoir demander son remboursement. Y compris les taxes d’aéroport (vu qu’AF ne les a pas payés) !
    De plus, ils peuvent très bien dérouter les vols via les Antilles puis Paris…

  • ocelot973

    Comment penser que des miliciens encagoulés vont sortir la Guyane de sa situation ! Ils ont eu le mérite de soulever le problème de l’insécurité mais n’ont aucune légitimité pour conduire une négociation avec des représentants de l’Etat sur des thématiques telles que la santé, l’énergie…. Tout le monde veut se mettre dans leur roue et ils se trouvent plutôt dépassés. C’est la confusion la plus totale et même les élus qui devraient avoir une réelle vision pour la Guyane, au delà des perpétuelles demandes de rallonges à l’Etat, sont à la ramasse.
    Le pire c’est que certains soit disant « indépendantistes » (la plupart du temps fonctionnaires !)en profitent pour ressortir l’article 74 alors que cette crise ne fait que mettre à jour que la Guyane souffre avant tout d’un défaut d’hommes ou femmes politiques à la hauteur. Alors dans ces conditions, se diriger vers une solution autonomiste serait un suicide.
    Alors pour pouvoir soumettre des demandes crédibles au gouvernement, les élus doivent reprendre la main en organisant avec l’Etat des états généraux de la Guyane permettant d’associer tout le monde sur six mois et de déboucher sur un véritable projet de développement ne comptant pas que sur l’Etat.
    Ce sera bien entendu avec le futur gouvernement qu’il faudra alors négocier avec des billes et une vraie vision.
    La Guyane et le peuple guyanais (dans toutes ses composantes) valent bien mieux que ce triste spectacle qui ne fait que contribuer à enfoncer encore plus l’image d’un pays pourtant magnifique et aux ressources formidables en particulier humaines.
    Alors frères et sœurs Guyanais rentraient chez vous mais exigez de vos élus qu’ils se ressaisissent et vous associent à la définition d’un grand et beau projet pour la Guyane !

  • Jmc

    Tout cela est bien gentil, mais si sur le fonds tout le monde reconnaît l’impérieuse nécessité de renforcer la sécurité en hommes et en moyens, la légèreté de l’Etat depuis des années à traiter les problèmes structuraux de la Guyane, ne peuvent se régler à coup de blocages et d’asphyxie de notre économie si fragile.
    Et puis c’est quoi ces leaders Mariema ou Mance qui traînent de tels casseroles qu’ils feraient mieux de se taire.
    Je préfère faire confiance, voire les aider aux leaders des centrales syndicales, et des centrales patronales. 2 ou 3 mesures d’urgence doivent cependant être prises. Envoi de 1000 gendarmes pour assurer la sécurité, exonération de toutes charges sur les salaires pendant 6 mois, paiement des aides pour les agriculteurs et les pecheurs. Si ces mesures sont prises il n’y a plus de camions dans les ronds points c’est sur. Et à après on discute et on applique une vision d’avenir pour notre territoire.
    Parceque lundi, si on ne travaille plus et bien la casse sociale sera encore plus terrible et beaucoup d’entre nous ne se relèveront pas.

  • Joko

    Ce qui devait arriver arriva. L’UTG s’en mêla et surenchérit. Grève générale. Le mouvement justifié du début va se diriger doucement vers des revendications indépendantistes et pourrir. On va récupérer des miettes mais ils seront contents, ils auront fait leur petite révolution…

    • GZ

      N’en vous déplaise, mais l’originalité de la revendication indépendantiste est sa frappante singularité : c’est la seule et unique idée de fond qui existe dans la vie politik lokal.
      C’est une proposition qui mérite ce nom.

      Tout le reste n’est que des pleurnicheries pour plus de sous, sans la moindre idée des changements nécessaires. Il n’y a que le constat superficiel d’être mise à l’écart par la Métropole.
      Que donne la réflexion commune des élus ? Que proposent-ils donc au gouvernement ?

      On vient d’entendre la promesse d’une réflexion de fond notamment pour l’éducation, de la part de M. Nieder.. cheplus. On verra ce dont les profs seront capables.

      Il est révélateur que les agriculteurs exigent la présence d’un fonctionnaire « expert en agriculture » au sein de la délégation parisienne pour discuter avec. Pendant que leurs problèmes ne sont pas « agricoles », mais purement légaux et administratifs.
      Ils réclament et obtiendront sûrement des pansements sur des jambes en bois.

      (Si les « experts » du ministère de l’Agriculture pouvaient résoudre les problèmes de cette nature, alors le salon de l’agriculture aurait eu des allures de fête et non pas d’enterrement…)

      • Joko

        Originalité, dites vous. Quelle originalité ? les indépendantistes sont les « idiots utiles  » du gouvernement et des élus guyanais. Chacun s’en sert pour arriver à ses fins. La population n’en veut pas. Avant de penser à l’indépendance, il faudrait au moins être autonomes économiquement. Nous n’en sommes pas là. Loin s’en faut.
        https://fr.wiktionary.org/wiki/idiot_utile

        • GZ

          Je viens de dire l’originalité de la revendication de l’indépendance.
          L’unique indépendantiste utile pour le gouvernement (socialiste) fut C Taubira. Je ne vois pas en quoi les autres seraient utiles à Paris et aux autres élus guyanais, sinon pour dire que voilà une opposition.

          La majorité ne veut pas de l’indépendance, certes, mais malgré son caractère purement théorique elle est la seule proposition qui impliquerait des changements suffisamment profonds pour fonder les conditions d’un développement économique réel.

          Vous dites que « avant de penser à l’indépendance, il faudrait au moins être autonomes économiquement. »
          C’est le raisonnement dominant. Raisonnement très vicieux, qui se force à ignorer que la Guyane, gorgée de ressource, avait 71 ans pour arriver à quelque chose en tant que département français…
          Ca ne vous interpelle pas que la Guyane est tjs au point mort après tant d’années de « développement » gargarisé à souhait ?
          Pardonnez-moi mais ce raisonnement est celui du propriétaire de l’esclave : ce n’est donc pas la peine d’envisager de lui rendre la liberté, puisque qu’il est pauvre (évidemment) et de toute façon incapable de se débrouiller seul (ben voyons, mais bien sûr qu’il est incapable !)

          Certaines personnes refusent à questionner la pertinence du modèle imposé à la Guyane, malgré ses preuves affligeantes… D’après vous, il en faudrait combien de siècles avec la vitesse de développement actuelle pour que la Guyane devienne «économiquement autonome» ?

          Il faudrait admettre un jour l’ineptie du modèle actuel et y porter les chgt nécessaires, avant que la Guyane n’atteigne plutôt le niveau de Ayiti ou le surpasse même… Seulement, vu les difficultés de la France, croyez-vous qu’elle saurait soudainement impulser ce qu’il faut en Guyane ?
          Une fois le niveau de Ayiti approché, les belles âmes diront qu’on a oh tellement beaucoup apporté à ces gens, mais qu’ils se sont révélés définitivement trop exotiques pour ne pas en profiter plus que ça…
          Vrai ou faux ?

          • Joko
            25 mars 2017

            Ça devient obsessionnel. « ce raisonnement est celui du propriétaire de l’esclave  » toujours les mêmes sempiternelles images, mais c’est vous qui ramenez tout à cette période. Désolé de vous décevoir, c’est simplement un principe d’éducation que je tiens de mes parents: être autonome, savoir gagner sa vie et ensuite prendre son indépendance. Vous allez me reprocher d’avoir eu des parents, d’être paternaliste ? je n’ai pas, comme vous, de grandes connaissances économiques mais il me semble que c’est un bon principe d’éducation, qui m’a permis de prendre mon indépendance sans rester à leur charge. Quant à votre délire comparatif avec Haïti, je vous y laisse. Avec l’immigration galopante, si rien n’est fait pour la contrôler, on risque d’y arriver plus vite que vous ne le prévoyez. Les mêmes causes et les mêmes discours ayant les mêmes effets…

  • Acoupa

    Il y a objectivement et pratiquement une dictature en Guyane et elle s’appelle les « 500 frères ». Ils demandent aux élus de « rentrer dans le rang », déclarent « ceci n’est pas un exercice, dernière sommation ». Pourtant je ne me rappelle pas avoir voté pour eux. Les élus sont dans la terreur et obéissent. Ils ont le choix entre être « hors jeu » décrété par les 50 frères effectifs et la lâcheté.

    Ils ont choisi la lâcheté sans se rendre qu’à terme ils seront aussi « hors jeu ». Je le dis avec conviction. La radicalisation prend de l’ampleur. De plus en plus de jeunes sont tentés de se cagouler, partout en Guyane. Arrivera le moment où ils feront à la place des élus.

  • Mickael

    Le drapo, ou comment masquer qu’aux commandes on n’a pas fait grand chose…

  • moibeni

    la période de réserve électorale invoquée par Cordet, le HF de service, n’a aucune base légale, aucun texte. C’est un usage. Dans sa bouche c’est un Fake news.
    La mInistre en donnant une lettre de mission l’a rompu de facto. Comme dans son interwiew hier où elle cite les actions faites par le Gouvernement en faveur de l’Outre Mer et de la Guyane. La fameuse période de réserve commence le 23 mars à minuit ou le 24 mars à zéro heure suivant l’instruction du ministre de l’intérieur (mais lequel!).
    Si on suit le raisonnement de Cordet pas un ministre en Guyane avant le 18 juin.

  • ocelot973

    La seule élue qui a des c…… est finalement Marie-Laure Phinera-Horth en ne se couchant pas devant les 50 frères ! Tous les autres élus, dépassés, Rodolphe Alexandre en tête, se ridiculisent obéissant à des personnes sans aucune légitimité qui conduisent la Guyane à la faillite. On dit souvent qu’on a les élus qu’on mérite, alors Guyanaises et Guyanais pensez-y avant d’élire prochainement vos députés !
    Il nous faut des élus pour servir la Guyane et pas pour se servir !
    L’avènement de la CTG aurait du être l’occasion de définir un véritable projet pour la Guyane, au bout du compte un an pour établir un organigramme et un président qui change d’avis tous les jours en fonction du dernier qui parle ! Le souci actuellement c’est que le seul qui parle c’est le collectif autoproclamé des 50 frères !

    • Snoopy

      Effectivement, c’est la seule élue qui ait eu une position logique. On ne peut pas négocier en voulant tout et son contraire, la réalité c’est que certains veulent laisser pourrir la situation dans le but de faire porter la responsabilité de l’échec des négociations sur les autres.

  • Enneyac

    Depuis qd les groupuscules délinquants se permettent-ils de parler au nom du peuple local, en mon nom ? Je refuse d’être représenté par les 500 frères qui ne disposent d’aucune légitimité démocratique pour assumer des positions au nom d’une population instrumentalisée. Un collectif ne peut prendre la parole que pour ses membres et ils feraient bien de s’en souvenir à l’avenir !

    P.S. : Léon Bertrand qui défile à Kourou ou comment la maladie ose parler de soins…

  • GZ

    Joko, restez logique.
    Vous traitez l’ayitisation de la Guyane comme idée délirante, mais vous dites que cela arrivera plus vite que ne le crois, pour cause d’immigration galopante…

    Je remarque en silence que les frontières de la Guyane sont sous la responsabilité de la France. Et l’ayitisation se fait déjà dans le cadre actuel…

    La comparaison avec le raisonnement du maître de l’esclave tient, malheureusement : vous ne pouvez rejeter l’idée même de l’indépendance sous prétexte du sous-développement, d’abord parce que le sous-développement est le fait du système actuel, ensuite parce que le droit à l’autodétermination ne connaît pas de condition de développement, ni aucune condition par ailleurs.

    L’incapacité de la Guyane de se développer dans le cadre actuel est sans rapport avec l’éducation. La meilleure compétence et éducation ne sauraient s’épanouir dans le cadre juridique actuel. Notez que les chefs d’entreprises protestent, eux aussi…. Tous mal éduqués ?

    Au passage, les pb éducationnels sont dus en grande partie à l’immigration, celle-ci liée à la politique sous contrôle national…

    • Joko

      Les problèmes éducationnels sont dûs aux parents qui n’ont eu aucune éducation.
      Soyez logique à votre tour. Comment un pays sous développé pourrait-il attirer autant d’émigrés de pays voisins ? Une majorité vient pour travailler, trouver une vie meilleure. D’autres qui vivent dans des taudis se font pourtant construire de grandes et belles maisons dans leur pays, ils touchent parfois les assedics en vivant chez eux, aucun contrôle. D’autres encore ne comptent que sur les allocations des enfants. Un petit nombre qui nous pourrit la vie n’est là que pour commettre des vols, des braquages, sans risque puisqu’ils bénéficient des droits de l’homme et d’avocats gratuits. A leur majorité, avec un casier pourtant gros comme un dictionnaire, ils obtiennent la nationalité française. Nous récoltons ce que nous n’avons pas semé et la coupe déborde. Le gouvernement ferait bien d’y prêter attention et d’arrêter de jouer. Nous avions réclamé maintes fois de renforcer la lutte contre l’insécurité et ce que nous avons obtenu, c’est plus de contrôles sur les citoyens, pas sur les voyous. On se fout de nous. NOU BON KE SA !!!

      • GZ

        Joko, je suis logique.

        L’attrait de la Guyane est dû au fait qu’elle est française.
        L’incongruité de l’immigration es due à sa position géographique et à l’incompréhension de tous (Paris et sur place) de cette situation et à l’incapacité d’en tirer une bonne stratégie pour la Guyane.
        Depuis tjs. Le désastre fut lancé en 1981, depuis c’est la débandade.
        L’incapacité au développement est indépendante de l’immigration.

        En gros, un système mis en place en Europe ne peut fonctionner dans un tel environnement. Que ça nous plaise ou non, la Guyane Française est un anachronisme ici et maintenant. Cela pourrait être autrement et je pourrais vous en parler longuement, mais ce n’est pas mon rôle.

        La Guyane n’a rien semé, ne vous culpabilisez pas : tout est (non)dirigé depuis l’extérieur et le rôle des élus a tjs été soit négligeable soit négatif. Vous en avez encore l’énième démonstration devant vous : regardez…
        Votre seul faute est le choix de certains élus. Mais c’est accessoire.

        Ben oui, si vous réclamez plus de sécurité, alors vous aurez plus de contrôle … sur les routes.
        N’oubliez pas que le bon peuple a porté Le Pen au second tour en 2002, sur fond de l’insécurité. Bien, le peuple a été entendu : les premiers radars fixes ont été lancés aussitôt, dès septembre 2002…

  • SMET

    Il est clair qu’il est nécessaire de mettre en place toutes les bonnes mesures pour initier un développement économique en guyane. Il faut donc privilégier les entreprises et les emplois dans le secteur privé. L une des premières mesures serait de mettre fin aux 40% des fonctionnaires et rapporter cette économie avec une exonération totale des charges salariales pour les employés du secteur privé.

  • GZ

    La suppression immédiate des 40 % serait erronée (souvenez-vous de C Taubira blême à l’époque de Jospin…) et l’exonération des charges n’est qu’une mesure superficielle et désespérée pour contrer les conséquences d’une situation malade.
    Tjs des pansements sur des jambes en bois.

    • SMET

      Tant que un salarié aura tout interet à etre fonctionnaire, il n’y aura pas d initiative privée en Guyane. La fin des 40% sera le début d une forme de développement, et un premier pas vers la fin de l assistanat sont souffre la guyane.

      • GZ

        La fin des 40 % ne saurait survenir que lorsque la Guyane sera suffisamment attractive pour les fonctionnaires utiles, notamment les profs.

        La suppression de la seule indemnité d’éloignement, en 2001 il me semble, a provoqué l’effondrement des demandes pour la Guyane au point que le parlement a dû faire marche arrière en catastrophe, sous l’affolement du ministre de l’éducation nationale.
        Pour vous dire, au moins 30 % des postes seraient restés inoccupés pour la rentrée, 70 % pour la rentrée suivante…
        (Il est aussi vrai que la petite compagnie s’est aussi rendue compte que 51 % des indemnités d’éloignement versées allaient dans les poches des domiens installés en Métropole… dont la suppression a provoqué de scènes d’hystérie, obligeant C Taubira (l’initiatrice de cette suppression) de rétro-pédaler devant l’AN pour dire que la suppression de cette prime « n’a pas été comprise comme ça ». Ca, oui :-))

        Et cela, à cause de la suppression de la seule indemnité d’éloignement…

        C’est pour vous dire que malheureusement, les 40 % sont indispensables et aussi parfaitement justifiés en l’état. Leur suppression ne sera pas le début du développement mais la conséquence espérée d’un développement souhaitable – qui ne viendra pas dans la configuration actuelle. Désolé.

        Le penchant des gens vers le fonctionnariat est essentiellement faute de mieux : le Guyanais ne serait pas moins entrepreneur que le « Métro », mais l’entreprise est étouffée en Guyane de par la culture administrative et par des lois spécifiques pour ce département.
        Savez-vous que la propriété privée est reniée en Guyane, que la servitude y est sournoisement légalisée à ce jour, que les droits les plus élémentaires sont bafoués, que l’administration a totalement perdu les pédales et reste sans aucun contrôle, que c’est le seul département à ma connaissance où un fonctionnaire préfectoral puisse devenir juge administratif sur place, jugeant lui-même ? La liste est longue.

        L’assistanat n’est pas voulu par les Guyanais, l’assistanat est imposé par un régime invraisemblable qui méconnaît les propres décisions gouvernementales.

        La critique des Guyanais, traités comme assistés-parasites, m’est particulièrement odieuse.

        • SMET

          Pour les enseignants, les greffiers des tribunaux et certains personnels médicaux on peut concevoir de maintenir une prime afin de limiter la pénurie.
          Mais pour les autres, les 40% font que la Guyane est un pays de fonctionnaires : il est temps pour les habitants de se prendre en main et de créer des emplois dans le privé, seul vecteur de développement. ..

          • GZ
            26 mars 2017

            Au risque de vous taquiner, je dirais que ce ne sont pas les 40% font de la Guyane un pays de fonctionnaires, mais c’est le fait que la Guyane est un pays de fonctionnaires qui rend inévitable les 40 %

            Croyez-moi que suffisamment de Guyanais ne rêvent que de pouvoir se prendre en main… J’en ai vu, bien plus que de rats de bureaux utiles.

            Mais comment faire dans un pays où le fonxi (l’inutile, celui-là) règne comme un seigneur n’a jamais régné, dispose des biens du sans-dent ?
            Il n’existe pas d’état de droit en Guyane. C’est confirmé par les plus hautes instances. A partir de là…

  • Vex

    Annoncer que les barrages sont ouverts alors qu’ils restent fermés sur Saint-Laurent…

    • KLS

      Bonjour, en effet selon nos informations nous avons précisé que seuls les barrages sur l’Ile de Cayenne sont ouverts ce dimanche.

  • Mickael

    De quel droit les 500 (Enfin 50 dans le bus et 5 présents) donnent des ordres aux élus (qui sont comme ils sont mais qui sont élus) ?
    Ils se prennent pour le FLNC ou l’ETA ?
    Il faudrait qu’ils prennent des cours d’image : Se pointer cagoulés comme des mafieux et ne pas être capable de dire 3 phrases de façon fluide, ça donne l’impression qu’on ne peut pas avoir la tête et les jambes (enfin les bras)…

  • Frog

    bouhhhh France Guyane sur son site a cessé de publier les contributions de ses lecteurs

    • GZ

       » France Guyane sur son site a cessé de publier les contributions de ses lecteurs »

      Exact. Voilà ce qui relativise les cagoules des 500 Frères…

  • Frog

    Honte aux maires qui ont accepté de siéger avec Léon Bertrand.
    Pourquoi la milice des 50 si prompt a faire la chasse aux voyous ne conduit elle pas Léon en prison ?
    Pourquoi mariema (lui aussi condamné sur un dossier plus que d’actualité) a t’il un tel auditoire ? la faveur des médias,des élus ,de Taubira?

  • Enneyac

    Il faudra bien qu’un jour ces 500 là se dévoilent pour avoir osé menacer les élus du peuple de représailles s’il n’agissent pas comme ils l’entendent. Qui sont ces personnes qui donnent des ordre aux mandataires de mon pouvoir démocratique ? J’ai l’impression que l’on s’achemine seulement vers un changement de preneurs d’otages, des élus vers les milices.

    • Joko

      Un pouvoir démocratique ? lequel ? droite ou gauche, ils sont élus sur un programme qu’ils ne mettent pas en œuvre et des promesses qu’ils ne tiennent pas. Une démo-crassie serait le mot juste.

  • SMET

    Un temps pour tout.
    Après l action, l heure est à la discussion. Ceci dit, il vaudrait mieux négocier avec les candidats à la présidentielle qui nous promettent déjà monts et merveilles, 🦈🦎 sans même savoir ce dont il est question…

  • Enneyac

    Relancer l’économie des stations essence et des grandes surfaces par la grève, il suffisait d’y penser !

    • GZ

      Enneyac, Enneyac, on a déjà vu des posts plus lumineux de votre part.

      Protestation et grève ne sont pas pour relancer l’économie, Enneyac. Ce sont des mouvements pour exprimer un ras-le-bol. Y compris le ras-le-bol d’un sous-développement économique perceptible encore il y a une semaine…

      Vous ne voulez tout de même pas nous dire que sans ce mouvement l’économie guyanaise serait florissante depuis une semaine ?
      (Parce qu’il y a une semaine, avant la protestation, elle ne l’était pas, Enneyac).

      Ce mouvement réclame, entre autres, les conditions premières d’un développement économique digne de ce nom.

      Je suis étonné que vous cherchiez à rejeter sur la population protestataire la responsabilité de cet état de tiers-monde. Ce n’est pas digne de votre niveau, Enneyac. C’est de la manip’ des petits esprits.
      Cordialement

  • Frog

    arghhh je viens de perdre deux poste d’affilée !!!! que se passe t’il ? les post très pertinents de asf973 disparaissent aussi !!! merde alors! vous vous faites hacker Guyaweb?? tout ce bazar ayant le mérite de libérer la parole !

  • Frog

    oulala grosse fatigue ! ( je bossais aujourd’hui) vous pourriez me rediriger ?? ils sont perdus mes posts?

  • Snoopy

    Que fait le préfet il a les moyens de faire respecter l’Etat de droit en Guyane ?

  • Snoopy

    Pourquoi n pas demander. Également le pape François. Alléluia

  • Snoopy

    Pourquoi ne pas demander également la venue du pape François, Alléluia

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Ariane 5 reprend du service

Clouée au sol depuis le 21 mars en raison de la crise sociale en Guyane qui a duré près de cinq semaines, Ariane 5 s'élancera de nouveau vers le ciel dans une semaine, jeudi 4 mai, avec à son bo...

L’histoire mal (re)connue du vote blanc

Guyaweb revient sur l'histoire de cette pratique électorale encore mal connue et mal reconnue qu'est le vote blanc. Associé pendant des décennies aux votes dit nuls, il connaît ces dernières ann...

Grève à EDF : «Des baisses de charge sont à prévoir»

La grève à EDF se radicalise et des baisses de charge sont en ligne de mire. C'est l'information somme toute essentielle qu'a délivrée le syndicat UTG/EDF de l'Eclairage ce mercredi après-midi da...

Le «vote blanc» bien suivi

C'était l'une des consignes de vote données durant la crise sociale pour exprimer un «mécontentement» à l'égard de la politique du gouvernement. A l'initiative de l'association Gwiyann mo péy...

Affaire des 53 kilos de cocaïne dans 3 valises d’un trio marseillais à Félix Eboué : le parquet, estimant le tribunal trop indulgent, fait appel

Cinq ans de prison ferme pour Dominique Lambert et Alicia Castellon avec maintien en détention. Trois ans pour Kevin Lambert, le fils de Dominique, laissé en liberté : telles ont été les peines ...

Affaire du meurtre de Patrice Clet : un troisième suspect en garde à vue

Un troisième suspect est en garde à vue depuis lundi dans le cadre du meurtre du militant Walwari, Patrice Clet. Il s'agirait du chauffeur le soir des faits selon des sources judiciaires concordante...

Toutes les petites annonces ( 3 ) :

© 2017 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions