vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Une enquête pour « homicide involontaire » ouverte suite à la mort, le jour de Noël, d’un bébé de 7 mois préalablement passé deux fois par les urgences de l’hôpital de Cayenne

Une enquête pour « homicide involontaire » ouverte suite à la mort, le jour de Noël, d’un bébé de 7 mois préalablement passé deux fois par les urgences de l’hôpital de Cayenne

Le parquet nous a confirmé jeudi qu’une enquête pour «homicide involontaire» est en cours suite à la mort, le jour de Noël, d’un bébé de 7 mois, une petite fille prénommée Izadora dont les parents habitent Matoury. Une procédure ouverte de manière quasi-automatique par la justice, sous cette qualification, dans le cadre de la mort d’un nourrisson examiné préalablement au sein d’un hôpital. Le bébé de 7 mois décédé le 25 décembre dernier a en effet été examiné à deux reprises selon la famille par le service des urgences de l’hôpital de Cayenne le week-end dernier, des affirmations corroborées par…

Cet article est composé de plusieurs parties, lire la suite:

1 2

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

2 commentaires

  • Mickael
    29 décembre 2017

    Mon Dieu…

  • Joko
    29 décembre 2017

    On ne tire pas sur une ambulance, encore moins sur un corbillard. Pourtant, même si l’hôpital manque de moyens, on ne peut pas dire que le personnel des urgences fasse preuve d’empathie…et de rapidité. Après avoir patienté dans la salle d’attente externe, même s’il n’y a personne avant vous, chacun regarde son écran d’ordinateur. Après avoir fait votre entrée, on fini par vous envoyer dans la salle d’attente interne, attendre le médecin de garde, et ça peut durer…un certain temps. Avant d’être amené dans un box, vous avez largement le temps d’observer, en vous tordant sur le brancard, le personnel se raconter des histoires dans les bureaux ou déambuler tranquillement. Rien à voire avec la série ou les urgences filmées en métropole, avec beaucoup de monde et des brancards dans les couloirs, une autre planète. Les urgences au ralenti…

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Expérimentation d’un accès restreint au droit d’asile en Guyane

Alors que l'Assemblée nationale examine actuellement la loi vivement contestée sur l'asile et l'immigration, un projet de décret vise à expérimenter en Guyane un traitement accéléré des demand...

Neuf personnes mises en cause en Guyane ont eu le temps de mourir avant le dénouement de l’enquête les concernant, s’est rendu compte le parquet en 2017 !

Suite de notre feuilleton sur les chiffres et les faits singuliers de la justice guyanaise. En Guyane, s'étant, semble-t-il, attaqué un peu plus aux poussières des armoires du tribunal en 2017...

45 000 foyers touchés par une coupure d’électricité

Après celle survenue le week-end dernier, une énième coupure d’électricité a encore été observée ce mercredi sur le territoire guyanais. "45 000 foyers" ont été impactés par « un inc...

Les plages de Montjoly interdites « aux chiens même tenus en laisse »… et pas qu’eux !

Dans notre article intitulé « Début de la saison de pontes des tortues Luth» nous indiquions que «l'impact des chiens est une grosse problématique» pour les pontes des tortues sur les plages d...

Mauvais départ pour le Grand conseil coutumier

Dans un communiqué commun, les organisations autochtones FOAG et ONAG soulignent le fait que “ni les chefs coutumiers, ni les représentants des organisations autochtones désignés n’ont été i...

« Quel avenir pour la reconversion des locaux du CHOG Franck Joly » ?

C'est le thème du séminaire et de la réunion publique qui se tiendront mercredi 18 avril et jeudi 19 avril au Camp de la Transportation à Saint-Laurent-du Maroni. Dans les mois à venir, le Ce...

© 2018 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions