vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?
 
 

Publicité Guyaweb

Crise sociale en Guyane (18 – 21 avril)

Crise sociale en Guyane (18 – 21 avril)

Suivez la situation en direct sur notre live : déclarations, informations pratiques, photos, vidéos… la rédaction est mobilisée. La Guyane vit un mouvement social de grande ampleur porté par des socio-professionnels, des salariés grévistes et différents collectifs de citoyens. Des barrages sont en place dans les communes et le territoire est paralysé… Soyez acteurs de l’information et envoyez-nous vos contributions pratiques à redac [at] guyaweb [dot] com ou via Whatsapp 0694467073

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

74 commentaires

  • SMET

    Deux conditions non négociables

    Dans le document, intitulé « Projet d’accord de Guyane », Pou Lagwiyanne dékolé « acte » le plan d’urgence de plus d’un milliard d’euros proposé par le gouvernement. Mais, le collectif « fait une proposition d’accord à minima » sur « des compléments pour satisfaire les urgences ». En clair, détaille Mme Vanoukia, « nous proposons de rouvrir le dialogue sur les 2 milliards » d’euros supplémentaires que réclamaient jusqu’à présent les manifestants.

    Deux points sont en revanche non négociables. D’abord, le gouvernement doit « acter » le fait que « le peuple guyanais veut se prendre en main ». Ensuite, aucune sanction judiciaire ne peut être lancée contre ceux qui se sont engagés dans le mouvement, référence aux contrôles de police ordonnés par la justice depuis vendredi sur les barrages.

    Ce qui revient à bloquer la guyane pour faire obstacle à la justice , ce qui peut aussi etre sanctionné par l’ Article 434-15 du code pénal

    Modifié par Ordonnance n°2000-916 du 19 septembre 2000 – art. 3 (V) JORF 22 septembre 2000 en vigueur le 1er janvier 2002

    Le fait d’user de promesses, offres, présents, pressions, menaces, voies de fait, manoeuvres ou artifices au cours d’une procédure ou en vue d’une demande ou défense en justice afin de déterminer autrui soit à faire ou délivrer une déposition, une déclaration ou une attestation mensongère, soit à s’abstenir de faire ou délivrer une déposition, une déclaration ou une attestation, est puni de trois ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende, même si la subornation n’est pas suivie d’effet.

  • Frog

    aucune poursuites …. on peut donc forcer les barrages et bousculer les révolutionnaires !

  • ocelot973

    La justice doit aussi continuer à tolérer le port des cagoules sur l’espace public pourtant interdit !

    Rappelez vous de la campagne gouvernementale « La république se vit à visage découvert » : http://archives.gouvernement.fr/ayrault/gouvernement/la-republique-se-vit-a-visage-decouvert.html

  • Lematourien

    Pouvez-vous nous confirmer que le poste EDF alimentant la marina de Kourou a été volontairement incendié ? Il faut rappeler que la marina appartient à Denis Burlot qui a initié la manifestation contre les barrages à Kourou la semaine dernière.

    • Redaction

      Bonjour
      Le poste Edf de la Marina de Kourou a effectivement brûlé ce mardi 18 avril à 5h30 nous a confirmé la direction d’Edf qui a indiqué que ce poste est privé. La direction a aussi précisé que le reste du réseau a été isolé.

  • beaumont

    ce « projet d’accord de Guyane » est une honte… profiter des revendications légitimes portées par toute une population pour faire de la surenchère et surtout recaser en priorité l’évolution statutaire … c’est une arnaque politique et démocratique…. j’espère que le gouvernement va les envoyer se faire foutre !!! et s’il ne le fait pas j’espère que la population guyanaise renverra tous ces parasites UTG – MDES qui pourrissent tout avec leurs vieilles lubies (soutenus en cela par des élus hors sol) et que la consultation sera l’occasion de leur mettre une seconde veste (après celle de 2010) bien méritée
    C’est d’une nullité à toute épreuve : Timing totalement décalé (le gouvernement est sur le départ à 8 jours des élections présidentielles) et récupération politique éhontée…

    A ce propos il serait bon que la population guyanaise aille voter, son véritable avenir se joue dans moins d’une semaine dans les urnes et pas avec les guignolades de RIMANE et de Barbichette et de quelques uns des 500 frères qui ont perdu toute raison.

    La Guyane n’avancera jamais avec ces individus..; c’est à pleurer

  • Frog

    Chaud bouillant sur France Guyane! commentaires de « Monsieur Guyane » a lire absolument ! et à vérifier bien sur !

  • Frog

    Ce n’est pas de moi mais hypothèse suffisamment interessante pour la relayer…
    commentaire de Guyane sur france guyane500 mercenaires Part 0 intro
    EXPLOSIF(0): 500 FRERE [un JOB au dessus de la crise ]
    « Avec nous vous êtes en sécurité » disait Fidel à Ségolène lors de l’intrusion des 500 dans la CTG, c’etait il y a plus d’un mois.
    Il ne savait pas si bien dire, car avec tout ce service d’ordre, il faut bien reconnaitre que ce jour là SEGOLENE était vraiment en sécurité, et pour cause…
    Ce jour là, les locaux étaient envahis par une petite poignée de militants politiques, mais aussi et surtout par plusieurs dizaines de professionnels de la sécurité en plein travail…
    Car, contrairement à ce que l’on croit, les 500 ne sont pas composés par un groupe de militants, bien au contraire, si certains activistes semblent en tenir les commandes, la réalité est très différente. Plusieurs dizaines d’agents de sécurité sont rémunérés pour former le gros des troupes des 500… a suivre.

  • Frog

    500 mercenaires Part 1
    EXPLOSIF(1): 500 FRERE [un JOB au dessus de la crise ]
    Ne devient pas 500 frère qui veut, car pour cela il faut :
    -posséder une excellente condition physique
    -savoir travailler en équipe et encadrer un mouvement de foule
    -prendre un engagement de confidentialité très stricte, aucune information ne doit filtrer.
    -idéologie politique ? Aucune importance
    -Casier judiciaire vierge? Aucune importance
    -Papiers en règle : préférable.
    -compétences linguistiques? Aucune importance, il faut juste crier « AHOU ! »
    -rémunération : peut parfois dépasser les 150€/jour…
    -Directives : obéir aux ordres, et ne pas trop dépasser la ligne légal/illégal
    -employeur : strictement confidentiel, un secret bien gardé.
    -autre : une expérience liée à l’exploitation aurifère serait un plus….suite ….

  • Frog

    500 mercenaires Part 2
    EXPLOSIF(2): 500 FRERE [un JOB au dessus de la crise ]
    Il est évident que les 500 nieront en bloc toute rémunération financière de ses membres. Mais peuvent ils nous poursuivre en justice pour nos allégations actuelles?

    Aucune chance : car pour agir en justice, il faudrait qu’ils se constituent en association déclarée, et donc nommer un président et un trésorier, qui seraient pénalement responsables. Personne n’est assez fou pour porter un tel chapeau.
    Cela les obligerait à déclarer leurs salariés (la plus grosse partie du service d’ordre que sont les 500) sinon de tomber sous le coup de la loi pour travail dissimulé.
    Cela les obligerait aussi à tenir une comptabilité, et donc de dévoiler le nom de l’entité qui finance le fonctionnement de leur « association ».

    Il faut bien le reconnaitre, à part montrer les muscles, les 500 ne peuvent pas faire grand chose contre quiconque. D’ailleurs, pour limiter la casse, leurs consignes sont claires : ils peuvent rester à la limite de la légalité, mais en aucun cas franchir la ligne rouge. Cependant il faut bien admettre que de par les conséquences de leurs actes, cette directive a souvent été dépassée, le commissaire TERRY n’est pas prêt de l’oublier.

  • Frog

    500 mercenaires Part 3
    EXPLOSIF(3): 500 FRERE [un JOB au dessus de la crise ]
    Qui verse un salaire aux employés « les 500 » ?
    Qui peut assez fou pour dépenser plus de 10.000€ certains jours, juste pour avoir son propre service d’ordre?
    Nous ne citerons personne, mais on peut se poser des questions.

    Sans aucun rapport avec le sujet, il faut juste savoir que les concessions minières seront toutes renouvelées l’année prochaine, et que la législation Française étant devenue tellement contraignante, que ce type d’autorisation est devenue impossible à obtenir pour une entreprise de type PME, à l’échelle de la Guyane. Aussi à moins de changer la loi, voire même le statut de la Guyane de toute urgence si nécessaire, impossible pour une PME de prétendre à obtenir une concession minière.
    Fin de cette parenthèse « sans rapport avec le sujet ».

    Il suffirait pour les services de l’état d’appréhender certains des membres anonymes des 500, de les mettre en garde à vue au nom de La loi n°2010-1192, afin de trouver certaines traces qui permettent de remonter vers le véritable commanditaire des 500, et ainsi révéler
    LE PLUS GROS SCANDALE SOCIO-ECONOMIQUE que l’a Guyane n’ait jamais connu.

  • Frog

    ….ça décoiffe ! on compte sur vous la rédaction !

  • Lematourien

    Les Elus sont tous sympathisant de ce mouvement, car au final si tous marche comme espère le collectif la Guyane dans le 74 donnera plus de pouvoir aux élus! Et ceux qui ne sont pas d’accords, n’osent pas le dire! Phinéra Horth a bien essayé de dire quelque chose mais une menace bien sentie des 500 frères l’ont dissuadée d’en dire plus…Après il vaut peut être mieux que les élus ne disent rien entre « le monde entier de la diplomatie du Brésil à la Corée ne sait pas comment résoudre la crise en Guyane » de Serville, « la France a le derrière sale » de Bertrand et « le chantage à l’emploi » de nouveau de Serville, c’est un d’un niveau..

  • lezig

    Ce que dit ce « Monsieur Guyane » semble très cohérent… L’essentiel des revendications de la population sincère a obtenu des réponses, parfois incomplètes, certes, mais c’est dans l’ordre des choses. Seuls de gros intérêts financiers peuvent expliquer la crispation actuelle (voir l’organigramme du Collectif: les orpailleurs Gautier Horth et José Mariema ? les transporteurs fournisseurs de logistique ? ceux qui se cachent tranquillement derrière ? Les sociétés de gros bras font aussi partie de leurs fournisseurs…)

  • Frog

    Roro ?Léon? les russes et la montagne d’or?

    • linda973

      bingo Frog… en lisant un article sur la Montagne d’or datant de juillet 2016 mais lu le 5 avril dernier, j’avais envoyé le message suivant à mon groupe d’amis proches sur whattsapp:
      « Ça date de juillet 2016 mais plus que jamais d’actualité…A croire que ce mouvement aurait pu être orchestré par Nordgold »…
      J’avais mis le lien de l’article avec mais aucun de mes amis n’a relevé…

      l’adresse de cet article:
      https://reporterre.net/Soutenu-par-Macron-Attali-et-Juppe-un-minier-russe-s-apprete-a-saccager-la-foret-guyanaise/

      • Frog

        Alors comptons sur nos journalistes d’investigation Guyaweb pour lever le lièvre !!!!
        il semble effectivement que les russes sont offensifs tout azimuts ( campagne américaine, attaques informatiques en France etc….) auraient ils corrompus nos élus? à l’intégrité pourtant reconnue?

      • Joko

        Pas faux. Pour que le projet de la Montagne d’Or se réalise, il faut qu’EDF construise une ligne et que l’état construise la route. Les transporteurs auront aussi à y gagner. Idem le projet Iamgold qui va bien ressurgir un jour. Loin des préoccupations du peuple. A suivre…

  • xxx973

    on va crescendo !!!, les trente gazés par la « Préf » le 7 Avril déposes plaintes à leurs tours, jeux d mains, jeux d vilains… j sent q la facture va être salée…

  • Joko

    Cette fois, ils cherchent vraiment l’affrontement. Pourquoi ? la majorité ne les suit plus.

    • xxx973

      quel affrontement ? j constate q tous les services d l’état (français?) sont en arrêt maladie, on attend quoi ???

      • Joko

        Ce gouvernement ne veut pas être celui qui aura brisé la grève, nous allons donc devoir subir ce diktat jusqu’aux prochaines élections. Le mouvement justifié du début, suivi en masse, a perdu toute crédibilité depuis qu’il a été récupéré par ceux qui veulent nous imposer le changement par la force. Pour leurs intérêts, ne nous y trompons pas. Je saurai m’en souvenir en cas de vote pour le changement de statut.

  • Jmc

    Les 500 financés par les réels investigateurs du mouvement, c’est ce qui se dit, qui se colporte comme une rumeur, un complot en ce moment après 5 semaines de mouvement.
    Vrai, faux, je n’y crois pas trop, en vérité je n’en sais rien. La seule question est de s’interroger de la création réelle de cette organisation. Est ce parce que le meurtre de trop à la laverie d’Eau Lisette a été vécu comme une exaspération des personnes composant ce groupe et en a permis l’émergence public ou celui ci était déjà actif mais davantage dans l’ombre ? Un peu comme dans la vie ou rien n’est vraiment noir, rien n’est vraiment blanc, certainement un peu des deux.
    Quant à la conduite actuelle du mouvement celui ci est maintenant clairement anti démocratique, sans adhésion. Nous assistons à des dérives sur les barrages d’une monenclature d’individus illuminés et médiocres. Au niveau du protocole rédigé celui-ci pourrait être à la limite acceptable dans un cadre classique de conflit entre des salariés et une entreprise, la seule question étant de savoir si on signe un protocole avec un Etat ce que je ne crois pas.
    Alors tout cela évoluera de mauvaise manière si les événements se poursuivent de cette façon. Wait and see de toute façon on marchera bientôt tous à pied.

  • Frog

    Ca nous donne un aperçu de ce que serait l’indépendance ou l’autonomie « neg contre neg » de grand enfants, maternés depuis plusieurs générations à la mamelle de l’état colonial, incapables de se mettre daccord , juste bon a se regarder le nombril et invoquer le passé… j’ai honte,définitivement honte.
    le respect ça se gagne, ça ne s’impose pas.

  • lezig

    A noter quand même le plan com extrêmement élaboré autour de ce mouvement, dans la droite ligne des Bonnets Rouges et autres récemment créés en Guyane. Costume, buzz, actions d’éclats, éléments de langage… Cela ressemble beaucoup à du travail de pros de la communication rémunérés par quelqu’un.

  • xxx973

    si avec 3,5 milliard ça comble juste le « trou », l’indépendance est une utopie très très lointaine…

  • moune

    Les barrages : « seule forme trouvée pour instaurer le rapport de force » selon V. VANOUKIA !
    Il faut juste comprendre que, l’heure n’est plus ou pas encore au rapport de force. Cela dépend de ce que l’on entend par rapport de force !

    Actuellement, ce que l’on vit, c’est le pourrissement de la situation et personne n’a le courage, ni les couilles de dire, il faut en sortir, car il en portera la responsabilité dans l’histoire de la Guyane.
    Le coup de sang de cette dame au Mont Saint Martin, n’est que l’expression d’un ras le bol quasi général de ceux qui n’osent pas le dire. Les barrages nou gon ké sa !
    Depuis 2 semaines, nous ne savons plus quel nom donner à notre im-mobilisation. C’est devenu un grand n’importe quoi ! Barrages ouverts, fermés, on ne sait plus. On rajoute des barrages sur d’autres points stratégiques entre Cayenne et Montjoly. Ils étaient où les stratèges ? Au moins comme ça, on sera tous emmerdés. C’est pas toujours les mêmes quand même ! Mais, les transporteurs enlèvent leurs gros engins et les guyanais solidaires et dé-ter-mi-nés sont de moins en moins nombreux à tenir les barrages !
    A travers ce revirement, ne ressentez- vous pas le désenchantement d’une grande partie de la population ? Depuis plus de 2 semaines, rien n’avance. On n’entend plus que les dissensions, les discordances, les dissonances entre les différents collectifs. Certains transporteurs voulant jouer les gros bras sont accusés de jouer la manipulation. Les 500 frères ne semblent plus être portés par cette communion divine qui nous unissait. Même la presse semble être mise à l’écart . Le collectif joue- t-il à si tu n’es pas avec moi, tu es contre moi ?
    A l’évidence ce qui dérange, ce sont les barrages et actuellement les barrages ne passent plus dans la majeure partie de la population, même si elle reste encore sensibilisée aux revendications du collectif.
    Sur ces barrages, tout n’est que désorganisation, arbitraire. C’est à qui exerce son semblant de « pouvoir » autocrate sur les usagers. Selon les barrages, on ne parle pas le même langage, c’est le maître-barrage qui décide pour son barrage – tiens le président des barrages autoproclamé ne donne plus la voix ! Aujourd’hui on passe, demain, on ne passe pas, à pieds avec la valise, t’es mon boug, tu passes… On ne sait plus où l’on va et la population a l’impression d’être le dindon de la farce. Des barrages, encore des barrages et ça dure, ça dure encore, plus de 3 semaines maintenant. La population est excédée.
    Les barrages mènent à la désunion, les gens s’en veulent, se menacent, s’insultent, se reconnaissent sans se connaitre. Querelles de barrage – To ké wè – Faudra gérer l’après, sans rancune. Quand on commence une grève, il faut aussi savoir l’arrêter. Ne tuez pas dans l’œuf, cet embryon d’économie guyanaise. Ecoutez au moins ceux qui sont à bout !
    Voilà que le collectif Pou Lagwiyann Dékolé, composé de référents, a fait parvenir au chef de l’Etat un projet d’Accord de Guyane qui acte « des mesures à différentes temporalités (…) pour le développement du territoire sur des bases nouvelles ». Pourquoi pas, mais en est-il encore temps ! Ce président s’engage sur le milliard 085. Peut-il décemment engager les prochains gouvernants ?
    Le temps joue contre nous, fermons dignement ce chapitre et laissons- nous le temps d’ouvrir le prochain avec ceux qui seront bientôt au pouvoir.
    Le pourrissement n’a jamais rien apporté de bon. A moins que… A qui profite le crime comme semblent le dire des voix bien informées…

  • Frog

    rien a rajouter, merci!

  • Joko

    Nos amis UTG-EDF ont bien trop peur pour leurs belles voitures. Ils utilisent celles d’EDF sur le barrage du boulevard Mandela. Je n’ai pas lu l’abandon des 40% dans leurs revendications.

    • elisa

      sans vergogne comme des illégaux ils se branchent en bidouillant sur le réseau électrique. Vive l’anarchie chacun fait ce qu’il veut!!!!! ce sont les autres qui paieront la facture edf.

  • Frog

    Marie Laure Phinera Horth, Respect !

  • Stiwi973

    Je viens d’écouter la rapporteuse de l’AG du collectif suite au départ de Mika Mance.
    C’est absolument incroyable d’entendre cette dame élu – comme le reste du collectif – par personne parler a tout bout de champ de démocratie.
    Connait-elle le sens de ce mot ?!
    C’est gens sont absolument délirant.

  • Acoupa

    Mon petit doigt m’a dit que les 500 frères ont imposé un service de sécurité à la CTG ce jour. Contre rémunération. Info ou intox?

  • moune

    BARRAGES ET DEMOCRATIE

    Mika se retire, il poursuit son combat autrement. RESPECT. Serait-il le seul individu clairvoyant dans ce mouvement d’électrons libres ?

    Sur les barrages, c’est le grand bordel. Pire qu’hier . Demain, oroyo ! Sur les barrages, c’est l’anarchie. Tous les maîtres barrages exercent leurs pouvoirs. Le président des barrages auto proclamé, donne à nouveau la voix. ça donne une idée de ce que sera la Guyane de demain, dans la mesure où « le peuple guyanais veut se prendre en main ». Enfin dirais-je ! Comme ça, oroyo !

    Démocratie, ce vocable est galvaudé, mis à toutes les sauces. C’est le mot à la mode ces dernières heures. Les barrages, c’est au nom de la démocratie ! Empêcher les citoyens de circuler, de passer les barrages , c’est au nom de la démocratie ! Tu entraves ma liberté et tu dis que c’est la démocratie ! Soyons sérieux, je ne veux pas ça, le peuple ne veut pas ça. Plus de sécurité, une meilleure santé, un avenir pour nos enfants, le rattrapage structurel, un développement cohérent, voilà notre combat. Ce que vous faites avec vos barrages, ça n’a rien à voir avec l’ expression de la démocratie. C’est votre combat corporatiste, pas celui du peuple, car le peuple, vous ne l’ entendez plus. Qui a intérêt à vouloir l’enlisement, qui veut le pourrissement ? Ceux qui veulent en découdre pour accuser les autres. Prenez vos responsabilités, ne parlez pas pour nous. Laissez nous nous exprimer, libérez nous du joug de vos barrages, c’est ça la démocratie !

  • marcovalou

    Je suis réellement stupéfait et choqué que ce qui reste de ce « collectif » puisse être considéré comme représentatif par le gouvernement. Que reste t-il de nos institutions dites démocratiques où y compris nos votes ne sont pas pris en compte. Comment peut-on discuter encore avec ceux qui sont à l’origine de ce déversement de propos racistes et haineux. Je doute d’un avenir meilleur, ici, comme ailleurs.

  • Frog

    En effet ! ou sont les élus ? je suis encore plus choqué et stupéfait que ce collectif (et ce depuis le début) est essentiellement composé de repris de justice (Mariema entre autres)
    J’espère aussi que nous connaitrons bientôt la composition des 500, et considérant qu’ils ne s’en sont jamais pris aux délinquants ( leurs première profession de foi), exigeons qu’ils retirent leurs cagoules, plus rien ne s’y oppose. j’ai la désagréable impression que nous nous sommes bien fait enfumer.

  • Laurence vitré

    Non plutot « boucane »

  • Joko

    Dernière nouvelle, le Kolectif appelle à une journée ville morte pour demain. Au cas où il ne le saurait pas, grâce à lui, la ville est déjà morte. La Guyane ne vaut pas mieux, elle est asphyxiée, c’est pour bientôt, c’est lui qui l’aura tuée. Curieux médecins qui soignent leur malade en le saignant à mort…

  • Laurence vitré

    Voila comment de termine cette vaste mascarade
    Tiens revoila monsieur le prefet auc abonnes absents pendant 28 jours en laissany la population aux mains d’inconscients manipulateurs et calculateurs
    et au prochain milliard reclames ce sera rebelote ou alors la population reagira
    le resultat de cette lachete etatique et admimistative n’a meme plus terme pour la designer car elle est unique aux yeux de l’histoire.
    pn a sacrifie par calcul politique l’avenir de lyceens, plonge dans une fragilite economique les plus precaires ou comme disent nos dirigeants « les plus fragiles » , entrainer en cascades des faillites, mis a genoux nos industries
    TOUT CA POUR CA
    on est content on va pouvoir voter
    Si il y a un mot pire que le mot HONTE
    Ce mot est pour vous
    « Ils avaient le choix entre la guerre ou le deshonneur , ils ont choisi le deshonneur et ils ont eu la guerre »
    Ils ont choisi dans cette affaire le deshonneur.

  • Lematourien

    Organiser une journée ville morte comme on organise un pique nique!! On dirait un jeu!! On voit bien que le mouvement a été totalement récupéré par l’UTG!! J’espère que les guyanais vont boycotter le rendez vous place des palmistes!!!

  • Jmc

    Il existe une chanson dans laquelle il est dit qu’il y a  » toujours plus profond que le fond et c’est la que j’habite, c’est la ma maison »
    Ma maison c’est en Guyane dans une ville morte maintenant …….. Et demain ça sera quoi?

  • SMET

    Demain jeudi, on nous demande d’aller à 20h place des palmistes, histoire d’aller encenser ceux qui nous ont pourri la vie durant des semaines, pour ensuite provoquer les gendarmes et prendre des coups de matraques et des jets de gaz lacrymogènes ???

    AWAAAHH!!!

    Je pense que ceux qui veulent y aller, qu’ils y aillent, mais avec des oeufs pourris pour les lancer sur ces comités qui nous pourrissent la vie…

    Pour les autres, un seul mot d’ordre, n’y allez pas!

  • Joko

    Tout ça laisse un goût amer, l’impression désagréable d’une immense manipulation, d’un espoir perdu, la grande désillusion. Ils nous ont tout volé. Ils continuent à nous imposer un vieux schéma avec de vieux discours. Mika a mis du temps mais il a fini par comprendre. La CGT forme l’UTG, ne l’oublions pas. La dictature du prolétariat a fait beaucoup de dégâts, elle a toujours fait fi du peuple. Vous aurez beau l’habiller autrement, kamarades, ce sera toujours une diktature, celle des apparatchiks contre les moujiks. Il nous reste un long combat à mener, celui de l’intelligence contre la bêtise…

  • Nemo

    Une journée ville morte ? Sûrement pour sonner le glas d’une Guyane exsangue et moribonde et pour enterrer du même coup dans la fosse commune ce collectif déjà état de putréfaction. Allez, un dernier petit effort est demandé à la population, un dernier coup de pelle, une dernière manipulation eucharistique et une dernière hostie au goût amer et rance ! Et après, miracle de la résurrection… ou pas !

  • CEPEROU

    Recours ouverts aux commerçants du fait des barrages entravant la libre circulation.

    A l’heure ou un accord semble devoir se dessiner pou lagwiyann dékolé, un bref rappel des dispositions permettant aux commerçants d’exercer un recours en indemnisation s’impose.

    Tout d’abord tordons le coup à une idée reçu :

    L’absence de poursuite disciplinaire ou judiciaire à l’encontre des participants au mouvement de revendications de ces dernières semaines que pourrait acter le protocole, n’équivaut pas à une immunité totale : elle ne s’imposerait qu’à l’égard des signataires, en l’occurrence l’Etat, la Collectivité et les parlementaires, à l’exclusion de toute autre personne et de la Justice qui demeure indépendante.

    Elle laisserait donc la possibilité aux commerçants, victimes des entraves à la libre circulation, d’engager des recours pour obtenir indemnisation des préjudices subis.

    Ces voies de recours sont de deux ordres, elles peuvent être dirigées soit contre l’Etat devant la juridiction administrative, soit directement contre les organisateurs de ces barrages devant la juridiction civile ou pénale :

    I – Dirigée contre l’Etat :

    Contre l’Etat, le fondement de ce recours repose sur l’article Article L2216-3 Du Code générale des collectivités territoriales qui dispose que : « l’Etat est civilement responsable des dégâts et dommages résultant des crimes et délits commis, à force ouverte ou par violence, par des attroupements ou rassemblements armés ou non armés, soit contre les personnes, soit contre les biens. »

    Il en découle que la responsabilité de l’Etat sera engagée dès lors que « les dégâts », autrement dit le dommage ou le préjudice subi par le commerçant, seront le résultat direct «de délits commis à force ouverte par des attroupements ou rassemblements», c’est-à-dire en lien direct avec les barrages organisés par des groupes de personnes et constituant une entrave à la liberté de circuler.

    II – Dirigée contre les organisateurs :

    L’article 1240 du code civil pose le principe selon lequel « tout fait quelconque de l’homme, qui cause à autrui un dommage, oblige celui par la faute duquel il est arrivé à le réparer. »

    « Tout fait » s’entend, en l’occurrence, par les barrages, constitutifs également du délit d’entrave à la circulation.

    « Le dommage », c’est-à-dire le préjudice économique, doit être en relation directe avec la violation de la liberté de circuler.

    Pour réclamer une indemnisation, cela implique que les auteurs du dommage, soient identifiés individuellement. Il s’agit des personnes participant directement à la formation des barrages – dont certains s’affichent sur les réseaux sociaux – ou des meneurs et organisateurs qui ont largement médiatisé leur action.

    Cette exposition sur les réseaux sociaux et médiatique devrait permettre d’identifier facilement les responsables.

    • SMET

      Pas si mal, c’est une bonne piste. Il y a à creuser…

    • CEPEROU

      Dans le France Guyane d’aujourd’hui (21/04/17), Maître Marcault-Derourd vient confirmer les limites de l’impunité des participants aux barrages qui figure dans le projet d’accord : « en matière disciplinaire, s’agissant des salariés du privé, les organisations patronales n’ont aucun pouvoir sur les entreprises (…) ; s’agissant des poursuites pénales, c’est le procureur de la République qui en a l’opportunité (…) ; en tout état de cause, cela n’empêcherait pas une personne s’estimant victime du mouvement de porter plainte (…). »

  • moune

    Davy, articule stp !

  • Gaia

    UTG, Union de la Traitrise Guyanaise,
    puisque c’est tout ce qu’il en reste. l’UTG « brille » par son totalitarisme, son incivisme permanent et sa profonde bêtise, quasi-viscérale, menée par des « leaders » grossiers, incultes et d’un égoïsme débridé, qui n’en n’ont que le nom. Ils sont hautement néfastes, et détruisent tout sur leur passage, laissant un champ de ruines derrière eux. Le cri de la révolte populaire est maintenant muselé par la traîtrise absolue d’une bande d’individus malfaisant. Quand nous réveillerons nous pour arrêter ce massacre !

  • Joko

    Certains prennent le pouvoir par les urnes, d’autres par les burnes. A nous de choisir, démocratie ou dictature…

  • Nemo

    @GUYAWEB :
    Quel est le contenu du protocole d’accord qui doit être signé ce vendredi 21 avril à 14h ? S’agit-il du PROJET D’ACCORD DE GUYANE mis en ligne sur votre site le 19/04 et daté en page 1 dudit projet du mercredi 15 avril 2017 (sic) ?
    Quels seront, par ailleurs, les signataires, car, sauf erreur de ma part, les membres du Collectif POU LAGWIYANN DÉKONÉ n’ont pas de mandat électif, donc aucune légalité à signer un document contractuel avec les représentants de l’Etat ?

  • SMET

    Une poignée d’activistes (extrémistes et fanatiques pour la plupart) se joint à des élus corrompus (pour beaucoup) afin de signer avec un gouvernement en déroute, un document censé engager l’avenir de la guyane…

    Ils peuvent même signer un accord pour céder les terres de Guyane aux martiens, nommer Goudet en tant qu’empereur intergalactique, voire même subventionner la plantation de cocaine si ils le souhaitent…

    Il est important de le faire sur du papier doux, feutré, soyeux et en triple épaisseur…

    Car Il faut bien savoir que le futur gouvernement utilisera le document signé par nos élus pour se torcher le cul lors de son arrivée au pouvoir…

    Seul est valable l’accord voté il y a 3 semaines.

    • xxx973

      mort d rire, plier en 4, d toutes façons se seront toujours les mêmes qui perrons la facture…

  • Joko

    Incroyable mais vrai ou « la Guyane, personne ne nous croira », Davy Rimane interviewé ce midi sur Guyane dernière, à la sortie des négociations, est incapable de se souvenir de ce qu’ils ont négocié durant toute la nuit: UN PLAN D’INVESTISSEMENT. Avec lui comme représentant, nous sommes sauvés.

    • xxx973

      BRAVO, on progresses, y avait plus d papier pour les dernières pages…???…!!! ça doit être à cause des barrages…LOL…

  • Laurence vitré

    Je ne vis en guyane que depuis quelques annees…
    la guyane c »est la france mais ce n’est pas la metropole!
    Le comportemrnt irresponsable, calculateur et cynique de certains font qu’ils devront et longtemps regarder derrieres eux car ils ont eu l’amnistie du gouvernement (grand bien leur fasse!)..
    Maid ils n’auront jamais
    -l’amnistie
    -la pardon
    -l’absolution
    d’une partie de la population et ils ont cree tant de ressentiment, de desespoir et de haine …
    la partir publique se termine…

  • clod29

    une centaine de personnes pour entendre le contenu du « protokol dakor » des indépendantistes, on est bien loin des 14000 de la manif !!!!!!mais c’est pour notre bien à tous qu’ils nous ont fait chier pendant un mois.

  • SMET

    Résumé des conditions de rédaction , de négociation et surtout du contenu des accords de Guyane signés aujourd’hui :

    « Nous avons oublié que la stratégie est une discipline établie qui ne supporte pas l’amateurisme.
    En face, il y a des fonctionnaires, des énarques, des moyens
    financiers et logistiques, des services de renseignements, des outils juridiques, des leviers médiatiques bref des moyens d’état.
    Nous opposons des lubies passées, des intérêts particuliers, des égos, des problèmes de personnes, des doutes et des actions agressives ».

    Ce n’est pas moi qui l’ai dit ni écrit, mais tout est dit
    Heureusement , ce document signé dans un tel contexte n’engage que ses signataires à titre personnel… Mais cela n’engagera jamais ni la population, ni l’etat français, heureusement pour nous…

  • Laurence vitré

    Et suivant la « sensibilite » politique du prochain gouvernement ca ira de la fin de non-recevoir, aux questionnement ou au foutage de « gueule »

  • SMET

    Sondage très court sur la crise, en 3 questions
    1 minute pour répondre, si vous voulez

    http://www.askabox.fr/repondre.php?s=138327&d=SP49ZcBjTpAr

    • Francois

      EXCELLENT questionnaire – j’engage tout-un-chakun à y répondre. Suggestion pour le questionneur: pourquoi ne pas rajouter une cinquième possibilité, pour la dernière question, à savoir « aucun de ces quatre individus mentionnés ci-dessus »

  • moune

    Au départ, Ils étaient 500, nous les avons suivis, nous étions 15 000, 20 000 voire plus à y croire. Mais devant autant d’intransigeance, de manipulation, d’incompréhension, de récupération, de l’émergence et du despotisme de petits chefaillons de barrages, ils n’était qu’une centaine au dernier RDV. Pas étonnant ! On a fini par s’interroger et nou ossi nou gon ké sa. Nous gon ké zot baraj san fondeman dépi 2 simins.

    Zot jwé ké nou. Fouré bwa an tchou makak sé pa jwé !

    Comme nous le savons, le Guyanais est un mouton, mais un mouton que vos barrages ont fini par rendre enragé.

    Pour nous rallier à la cause juste au demeurant, faudra changer de méthode à l’avenir. Liberté, égalité, fraternité. Pa bliyé.

    • Joko

      C’est un bon résumé, je partage totalement votre avis. Nous avons été manipulés. Cela ne présage rien de bon pour les générations futures qui seront aux affaires. Nous devrons nous méfier davantage. De nombreuses interrogations demeurent…

      • moune

        Je veux y croire et rester optimiste pour les générations à venir. Il faut juste éviter le jusqu’au boutisme et savoir s arrêter à temps.

  • Stiwi973

    Je ne suis pas un spécialiste mais après avoir lu le fameux accord, je comprends que l’Etat ne s’engage pas fermement sur les 2,1 milliards supplémentaires.
    Ce collectif est vraiment passé maître en matière de bloubloutage du peuple

    • BCHR

      Pas besoin d’être un spécialiste et d’accord avec vous :
      Sur les 8 pages de l’accord, 1 est la page de couverture, 5 font la chronologie de l’aventure et rappellent les propositions de l’Etat sur 1,086 Mds, et l’accord lui-même tient sur une page et demi (il faut laisser de la place pour les signatures…)
      Dans l’accord, on lit effectivement que les 2,1 Mds supplémentaires feront sans délai « l’objet d’un examen prioritaire pour programmer et mettre en oeuvre un plan additionnel tant d’investissement que de fonctionnement ». Examen ne veut pas dire OK.
      Pour le foncier, c’est pareil : « La question du foncier de l’Etat et de sa rétrocession totale sera à l’ordre du jour des états généraux du Projet Guyane 2017. » Soit dit en passant, cela fait des décennies que c’est « à l’ordre du jour » de nombreuses réunions…
      Et après la cession des 250.000 ha (qui va prendre du temps, on s’en doute…), d’autres cessions « pourraient être envisagées » !
      Bref, rien de plus que ce que l’Etat avait accordé il y a plus de 15 jours…
      Tout ça pour ça !

  • moune

    2ème sommation : contre ceux qui profitent, cela s’appelle comment ?

    Bal fini, violon dans sac ou après le combat, on compte les blessés !

    Avez-vous constaté des augmentations de prix injustifiées ?

    J’ai pu repérer que les prix sur quelques produits de consommation courante avaient fortement augmentés chez certains commerçants chinois et dans certaines grandes surfaces et aussi dans les fast food autour d’un cinéma multiplex. Trouvez-vous cela normal ?

    Devrons nous repartir au combat contre la pwofitasyon, c’ était le slogan choisi par nos cousins antillais en 2009.

    Allons-nous, nous la faire mettre sans broncher ? Le slogan de la Guyane serait-il : nou fouré’l bay zot, pran’l là !

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Une mule guyanaise de 18 ans, arrêtée lundi, remise en liberté mercredi, absente à son procès vendredi…

Adrien Manon, 18 ans depuis le 25 septembre, habitant Matoury selon l'enquête judiciaire, avait été interpellé lundi dernier à l'aéroport Felix Eboué pour avoir usurpé une identité afin de s'...

Passé à tabac par la foule à Saint-Georges, le prévenu brésilien au visage tuméfié demande au tribunal un délai pour préparer sa défense

Le ressortissant brésilien roué de coups lundi soir à Saint-Georges de l'Oyapock par une foule qui lui reprochait d'être l'un des auteurs de vols avec arme fraîchement perpétrés le même jour, ...

Charles Nenesse, Amérindien d’Iracoubo en état d’ébriété avancé, porte un coup de couteau à la gorge de son frère : un an de prison dont six mois avec sursis

Un Amérindien du village Bellevue (Iracoubo), Charles Nénesse, 51 ans et 10 mois, était appelé ce vendredi à la barre du tribunal correctionnel de Cayenne en comparution immédiate. Mardi, alc...

Assises : «un outil pour gratter ce qu’on a à gratter»

Quelques jours à peine après le lancement des Etats Généraux en Guyane, les Assises leur emboîtent le pas. Le premier comité local d'orientation des Assises des Outre-mer s'est réuni ce jeudi a...

Vu de Paris : L’affaire du Ceregmia rebondit

La sulfureuse affaire du Ceregmia a connu un rebondissement cette semaine, à Paris. Le Conseil d'Etat examinait en audience publique le recours de trois anciens professeurs, écartés de leurs fonct...

Pillage au Super U de Soula pendant les barrages routiers : 5 jeunes Guyanais sous les verrous, l’un d’eux déjà impliqué dans le vol d’armes au commissariat de Cayenne

C'est un procès qui pose beaucoup de questions : tant en matière de citoyenneté à la dérive que sur l'absence d'Etat de droit dans certains quartiers de Guyane ou encore sur la question de l'amé...

© 2017 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions