vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?
 
 

Publicité Guyaweb

Mika Mancée se « retire du collectif » Pou Lagwiyann Dékolé

Mika Mancée se « retire du collectif » Pou Lagwiyann Dékolé

C’est une déclaration surprenante de Mika Mancée, policier en disponibilité, porte-parole des 500 Frères contre la délinquance puis tout récemment porte-parole du Collectif Pou Lagwiyann Dékolé.

Après s’être entretenu à huis-clos en début de soirée au Centre d’Actions Sociales (CAS-EDF) avec les membres du Collectif Pou Lagwiyann Dékolé, Mika Mancée a déclaré à la presse qu’‘après avoir vu une mobilisation hors du commun, l’évolution de la mobilisation n’est pas en adéquation avec (sa) vision des choses » et qu’il « préfère se retirer pour laisser le choix au Collectif de mener à bien la méthode qu’il a choisi d’appliquer. Mais la mobilisation continue » a t-il conclu.

A l’issue de sa déclaration, Mikael Mancée a tourné les talons et n’a pas répondu à la question d’un confrère lui demandant d’expliquer « concrètement » les raisons de son départ.

La déclaration de Mika Mancée à lire dans son intégralité et dans laquelle il se positionne sur les barrages : « Il est vrai que les barrages ont mobilisé à un moment mais nous sommes en 2017, ces façons de faire datent, à mon sens, d’un autre temps. » Voilà qui est dit !

Dans sa déclaration écrite, Mika Mancée s’exprime sur les décisions au sein du Collectif Pou Lagwiyann Dékolé, qui selon lui « sont prises dans le dos du peuple, les lobbys sont structurés, la jeunesse n’est pas positionnée, les médias sont écartés, les tentatives de récupération sont manifestes, des conseils infantilisants mal placés pleuvent dans une désorganisation.« 

« La Guyane, l’amateurisme m’a tué »

« Nous avons oublié que la stratégie est une discipline établie qui ne supporte pas l’amateurisme. En face, il y a des fonctionnaires, des énarques, des moyens financiers et logistiques, des services de renseignements, des outils juridiques, des leviers médiatiques bref des moyens d’état » a précisé Mika Mancée qui n’est donc plus « le porte parole du collectif » mais qui « laisse aussi désormais le soin à Messieurs Palmot et Goudet de gérer les 500 Frères et Trop’ Violans. » … Sans oublier les passes d’armes avec Bertrand Moukin « président des barrages » qui ont alimenté la chronique des barrages (Guyaweb du 14 avril)

« C’est une grande perte car il avait une vision pour la Guyane, écoutait la population, avait des idées en interne très pertinentes. Il est très populaire et si il y a bien quelqu’un qui fait le lien entre la population et le Collectif, s’était bien lui » a confié un des membres du Collectif à Guyaweb.

Déclaration à la Presse – Mickael Mancee 180417 by GUYAWEB on Scribd

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

20 commentaires

  • Stiwi973

    Au moins sa déclaration est très claire sur ce que valent et veulent les membres de ve collectif

  • djib973

    Ça montre aussi les valeurs et le niveau d’analyse du bonhomme. Respect. J’espère que cela pourra faire évoluer le mouvement vers un mode d’action plus constructif.

  • Jmc

    Ce départ est à son honneur. Ce départ est aussi très concrètement le symbole de la décrépitude d’un soi disant collectif qui ne représente plus que lui même dans sa médiocrité , sa méchanceté, sa malhonnêteté bien loin de l’élan du début du mouvement.

  • moune

    MIKA un neg fondamental, un homme ayant le sens des valeurs, droit dans ses baskets qui ne s’est pas plié au petites et grandes manoeuvres de tous ces requins qui étaient autour. Bien sûr il a fait des erreurs, bien sûr il a eu des propos durs, mais le combat qu’il a commencé était juste, noble.
    Oui, les barrages sont d’un autre temps, ça divise ce qui était uni .

    Ce combat ce n’était pas un combat neg contre neg, neg contre blang, guyanais contre français. Nous sommes ici guyanais et français, ce n’est pas antinomique.

    Ce combat devait rassembler, unir et non diviser.

    Wara adan bouillon pa té assé mi…

    On te suit Mika, on t’aime tel que tu es. C’est le genre d’épreuve qui fait mûrir vite, très vite.

  • FF

    Interventions de qualité

  • Stiwi973

    Il est d’ailleurs très marrant d’observer le revirement de la presse en Guyane.
    Maintenant que cette presse sent le vent tournée, son « analyse » si j’ose dire tourne aussi.

    On a même France Guyane qui découvre que sur les barrages c’est l’anarchie. Si, si y a meme un article (de fonds 😅) pour dire que cette anarchie les a bloqué et donc agacé !

  • Stiwi973

    A croire que si Mika n’avait pas été la, tous ces journalistes (Guyaweb mis a part) ne pouvait se rendre compte de ce qui se passe de malsain dans ce collectif.

  • Nemo

    En guise de durcissement de ce mouvement, on assiste plutôt à une piteuse débandade !
    Au moins un qui a le courage de dénoncer ce que nous sommes nombreux à dire sur ce forum et qui a l’intelligence de rester fidèle à ses convictions et idéaux. Ce collectif n’est qu’une une vaste et opaque fumisterie, une atteinte à la démocratie, une trahison aux aspirations de la population, une opération de récupération syndicalo-politique, assistée de juristes à la déontologie plus que douteuse qui n’hésitent à bafouer les lois d’une république qu’ils sont censés défendre. On nage en pleine manipulation et pleine mauvaise foi, dans les eaux troubles d’une Guyane qui n’est pas loin de sombrer. Il est temps de ramener ce collectif à quai, à défaut de le ramener à la raison.

  • Ti sonson 973

    ha ha ha ha ! Cette éternelle ritournelle des pakontan ! C’est grandiose ce qu’a fait écrit et déclaré Mika !!! Est-ce une raison pour se précipiter pour jeter l’eau, le bébé, la serviette de bain, le savon et la bassine avec ? Je ne crois pas. Ce déferlement de mots aussi méprisants qu’inutiles prouve encore une fois notre incapacité à être en désaccord sans avoir envie de brûler la plaine pour se débarrasser d’une fourmi. ce collectif, dans ses composantes et dans sa pratique a permis d’obtenir de avancées certes, bien insuffisantes, mais des avancées… Le désaccord sur la METHODE nous a amené à ce point de rupture nécessaire…. Ok….. Dont acte ! Inutile de tomber dans l’excès de fiel. Jdçjdr

  • Mickael

    C’est bien vu :
    Il ménage ses partisans, ses opposants, et son casier judiciaire si d’aventure il veut redevenir policier.

  • ANNEC

    Un de moins !

  • Joko

    Respect Mr Mancée. Après avoir bien analysé, il se retire. Les intérêts de quelques uns alliés au MDEs-UTG ont récupéré le mouvement et dégouté la population de la politique. Comme à chaque fois, nous perdrons le bénéfice de nos actions, faute d’avoir passé la main à des « experts, des techniciens et personnalités expérimentées qui travailleront dans le long terme avec la population ». Et les mêmes pourront recommencer dans 10 ans, à rêver d’une révolution dont le peuple ne veut pas.

  • Frog

    Hé hé p’tet qu’après les revelations de « monsieur Guyane » la place n’était plus tenable…porte parole …porte drapeau…leader responsable… ça s’annonçait compliqué sous la cagoule !

  • Frog

    Que les cagoules tombent maintenant !!!

  • JCB

    Mancée affirme clairement que le drapeau brandi par le collectif n’est pas son drapeau
    Ce n’est que celui de l’UTG et du MDES qui n’ont pas évolué depuis le 20ème siècle, mais en aucun cas celui du peuple guyanais

  • Enneyac

    Courage fuyons !
    Voilà encensé un des principaux instigateurs d’un mouvement dont il n’a plus le contrôle et qui mécontente une large partie de la population de Guyane. La course folle des actions du collectif fait planer une odeur de roussi et M. Mancée en profite pour se retirer par la grande porte, « comme un prince ». Démarche qui suscite le respect ? Mouais. Assumer les conséquence de ses actes l’eût été bien davantage.
    Enfin, en tout cas il a su se ménager une belle image pour son futur retour (politique ?), bref un mec médiatiquement « posé ».

  • Frog

    Pourquoi parle t’on de rétrocession du foncier ? le foncier aurait ‘il été volé pour devoir le « rétrocéder » ???
    au non de quoi le Guyanais devrait il avoir du terrain gratuit ? la valeur travail ça vous parle ?
    je bosse ,j’économise ,j’emprunte,j’achète mon terrain comme partout sur cette planète

  • Lematourien

    Mais la presse a encore du boulot quand on voit Guyane Première donné la parole à Valérie Vanoukia, qui ne représente que 70 personnes! Cette même personne qui sans l’avouer n’a pas tout compris la contre proposition du gouvernement, en arguant d’une technicité particulière!!! Bref elle a rien pigé!! Mais qu’attends le gouvernement pour publier sa contre proposition? Nous sommes au contraire de Mme Vanoukia capable de la comprendre!!

    • moune

      C’est une dame qui croit à son combat et qui le fait pour les 70 TPE qu’elle représente. Elle croit au pouvoir des barrages. Elle a le mérite de croire à ce qu’elle dit. Ma foi ! Elle est différente des autres de la FTPE, ceux qui ont voulu tirer la couverture à eux en « aidant » les entreprises à la CCI à coup de grandes démonstrations et discours fallacieux. Encore une manière d’essayer d’essayer de délester les très petites entreprises de leurs fonds de tiroir. Ah si la FTPE pouvait seulement s’entourer de gens honnêtes et crédibles la Guyane avancerait autrement. Ouvrons les yeux…

  • ocelot973

    Il ne faut pas oublier que la revendication première des 50 frères était la lutte contre l’insécurité. En bénéficiant de la complaisance de la presse (TV) ils ont rapidement été débordés et toutes les catégories de la société ont voulu se raccrocher à cet élan qu’ils avaient suscité. Seulement voila, de revendications catégorielles en revendication catégorielles un soit disant collectif a brouillé le message et a surtout voulu autoproclamer légitime à la place des élus. Certes les élus locaux sont loin d’être exemplaires et d’être clairvoyants mais ils ont le mérite d’avoir été choisis démocratiquement par le peuple. Ils étaient les seuls à pouvoir être crédibles devant les ministres or ils ont été intimidés et mis de côté par les 50 frères de M. MANCEE. Maintenant que la situation est dans une impasse et que plus rien ne pourra véritablement se passer en cette période de fin de vie du gouvernement il se retire en sentant que les choses pourraient rapidement se retourner contre lui. Des visées électorales ??????

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Vu de Paris : les parlementaires guyanais font leur rentrée au Palais-Bourbon

Les députés guyanais – sortant comme primo-élu – ont fait leur rentrée cette semaine à l'Assemblée nationale. Gabriel Serville et Lenaïck Adam n'ont pas longtemps profité de l'émotion li...

Délivrance frauduleuse de titres de séjour : ce qu’il ressort de l’audience de Pamela Cinna, fonctionnaire de la préfecture, devant le juge

Guyaweb a assisté à plusieurs audiences de mis en examen devant le juge des libertés et de la détention (JLD) mercredi soir dans cette affaire de filières présumées permettant la délivrance fr...

Deux fonctionnaires de la préfecture, une dirigeante d’entreprise et un transporteur mis en examen et placés en détention provisoire dans l’affaire des faux ayant abouti à la délivrance de titres de séjour

Pamela Cinna fonctionnaire au bureau de l'immigration à la préfecture de Cayenne, Marcel Fléchel, fonctionnaire de la même préfecture, Christine Paris (épouse Huguenin) chef d'entreprise et Be...

Marie-Laure Phinéra Horth, maire de Cayenne, soupçonnée, selon le parquet, d’avoir perçu durant plusieurs années son salaire d’orthophoniste à l’hôpital sans y avoir été présente

C'est un petit coup de tonnerre qu'il convient néanmoins de prendre avec les précautions d'usage. Dans l'après-midi, le procureur de la République, Éric Vaillant, par communiqué, a confirmé...

Le gouvernement Philippe II nommé

Le second gouvernement Philippe vient d'être annoncé par le secrétaire général de l’Elysée Alexis Kohler. Sur fond de soupçons d'emplois fictifs des assistants parlementaires des eurodéput...

166 espèces de la faune de Guyane sont menacées

L’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) et le Muséum National d’Histoire Naturelle (MNHN) viennent de publier la "Liste rouge des espèces menacées", qui fait le bilan de...

© 2017 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions