vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Quatrième mort par balle(s) en quatre semaines à Cayenne et, cette fois, à la suite d’une véritable scène de far-west à Eau Lisette…

Quatrième mort par balle(s) en quatre semaines à Cayenne et, cette fois, à la suite d’une véritable scène de far-west à Eau Lisette…

Les week-end tragiques se suivent et se ressemblent à Cayenne. Quatre semaines exactement après la mort par balles de Hervé Tambour, 30 ans, touché mortellement par un tir d’arme à feu à bout portant dans le quartier Eau Lisette, ce quartier a vécu une véritable scène de far-west dans la soirée de samedi. Le tenancier d’un bar illégal qui venait de faire l’objet d’un contrôle de la police a d’abord été blessé au cou par arme à feu. Puis, le tireur à son tour, selon le parquet, a, par la suite, été mortellement touché par un ou plusieurs tirs d’arme à feu. Bienvenue…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

5 commentaires

  • Mickael

    On va résumer : Les services de la préfecture, en charge de la sécurité publique savent que quelqu’un organise des soirées et y gagne de l’argent dans un local qui ne lui appartient pas (!) depuis plusieurs années, et il ne passe rien de tangible même après un cadavre…

    Et après on s’étonne que les gens pensent que les ultra-marins sont délaissés et votent pour des solutions extrémistes.

    Pauvre France,

  • Enneyac

    Il y a quelque chose de pourri en Guyane

  • Joko

    Soit les services de la préfecture ont des consignes, soit ils n’ont pas envie de se fatiguer. Des bars, des restaurants, qui fonctionnent sans autorisation, des squats, des invasions de terrains, il y en a partout, au vu et au su de tout le monde. Les policiers les connaissent, ils attendent les ordres d’en haut, qui ne viennent pas. Pas de vagues, le préfet, la justice ne suivent pas. Allez expliquer les droits de l’homme à quelqu’un qui tient une arme, messieurs les juges. Les devoirs de l’homme, ils sont où ? Le permis de tuer, il est du côté des bandits. Nous avons le permis de nous taire et de ne surtout pas bouger le petit doigt…

  • moibeni

    on comprend mieux pourquoi le Léon du Maroni n’ a pas grand chose à craindre ! il doit leur jouer la partition « après moi le chaos » air bien connu qui a permis le maintien au pouvoir de quelques dictateurs pourris dans quelques anciennes colonies. De là à faire un parallèle avec la Guyane, il faut vraiment avoir l’esprit tordu ! La vérité n’est jamais amusante sinon tout le monde la dirait.

  • Maur973

    Il me semblait que la détention et le port d’armes mortelles ( pléonasmes ?) étaient interdits par les lois françaises. Comment peut-on faire un « Far-West » en plein quartier urbain, au nez et à la barbe des forces de l’ordre ? En tant que citoyen (et contribuable) je n’ai droit qu’à un pistolet qui tire des balles de caoutchouc, et encore, uniquement dans mon domicile … WTF !

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Un espace de coworking s’implante en plein cœur de Cayenne

Au sein d'une maison créole située à Cayenne, The Island le premier espace de coworking dédié à l'innovation sociétale ouvrira ses portes le 8 janvier. Après la fermeture de l'Iguana Café, ...

Cycle de conférences pour le centenaire des Rhums Prévot

L'histoire des Rhums Prévot dans la société guyanaise de 1917 à nos jours fait l'objet de trois conférences, les 15, 16 et 21 décembre, à l'occasion de leur centenaire (1917-2017). «Au momen...

Lénaïck Adam et sa collaboratrice parlementaire : de l’idylle à l’enquête judiciaire…

Une enquête dirigée par le parquet de Paris s'intéresse à Lénaïck Adam, eu égard à son fonctionnement, dans le cadre du travail, vis à vis de sa collaboratrice parlementaire alors qu'il ...

Art Happening anti-plastique en milieu marin

Cet événement initié par le collectif Bam ! (Bouteille à la mer) est un "happening" urbain de sensibilisation du grand public à la problématique du plastique en milieu océanique. Il se déroul...

Lenaïck Adam évite le rejet de son compte de campagne

Bien que la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) ait mis en lumière une irrégularité susceptible d’entraîner le rejet du compte de campagne de L...

Qui étaient les créoles blancs de Guyane ?

En s'appuyant sur des archives familiales, Antoine Caillard a écrit l'histoire de ses ancêtres, créoles blancs qui vécurent en Guyane au cours du XIXe siècle. Une partie de ces archives est trans...

© 2017 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions