vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?
 
 

Publicité Guyaweb

Dominique Mangal renvoyé en correctionnelle pour «homicide involontaire par violation manifestement délibérée d’une obligation de sécurité ou de prudence»

Dominique Mangal renvoyé en correctionnelle pour «homicide involontaire par violation manifestement délibérée d’une obligation de sécurité ou de prudence»

Le transporteur Dominique Mangal, l’un des principaux  protagonistes des barrages routiers de mars et avril derniers doit comparaître notamment pour «homicide involontaire», le jeudi 16 novembre prochain devant le tribunal correctionnel de Cayenne. Le mardi 14 février 2012, un minibus de 9 places de la société de transport Somanbru qu’il dirigeait, avait eu un accident mortel alors que le véhicule était en surcharge, transportant 14 élèves mineurs en direction de Cacao. Hendy, un élève de 10 ans de l’école privée de Cacao, ayant pris place à bord du minibus, avait alors perdu la vie. Fin 2016, le parquet puis la…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

9 commentaires

  • Mickael
    28 septembre 2017

    Un désastre humain (pauvres enfants et pauvres parents :/ ) sur fond de course au fric (aucun bus de rechange et surtout à la bonne capacité), d’incurie (date de paiement du CG visiblement), d’incompétence (On monte toujours les pneus neufs sur un véhicule, encore plus sur une propulsion), de désinvolture (« Il avait tous les diplômes requis », CT non suivi d’effet.

    Pauvre gosse, pauvre Guyane (c’est pareil ailleurs hein !)…

    A FF, à quand un avis sur certains loueurs de voiture qui ne font pas passer le CT à leurs véhicules (j’en avais trouvé un il y a qques années)

  • raf973
    28 septembre 2017

     » « Nous allons plaider la relaxe de Dominique Mangal parce qu’on estime qu’il avait pris toutes les mesures de sécurité. Il avait payé une formation au conducteur. En tout cas, son conducteur avait tous les diplômes requis (…) C’est un accident regrettable puisqu’un enfant est décédé. Donc nous avons une pensée particulière pour cet enfant décédé». »
    Que le patron assume sa responsabilité !! Ses employés lui signale et ce monsieur OSE laisser son chauffeur rouler en surnombre !! C’est du mépris a l’égard des enfants et ce monsieur doit payer. Ca se dit professionnel de la route mais ne respecte pas la réglementation … Assume maintenant !!
    Pauvre gamin, décédé parce qu’un abrutis roule dans un bus en surnombre avec des enfants et tout ca avec la bénédiction de son patron .. Bravo les pro du transport !

    • Frog
      28 septembre 2017

      Et bien sur, personne au CTG n’avait jamais entendu parler des insuffisances de cet entrepreneur , il serait aussi intéressant de savoir de quelle manière Mangal a remporté cet appel d’offre ( si tant est qu’il y en ai eu un )

  • Henri
    28 septembre 2017

    Encore des (modération Guyaweb)!
    Si vous avez encore La Semaine Guyanaise n°1470 du 22-02-2012 page 15 lisez en bas à droite
    C’est mon propre avocat Alex Leblanc qui ce presente contre moi!
    Je serais à la barre le 16 novembre…ça ne va pas ce passer,comme vous croyez!
    Henri DEMAISON(père d’HENDY)

  • Stiwi973
    28 septembre 2017

    Un énième donneur de leçons dont les principes de travail font froid dans le dos…
    Et ce sont des gens comme ça que certains veulent suivre pour faire décoller la Guyane ?!

    • Frog
      28 septembre 2017

      Je crois que l’on tient là la raison de la longueur du mouvement de Mars Avril , les pseudos leaders avaient tous des casseroles au fesses et espéraient pouvoir ,avec leur nouvelle popularité, s’acheter une espèce d’immunité.
      Mariema , Horth , Bertrand , Mangal ,Moukin… ( liste ouverte )

  • SMET
    28 septembre 2017

    Panier de crabes?
    Si on suit l’actualité judiciaire de ces derniers mois, on voit le nombre impressionnant de casseroles que trainent les principaux leaders des blocages d’avril dernier. Et dire que le mouvement a démarré sur des revendications sécuritaires, on croit rêver… ceci dit, il y a de quoi préparer un gigantesque repas à base de crabes, tous droits sortis du panier…

  • FF

    Petit ajout ce dimanche en me replongeant dans ce dossier (voir texte de l’article enrichi) : dans cette affaire, le chauffeur mis en examen est resté près de 3 mois (du 6 mars au 4 juin 2012), à partir de sa sortie de détention provisoire (qui aura duré 3 semaines en comptant sa garde à vue), sans le moindre contrôle judiciaire donc sans la moindre mesure de restriction : dans cette période, il pouvait théoriquement tout à fait continuer le transport de personnes…

  • yayamadou

    Les tetes commencent a tomber.
    Pou la guyane kapoté mouvement des pires crapules de la Guyane. Toute cochon gain son Noël …. En esperant qu’il passe prochainement un long sejour en prison pour que tous les jours il pense a ce pauvre gamin et a sa famille….

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Une mule guyanaise de 18 ans, arrêtée lundi, remise en liberté mercredi, absente à son procès vendredi…

Adrien Manon, 18 ans depuis le 25 septembre, habitant Matoury selon l'enquête judiciaire, avait été interpellé lundi dernier à l'aéroport Felix Eboué pour avoir usurpé une identité afin de s'...

Passé à tabac par la foule à Saint-Georges, le prévenu brésilien au visage tuméfié demande au tribunal un délai pour préparer sa défense

Le ressortissant brésilien roué de coups lundi soir à Saint-Georges de l'Oyapock par une foule qui lui reprochait d'être l'un des auteurs de vols avec arme fraîchement perpétrés le même jour, ...

Charles Nenesse, Amérindien d’Iracoubo en état d’ébriété avancé, porte un coup de couteau à la gorge de son frère : un an de prison dont six mois avec sursis

Un Amérindien du village Bellevue (Iracoubo), Charles Nénesse, 51 ans et 10 mois, était appelé ce vendredi à la barre du tribunal correctionnel de Cayenne en comparution immédiate. Mardi, alc...

Assises : «un outil pour gratter ce qu’on a à gratter»

Quelques jours à peine après le lancement des Etats Généraux en Guyane, les Assises leur emboîtent le pas. Le premier comité local d'orientation des Assises des Outre-mer s'est réuni ce jeudi a...

Vu de Paris : L’affaire du Ceregmia rebondit

La sulfureuse affaire du Ceregmia a connu un rebondissement cette semaine, à Paris. Le Conseil d'Etat examinait en audience publique le recours de trois anciens professeurs, écartés de leurs fonct...

Pillage au Super U de Soula pendant les barrages routiers : 5 jeunes Guyanais sous les verrous, l’un d’eux déjà impliqué dans le vol d’armes au commissariat de Cayenne

C'est un procès qui pose beaucoup de questions : tant en matière de citoyenneté à la dérive que sur l'absence d'Etat de droit dans certains quartiers de Guyane ou encore sur la question de l'amé...

© 2017 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions