vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Immigration : les exceptions ultramarines dénoncées

Immigration : les exceptions ultramarines dénoncées

Le dernier avis de la Commission nationale consultative des droits de l’Homme (CNCDH) sur les droits des étrangers et le droit d’asile dans les outre-mer donne un aperçu de la situation migratoire en Guyane et pointe « des entraves régulières et massives aux droits des étrangers et des demandeurs d’asile ». Publié le 26 septembre 2017, ce document fait partie d’une série d’avis sur l’effectivité des droits de l’homme dans les outre-mer en cours de publication par la CNCDH. Les deux derniers en date publiés fin septembre concernent respectivement la pauvreté et l’exclusion sociale, et les droits des étrangers et le droit…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

3 commentaires

  • Joko

    La CNCDH vit où ? sur une autre planète ? elle se contente de lire les statistiques ou vient passer un mois de vacances pour pondre un rapport. C’est grâce à ses lois stupides que les mineurs soit disant accompagnés par un tiers arrivent sur le territoire, et c’est grâce à elles également qu’on les retrouve à l’ASe ou à la PJJ quand ça tourne mal. Ne parlons pas des expulsions de l’autre côté des fleuves. La bonne conscience de ces donneurs de leçons consiste à faire des recommandations sans se soucier des moyens financiers et humains à mettre en œuvre pour les exécuter. Ceci pour pouvoir ensuite pointer du doigt les « entorses au droit commun ». Le droit commun c’est d’abord de respecter la loi et de ne pas venir clandestinement. « Nul n’est censé ignorer la loi », c’est pourtant ce qu’on nous rabâche tous les jours….

  • Atom

    Il aurait pu rajouter le montant de l’allocation demandeur d’asile, qui a été modifié pour être ,baissé d’environ 40% en Guyane. Ce qui correspond à environ à 7,20€ par jour pour une personne, alors qu’il est de 11,40€ dans l’hexagone (chiffre déjà dérisoire). Comment répondre à ses besoins primaires (se loger, se nourrir, la santé) dans ces conditions? Sachant qu’un demandeur d’asile a interdiction de travailler. Ce sont donc bien les conditions d’accueil déplorables, qui favorisent l’exclusion sociale et les conséquences qui vont avec (travail illégal, squats…). Heureusement que la France est le pays des droits de l’homme….

  • Joko

    Atom hic. Vous avez raison, où va t-on ? c’est vraiment inhumain de recevoir chez soi une personne inconnue, qu’on n’a pas invitée, dont on ignore l’identité, lui offrant le gite et le couvert, la soignant gratos, sans lui donner (en plus) un peu d’argent pour vivre. Pas de droits sans devoirs…

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Depuis que le préfet de Guyane a interdit au Samu de se poser sur les sites aurifères clandestins…

« En Guyane, jamais une intervention médicale héliportée n'a été refusée sous prétexte de la clandestinité du bénéficiaire ! » Voilà une assertion prêtée à la direction de l'hôpita...

La grande parade de Soula

Retour en photographies signées Nicolas Quendez sur la grande parade de Soula à Macouria qui s’est déroulée ce samedi après-midi. D'autres clichés sont également visibles sur son site dédi...

Le pape se pose en défenseur de l’Amazonie

Le pape François a dénoncé au Pérou « l’oppression » dont sont victimes les Amérindiens de l’Amazonie et les multiples menaces qui pèsent sur la région. Après un difficile séjour d...

Cyclones : le rôle du changement climatique

Après les ouragans meurtriers d'Irma et Maria, dans les Antilles – et alors que le cyclone Berguitta concerne ces jours-ci un autre Dom, La Réunion – les députés ont voulu faire le point sur ...

L’heure de vérité approche pour Lula

L’ancien président brésilien saura le 24 janvier si sa condamnation à neuf ans de prison est confirmée en appel, ce qui obscurcirait singulièrement son avenir personnel et politique. Luiz In...

Elections législatives partielles en Guyane : les 4 et 11 mars

Les dates des élections législatives partielles de la deuxième circonscription de Guyane sont désormais connues depuis ce samedi 20  janvier, jour de leurs publications au Journal officiel. ...

© 2018 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions