vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

L’un des deux Brésiliens tués par des balles de militaires français saut Batardo à Maripasoula était mineur

L’un des deux Brésiliens tués par des balles de militaires français saut Batardo à Maripasoula était mineur
Information Guyaweb

Photo de Une : photo d’archive de Dorlin haut-lieu de l’activité aurifère illicite, prise fin 2012 sur le secteur du drame de juin 2012 où deux militaires français avaient perdu la vie (cliché de Jérôme Vallette) Les faits remontent au dimanche 19 novembre dernier : ce jour-là, deux hommes à bord d’une pirogue, soupçonnés d’être impliqués dans l’activité aurifère illicite sont abattus par des tirs à l’arme de guerre de militaires français. Guyaweb a découvert que l’un des deux hommes mortellement touchés était mineur au moment des faits. Il était alors âgé de 17 ans et onze mois. Au lendemain des faits, la…

Cet article est composé de plusieurs parties, lire la suite:

1 2 3

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

22 commentaires

  • Joko

    Mineur, dites vous ? 17 ans et 11 mois ? pour peu qu’il ait eu un bon gabarit, ça ne se voyait pas sur son physique. Je connais des majeurs qui ne font pas leur age. Quand bien même, vous auriez voulu que les gendarmes lui demandent ses papiers avant de riposter ? Soyons sérieux, il y a eu mort d’homme. 1 mois de plus ou de moins, sans préjuger de l’affaire, ni vous ni moi n’étions sur place, laissons la justice faire son travail sans s’attarder sur cet argument. Sauf à décider qu’on doit se laisser tirer comme un lapin dès qu’on a affaire à un mineur…

  • Celeri

    Mineur ou pas il est dans l’illégalité et est un garimpeiros. Vous croyez que la mère aurait demandé des comptes à la police militaire de son pays? Mais comme c’est la France, il ne faut pas que nos force de l’ordre fassent leur travaillent? Les gendarmes devraient pouvoir tirer y compris quand les pirogues forcent les barrages ou prennennt la fuite! Il y en a marre de la légitime défense dans ce cas précis de l’orpaillage illégale! Espérant que nos force de l’ordre auront un outient de trop violans, or de questions (même si je rêve ironiquement! ) puisque là il me semble que la vraie lutte devrait être contre l’illégal et non le légal!!!!

    • FF

      Au singulier, on dit garimpeiro. Dans une démocratie digne de ce nom, aucun mort ne vaut moins qu’un autre et de tels faits méritent une enquête digne de ce nom sans a priori ni préjugés. On ne devrait même pas pouvoir imaginer le contraire. Le silence du consulat du Brésil est pour le moins tout aussi étonnant.

      • Celeri

        Autant pour moi! Merci d’avoir relevé (de belles énormités dans les fautes de frappes)…. Toutefois je ne partage que 60% de votre point de vue, une mort est toujours triste mais dans ce cas précis il est difficile de l’être à en pleurer!
        Mettez-vous à la place des militaires et gendarmes qui risquent leur vie quotidiennement, qui stressent et qui ont encore en mémoire que ces mêmes garimpeiros ont déjà sans aucun scrupule « descendu » plusieurs des leurs. Mais hélas derrière on a un gouvernement qui a continué à faire profil bas pour essayer de vendre des rafales. Ces mecs ne respectent même pas le drapeau français et c’est idem dans le cas de la pêche illégale. Alors encore heureux que le consulat « la ferme »!!! ce serait magnifique sinon! En conclusion puisque il est mineur cela doit changer en terme d’éthique? Un mineur n’est pas innocent, en Guyane certains nous le montrent tous les jours. Affaire à suivre, mais une justice digne de ce nom protégerait plus ses forces de l’ordre et au bout de 30 ans je pense qu’il est temps que la France aille dire au gouvernement central brésilien qui se gave avec l’argent de notre or (quand on connait le degré de corruption du pays ) STOP!!!!! On a tué Kadafi pour du pétrole qui ne nous appartient pas, on va envahir le Mali mais on ne sait pas faire pression sur des brésiliens corrompus pour protéger son propre territoire!!!! Franchement à qui profite le crime?

        • FF

          Celeri : vous vous méprenez sur le sens profond d’une démocratie. La justice doit être absolument indépendante de tout pouvoir. Je ne dis pas qu’elle ne l’est pas. On ne mène pas une enquête en la bâclant au nom d’un passif. Ou avec le moindre préjugé au nom d’un passif. On la mène à charge et à décharge. C’est comme le journaliste : il essaie d’y voir clair. Il n’a pas de camp.

      • Un temoin en Guyane

        FF Vous écrivez : « aucun mort ne vaut moins qu’un autre et de tels faits méritent une enquête digne de ce nom sans a priori ni préjugés », ce à quoi je souscris pleinement. En même temps, vous signifiez dans votre article : « pas de juge d’instruction saisi, semble-t-il ». Depuis le 19 novembre ?!… Quid ?

        • FF

          Juge d’instruction saisi depuis le 21 novembre sur le volet « tirs » sur agents de la force publique. Question posée au parquet le 9 janvier : en est-on toujours à une enquête dirigée par le parquet sur l’autre volet de l’affaire : les « deux homicides ». Le procureur ne répond pas. Donc le parquet ne confirme pas mais ne réfute pas. Et ne fait pas état, en tout cas, de la saisine symétrique d’un juge d’instruction. Simple réponse du parquet (le 5 janvier) sur ce volet double homicide : « enquête en cours ». Pas de référence à une instruction.

  • KouK

    Vous vous étonnez de l’absence de réaction du consulat brésilien ? Elle me semble toute logique : ils n’aiment pas avoir à défendre (morts ou vifs) leurs ressortissants dans l’illégalité. Pourquoi l’administration brésilienne irait-elle raviver les questions sur leur responsabilité dans ces affaires d’orpaillage illégal ?

    Quant aux circonstances de l’affaire, j’ai l’impression qu’elles n’intéressent que la mère (pauvre d’elle), et les personnes qui vivent dans le monde des bisounours. Bon travail, espérons qu’on en apprendra davantage, mais quoi qu’il en soit, aux yeux de nombreux citoyens de Guyane, la mort d’un garimpeiros est vue comme positive, en matière d’efficacité du dispositif Harpie. Triste réalité ?

    Pas sûr qu’au Brésil il y ait beaucoup d’enquêtes quand un fait de ce type arrive…

  • Johann

    Les militaires ont appliqué la loi au sens stricte du terme, reaction proportionnelle à la menace. Ils se sont fait tirer dessus, ils ont riposté par des tirs.
    Mineurs ou pas, fin de l’histoire.

  • Alessandro de Sousa Alencar

    Aurions nous quelque chose à dire aux barbares naïfs, cachés derrière leurs claviers, il se croient détenteurs de la vérité universelle. Si la spirale de violence continue à monter, les filières de vente d’armes brésiliennes aurons de nouveaux clients par ici! Puisque de l’argent ils ont! Du courage aussi, il faut juste des ennemis maintenant! Et si vous penses que la forêt ne rattrape pas la ville … Sortons les bonnes questions avant que soit tard! C’est un dialogue qu’il faut entamer! Fermeté ne se traduit pas par tolérance zéro!

    • raf973

      Bonjour
      Ces gens marche à la trique et à la sanction. Il n’y a pas de dialogue à avoir avec des gens qui sont dans l’illégalité totale. Sérieusement, vous voulez dialoguer de quoi ?
      Quand aux ventes d’armes au marché noir, je ne vois pas en quoi cvette affaire changera

    • raf973

      Bonjour
      Ces gens marche à la trique et à la sanction. Il n’y a pas de dialogue à avoir avec des gens qui sont dans l’illégalité totale. Sérieusement, vous voulez dialoguer de quoi ?
      Quand aux ventes d’armes au marché noir, je ne vois pas en quoi cette affaire changera quoique ce soit et je n’y vois aucun rapport.
      C’est une funeste fin, mais en choisissant de tirer sur les gendarmes et en menant une telle activité illégale on doit bien se douter de la réponse un jour ou l’autre.
      Quand à la mère, je préfère ne rien dire ….
      Pas de compassion de ma part !

    • Joko

      De quel dialogue parlez vous ? Du genre « Laissez nous piller votre or tranquillement et tout ira bien » ? Cela fait 30 ans que ça dure. Des barbares naïfs ? naïfs d’avoir laissé faire et attendu 30 ans, certainement. Les barbares ne sont pas derrière les claviers, merci de ne pas inverser les rôles. Les barbares sont ceux qui envahissent et pillent nos terres sans aucun respect .Pourquoi n’allez vous pas donner des leçons de dialogue à vos gouverneurs et aux patrons des garimpeiros, je suis certain qu’ils se feront un plaisir de vous écouter. Les armes ? elles sont déjà là…

  • FF

    Vous y étiez pour délivrer la vérité des faits ? Le devoir d’enquête et de transparence précèdent l’ordre

    • Joko

      Totalement d’accord avec vous. Il faut, comme vous le dites si bien, que l’ordre soit respecté et appliqué. Pour cela, il faut, en premier lieu, que ces garimpeiros clandestins dégagent. Si tel avait été le cas, il n’y aurait pas eu de morts, pas d’enquête, pas de forces de l’ordre mobilisées en forêt, de la place dans la prison. Nous pourrions exploiter notre or dans les règles et le respect de l’environnement. Et les forces de l’ordre pourraient enfin s’occuper de faire respecter la loi dans le pays…

  • le Jaguar

    Bref, cette supposée minorité de l’une des victimes ne change rien aux faits, quels qu’ils soient. Ce n’est pas ce critère qui permet de retenir ou d’écarter la légitime défense.

  • FF

    C’est une minorité attestée par la famille (la mère même qui ne l’a pas particulièrement souligné mais a donné la date de naissance) et une source proche de l’enquête. Evoquer le mot « minorité supposée » quand on n’a pas étudié la question c’est assez peu recevable.

    • le Jaguar

      Bref, la minorité de l’une des victimes ne change rien aux faits, quels qu’ils soient. Ce n’est pas ce critère qui permet de retenir ou d’écarter la légitime défense.

      • FF

        Il est faux de claironner que la minorité d’une victime n’entre jamais en ligne de compte. Il suffit de relire le code de procédure pénale. Lorsqu’une victime est mineure (jusqu’à l’âge de 15 ans) cela constitue une circonstance aggravante dans le cas de violences ayant entraîné sa mort ou dans le cas de meurtre. Après sans présumer de quoi que ce soit, il est légitime qu’une mère de famille ayant perdu un fils de 17 ans ou tout citoyen soucieux de l’état de droit demande que la lumière soit faite sans parti-pris avec une communication moins sélective.

        • le Jaguar

          Dans le cas d’espèce, celui d’un mineur de 17 ans et 11 mois, il se confirme donc bien que cette minorité de la victime ne constituerait pas une circonstance aggravante pour l’auteur du tir s’il était déclaré coupable, pas plus que ce critère ne serait déterminant pour retenir, ou pas, la thèse de la légitime défense le cas échéant.
          Ensuite, que la mère s’interroge sur les circonstances du drame est bien sûr légitime et parfaitement naturel, quel que soit l’âge de son fils, mineur ou majeur.

  • Francois

    je rejoins Johann 5-sur-5 ! le sujet interessant ici n est pas de savoir si cet individu illégal avait 17 ans et 11 mois ou bien 17 ans et 13 mois. Le sujet est de tout faire pour que nos gendarmes et policiers ne se fassent pas blesser ou tuer par des voyous.

  • FF

    C’est un fait.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Urgences du Char : le protocole d’accord enfin signé 

Composé de 17 pages, le protocole d’accord a été signé ce vendredi 17 août par Agnès Drouhin, directrice de l’hôpital et Pierre Chesneau, représentant des médecins urgentistes démissionn...

« J’ai qu’une envie, c’est d’être au départ du Tour de Guyane ! »

Vainqueur du grand prix Orange qui s'est déroulé ce 15 août, Damien Laversanne, 31 ans, sociétaire de l'USL Montjoly Orange, triple champion de Guyane de motocross et d'endurance, participera à s...

1er Festival des cultures croisées de Guyane

La Collectivité Territoriale de Guyane lance un Appel à Manifestation d’Intérêt pour le 1er Festival des cultures croisées de Guyane qui aura lieu début octobre. « Dans le but de valorise...

Crise aux Urgences: ce que dit le rapport des experts

La mission d'expertise aux Urgences de Cayenne effectuée les 7 et 8 juillet a rendu son rapport consensuel, que Guyaweb a consulté et dont nous vous proposons des extraits. Composé de 21 pages, ce ...

Un nouveau cas de fièvre jaune en Guyane

Selon l'Agence régionale de santé (ARS) un nouveau cas de la fièvre jaune en Guyane a été confirmé ce week-end par l’institut Pasteur de la Guyane. "C’est le deuxième cas en moins d’un an...

1000 clients privés d’électricité ce dimanche à Rémire-Montjoly

De nouvelles coupures d’électricité ont été constatées ce dimanche entre 14h30 et 22h30 à Rémire-Montjoly, dans les quartiers d'Attila Cabassou et Dégrad-des-Cannes. « Environ 1000 clien...

© 2018 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions