vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?
 
 

Publicité Guyaweb

Pass Culture, Jean Martial, Ibis rouge : les réponses pointillistes de la ministre de la Culture

Pass Culture, Jean Martial, Ibis rouge : les réponses pointillistes de la ministre de la Culture

En déplacement en Guyane de jeudi 8 à samedi 10 mars, Françoise Nyssen, la ministre de la Culture est venue présenter l’expérimentation du « pass culture » en Guyane, dont la Direction des Affaires culturelles (DAC) n’a appris l’existence que la semaine dernière, nous confie un conseiller de cette institution étatique. Dans ce contexte, le fonctionnement de ce que le gouvernement présente comme un moyen de lutte contre les inégalités culturelles reste encore à préciser. « Les jeunes recevront à 18 ans 500 euros pour entrer dans la vie avec un passeport culturel et des moyens » explique la ministre devant des enfants d’une…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

4 commentaires

  • JCB

    J’apprends que le projet de Musée des Cultures et Mémoires Guyanaises est au point mort ?
    Ça me fout en colère !
    Les Guyanais de souche ne sont même pas fichus de s’occuper de leur patrimoine ?
    qu’est-ce qu’ils attendent, que ce soit des pièces rapportées qui s’en occupent ?

    • Un temoin en Guyane

      Qui sont les « Guyanais de souche », et qui sont les « pièces rapportées » ? La souche garantirait-elle la compétence ? Les Guyanais d’adoption (les « pièces rapportées ») seraient-ils moins légitimes ? Populations morcelées, stratifiées, opposées, arrêtons !

  • Cristal

    La CTG a eu le tort de ne pas associer en amont la Ville de Cayenne pour élaborer le projet alors que le bâtiment Jean Martial est situé en coeur de ville, ce qui constitue une formidable opportunité de redynamiser le Centre ville de Cayenne qui se meurt.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Sinnamary s’organise face au problème de l’eau

La petite commune de Sinnamary organise son ravitaillement en eau potable depuis que l'Agence régionale de santé a déclaré que l'eau du robinet était impropre à la consommation, suite à la déc...

Sinnamary : l’eau du robinet déclarée impropre

La commune de Sinnamary qui compte près de 3000 habitants au dernier relevé Insee, alerte sa population que l’eau du robinet est déclarée non potable par l'Agence Régionale de Santé (ARS), sui...

Yokiendy Siffrard, le théâtre dans la peau

A 28 ans, Yokiendy Siffrard est déjà un auteur et un acteur de théâtre confirmé. Sa dernière création CATA, FRACAS ET CAETERA, coup de cœur du public au festival de Macouria en juin dernier, ...

Le défi d’éliminer le paludisme

Eliminer le paludisme sur la commune de Saint-Georges de l'Oyapock, c'est la mission que se sont lancés des chercheurs de l'Institut Pasteur et des médecins du centre hospitalier Andrée Rosemon en ...

Absence à la barre de l’ex-commandant de la brigade de gendarmerie de Régina poursuivi pour corruption sur fond d’orpaillage illégal : report du procès au 10 janvier

Le ministère public a demandé en début d'après midi au Palais de justice de Cayenne à l'ouverture du procès, en l'absence de l'ancien chef de la brigade de gendarmerie de Régina, Patrick Melar...

Un procès singulier pour corruption, aide au séjour et complicité d’orpaillage illégal avec, parmi les quatre prévenus, l’ancien commandant de la brigade de gendarmerie de Régina qui ne sera pas à l’audience…

C'est une affaire singulière qu'est censé examiner jeudi après-midi le tribunal correctionnel de Cayenne : avec une enquête partie tambour battant avant de traîner considérablement en longueur p...

© 2018 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions