vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?
 
 

Publicité Guyaweb

Il est fort cet obiaman : il devait être jugé lundi, son éventuel procès est remis aux calendes grecques

Il est fort cet obiaman : il devait être jugé lundi, son éventuel procès est remis aux calendes grecques

L’audience de comparution immédiate, commencée lundi après-midi s’est terminée nuitamment… mardi par une décision peu banale dans le dossier concernant notamment le prévenu-obiaman Anton Mawie, 81 ans depuis le 26 février. Censé juger l’intéressé mais considérant in fine l’enquête insuffisamment aboutie, le tribunal correctionnel de Cayenne a décidé… l’ouverture d’une information judiciaire dans cette affaire, c’est à dire la saisine d’un juge d’instruction afin que soit menées des investigations un tantinet plus poussées. Eclairage. Au risque parfois de déboucher sur des décisions de justice expéditives ou de voir, a contrario, une enquête anéantie à l’audience par un vice de procédure déniché par…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

5 commentaires

  • KouK

    Sympathique retranscription d’un procès inhabituel :-)

    Et l’état de santé de ce monsieur (qui tourne peut être lui-même à sa poudre spirituelle) lui permettra-t-il un jour de les atteindre, ces calendes grecques ?

  • Frog

    il semblerait qu’il y ait une solution pour éviter la prison : ne pas se rendre au procès et espérer que la justice prononce un mandat de dépôt …

    • oceaneokio

      Bonjour

      En effet ne cela ne fonctionne que si vous êtes au dessus de la loi, bourré de fric sale et sans aucune morale.
      Là vous avez des chances. Sinon si vous êtes un citroyen lambda, vous serez jugé même en votre absence.

  • oceaneokio

    Re. Je voudrais bien savoir comment un service spirituel va pouvoir être qualifié de complicité de trafic de drogue (Un avocat du barreau de la Guyane qui a fait des études nous pond cette anerie)
    Un homme qui côtoie des trafiquants de drogue et les aide a échapper aux contrôles de douane, pour moi cela s’appelle un complice.

  • Joko

    Trop fort, en effet. La remise aux calendes grecques de son procès en est la preuve. Ça va lui faire de la pub pour après sa sortie, je ne doute pas que beaucoup en sont persuadés ;-)))

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Une mule guyanaise de 18 ans, arrêtée lundi, remise en liberté mercredi, absente à son procès vendredi…

Adrien Manon, 18 ans depuis le 25 septembre, habitant Matoury selon l'enquête judiciaire, avait été interpellé lundi dernier à l'aéroport Felix Eboué pour avoir usurpé une identité afin de s'...

Passé à tabac par la foule à Saint-Georges, le prévenu brésilien au visage tuméfié demande au tribunal un délai pour préparer sa défense

Le ressortissant brésilien roué de coups lundi soir à Saint-Georges de l'Oyapock par une foule qui lui reprochait d'être l'un des auteurs de vols avec arme fraîchement perpétrés le même jour, ...

Charles Nenesse, Amérindien d’Iracoubo en état d’ébriété avancé, porte un coup de couteau à la gorge de son frère : un an de prison dont six mois avec sursis

Un Amérindien du village Bellevue (Iracoubo), Charles Nénesse, 51 ans et 10 mois, était appelé ce vendredi à la barre du tribunal correctionnel de Cayenne en comparution immédiate. Mardi, alc...

Assises : «un outil pour gratter ce qu’on a à gratter»

Quelques jours à peine après le lancement des Etats Généraux en Guyane, les Assises leur emboîtent le pas. Le premier comité local d'orientation des Assises des Outre-mer s'est réuni ce jeudi a...

Vu de Paris : L’affaire du Ceregmia rebondit

La sulfureuse affaire du Ceregmia a connu un rebondissement cette semaine, à Paris. Le Conseil d'Etat examinait en audience publique le recours de trois anciens professeurs, écartés de leurs fonct...

Pillage au Super U de Soula pendant les barrages routiers : 5 jeunes Guyanais sous les verrous, l’un d’eux déjà impliqué dans le vol d’armes au commissariat de Cayenne

C'est un procès qui pose beaucoup de questions : tant en matière de citoyenneté à la dérive que sur l'absence d'Etat de droit dans certains quartiers de Guyane ou encore sur la question de l'amé...

© 2017 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions