vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Immigration : les exceptions ultramarines dénoncées

Immigration : les exceptions ultramarines dénoncées

Le dernier avis de la Commission nationale consultative des droits de l’Homme (CNCDH) sur les droits des étrangers et le droit d’asile dans les outre-mer donne un aperçu de la situation migratoire en Guyane et pointe « des entraves régulières et massives aux droits des étrangers et des demandeurs d’asile ». Publié le 26 septembre 2017, ce document fait partie d’une série d’avis sur l’effectivité des droits de l’homme dans les outre-mer en cours de publication par la CNCDH. Les deux derniers en date publiés fin septembre concernent respectivement la pauvreté et l’exclusion sociale, et les droits des étrangers et le droit…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

3 commentaires

  • Joko

    La CNCDH vit où ? sur une autre planète ? elle se contente de lire les statistiques ou vient passer un mois de vacances pour pondre un rapport. C’est grâce à ses lois stupides que les mineurs soit disant accompagnés par un tiers arrivent sur le territoire, et c’est grâce à elles également qu’on les retrouve à l’ASe ou à la PJJ quand ça tourne mal. Ne parlons pas des expulsions de l’autre côté des fleuves. La bonne conscience de ces donneurs de leçons consiste à faire des recommandations sans se soucier des moyens financiers et humains à mettre en œuvre pour les exécuter. Ceci pour pouvoir ensuite pointer du doigt les « entorses au droit commun ». Le droit commun c’est d’abord de respecter la loi et de ne pas venir clandestinement. « Nul n’est censé ignorer la loi », c’est pourtant ce qu’on nous rabâche tous les jours….

  • Atom

    Il aurait pu rajouter le montant de l’allocation demandeur d’asile, qui a été modifié pour être ,baissé d’environ 40% en Guyane. Ce qui correspond à environ à 7,20€ par jour pour une personne, alors qu’il est de 11,40€ dans l’hexagone (chiffre déjà dérisoire). Comment répondre à ses besoins primaires (se loger, se nourrir, la santé) dans ces conditions? Sachant qu’un demandeur d’asile a interdiction de travailler. Ce sont donc bien les conditions d’accueil déplorables, qui favorisent l’exclusion sociale et les conséquences qui vont avec (travail illégal, squats…). Heureusement que la France est le pays des droits de l’homme….

  • Joko

    Atom hic. Vous avez raison, où va t-on ? c’est vraiment inhumain de recevoir chez soi une personne inconnue, qu’on n’a pas invitée, dont on ignore l’identité, lui offrant le gite et le couvert, la soignant gratos, sans lui donner (en plus) un peu d’argent pour vivre. Pas de droits sans devoirs…

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Expérimentation d’un accès restreint au droit d’asile en Guyane

Alors que l'Assemblée nationale examine actuellement la loi vivement contestée sur l'asile et l'immigration, un projet de décret vise à expérimenter en Guyane un traitement accéléré des demand...

Neuf personnes mises en cause en Guyane ont eu le temps de mourir avant le dénouement de l’enquête les concernant, s’est rendu compte le parquet en 2017 !

Suite de notre feuilleton sur les chiffres et les faits singuliers de la justice guyanaise. En Guyane, s'étant, semble-t-il, attaqué un peu plus aux poussières des armoires du tribunal en 2017...

45 000 foyers touchés par une coupure d’électricité

Après celle survenue le week-end dernier, une énième coupure d’électricité a encore été observée ce mercredi sur le territoire guyanais. "45 000 foyers" ont été impactés par « un inc...

Les plages de Montjoly interdites « aux chiens même tenus en laisse »… et pas qu’eux !

Dans notre article intitulé « Début de la saison de pontes des tortues Luth» nous indiquions que «l'impact des chiens est une grosse problématique» pour les pontes des tortues sur les plages d...

Mauvais départ pour le Grand conseil coutumier

Dans un communiqué commun, les organisations autochtones FOAG et ONAG soulignent le fait que “ni les chefs coutumiers, ni les représentants des organisations autochtones désignés n’ont été i...

« Quel avenir pour la reconversion des locaux du CHOG Franck Joly » ?

C'est le thème du séminaire et de la réunion publique qui se tiendront mercredi 18 avril et jeudi 19 avril au Camp de la Transportation à Saint-Laurent-du Maroni. Dans les mois à venir, le Ce...

© 2018 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions