vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?
 
 

Publicité Guyaweb

Lula passe le relais à Haddad

Lula passe le relais à Haddad

L’ancien président emprisonné et inéligible a renoncé officiellement à être candidat à l’élection présidentielle d’octobre et il a désigné son colistier Fernando Haddad comme remplaçant.

Incarcéré depuis avril dernier suite à sa condamnation à une peine de 12 ans de prison pour corruption passive et blanchiment d’argent, Lula était de fait inéligible en vertu de la loi ficha limpa qui inflige cette sanction à toute personne condamnée en appel.

En août l’ancien président (2003-2010) s’était tout de même porté officiellement candidat au scrutin présidentiel sous les couleurs du Parti des Travailleurs (PT) et en dépit de son emprisonnement les sondages continuaient de le placer en position de grand favori.

Il y a dix jours la candidature de Lula a toutefois été invalidée par le Tribunal Electoral Supérieur (Guyaweb du 02/09/2018) qui a confirmé son inéligibilité et lui a interdit de participer à la campagne électorale, donnant en outre au PT jusqu’au 11 septembre pour désigner un autre candidat sous peine d’être exclu de l’élection présidentielle.

Les partisans de Lula ont continué de dénoncer un « complot » médiatique et judicaire, ses avocats ont usé de tous les recours possibles mais ce mardi 11 septembre le PT a dû se résigner au retrait officiel de la candidature de l’ancien président et à la désignation de son colistier Fernando Haddad comme remplaçant.

Ministre de l’Education durant six ans sous les présidences de Lula puis de Dilma Roussef (2011-2016), maire de São Paulo de 2012 à 2016, cet universitaire d’origine libanaise âgé de 55 ans au profil d’intellectuel et de technocrate n’a cependant ni le charisme, ni les soutiens populaires, ni la projection nationale de son mentor.

Il aura fort à faire pour rallier à sa candidature tous les partisans de l’ancien président incarcéré et progresser dans des sondages qui pour l’instant ne lui accordent qu’un faible pourcentage des intentions de vote en vue du scrutin présidentiel dont le premier tour aura lieu le 7 octobre prochain.

Le forfait définitif de Lula devrait profiter au candidat d’extrême-droite Jair Bolsonaro, grièvement blessé d’un coup de couteau lors d’un déplacement électoral dans le Minas Gerais la semaine dernière (Guyaweb du 06/09/2018) mais qui continue néanmoins de faire activement campagne depuis sa chambre d’hôpital en postant des vidéos sur les réseaux sociaux.

Les sondages publiés ce lundi placent désormais Bolsonaro en position de grand favori pour le premier tour du scrutin présidentiel avec 24 à 30 % des intentions de vote et une large avance sur ses principaux concurrents qui sont le travailliste Ciro Gomes (12 à 13 %), l’écologiste Marina Silva (8 à 11 %) et le libéral Geraldo Alckmin (8 à 10 %), suivis de Fernando Haddad (8 à 9 %).

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

1 commentaire

  • Alessandro de Sousa Alencar
    17 septembre 2018

    Pas seulement les partisans de Lula. C’est l’ONU elle même qui dénonce le complot et le procès politique pour atteindre la puissance démocratique représenté par Lula. Il a fait sortir de la misère rien que 38000000 de personnes et ayant fini son mandat avec 85% d’approbation. Toute cette réussite a bien fait peur à la domination des USA avec ses alliées et a bien stimulé le remaniement de l’opération Condor par la CIA. La technique actuelle s’appelle LAWFARE.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Sinnamary s’organise face au problème de l’eau

La petite commune de Sinnamary organise son ravitaillement en eau potable depuis que l'Agence régionale de santé a déclaré que l'eau du robinet était impropre à la consommation, suite à la déc...

Sinnamary : l’eau du robinet déclarée impropre

La commune de Sinnamary qui compte près de 3000 habitants au dernier relevé Insee, alerte sa population que l’eau du robinet est déclarée non potable par l'Agence Régionale de Santé (ARS), sui...

Yokiendy Siffrard, le théâtre dans la peau

A 28 ans, Yokiendy Siffrard est déjà un auteur et un acteur de théâtre confirmé. Sa dernière création CATA, FRACAS ET CAETERA, coup de cœur du public au festival de Macouria en juin dernier, ...

Le défi d’éliminer le paludisme

Eliminer le paludisme sur la commune de Saint-Georges de l'Oyapock, c'est la mission que se sont lancés des chercheurs de l'Institut Pasteur et des médecins du centre hospitalier Andrée Rosemon en ...

Absence à la barre de l’ex-commandant de la brigade de gendarmerie de Régina poursuivi pour corruption sur fond d’orpaillage illégal : report du procès au 10 janvier

Le ministère public a demandé en début d'après midi au Palais de justice de Cayenne à l'ouverture du procès, en l'absence de l'ancien chef de la brigade de gendarmerie de Régina, Patrick Melar...

Un procès singulier pour corruption, aide au séjour et complicité d’orpaillage illégal avec, parmi les quatre prévenus, l’ancien commandant de la brigade de gendarmerie de Régina qui ne sera pas à l’audience…

C'est une affaire singulière qu'est censé examiner jeudi après-midi le tribunal correctionnel de Cayenne : avec une enquête partie tambour battant avant de traîner considérablement en longueur p...

© 2018 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions