vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

De moins en moins d’étrangers détenus à la prison de Rémire !

De moins en moins d’étrangers détenus à la prison de Rémire !
Information Guyaweb : de quoi tordre le cou aux idées reçues !

Guyaweb s’est procuré des chiffres et des taux qui devraient un tantinet tordre le cou aux certitudes de comptoir et de clavier. Le taux de détenus étrangers au centre pénitentiaire de Rémire-Montjoly n’a jamais été aussi bas qu’au 31 décembre dernier : il ne représente plus que 47% du nombre total de détenus de cet établissement. Il y a même désormais en valeur absolue moins de personnes de nationalité étrangère écrouées en Guyane fin 2017 que fin 2011 : 399 contre 400 à l’époque alors que le total de gens sous écrou est bien supérieur à celui de cette époque : 846 au 31 décembre dernier contre 630 à la…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

33 commentaires

  • Jmc

    ……un complot ou alors la preuve que la délinquance local a repris les » parts de marché » aux étrangers qui les possédaient.

    • GZ

      Ou bien qu’ils ont été naturalisés en prison.
      Joko ne contesterait pas cette possibilité.

      • Joko

        Vous ne croyez pas si bien dire. Je pourrais vous citer des cas. Sinon, les stats soviétiques, genre 399 contre 400, conclusion= ça a baissé, il faut oser le faire. Reste que vous pouvez trafiquer les chiffres que vous voulez, ça fait toujours 50% de personnes étrangères en prison. Faites le tour des prisons des pays environnants et revenez nous raconter. Les quelques français incarcérés rapportent de la monnaie aux avocats et aux juges, sinon ils sont vite dégagés…

        • FF

          M. Joko, soit vous êtes d’une parfaite mauvaise foi sur le sujet (ce que je crois) soit vous êtes un balochard en statistiques (et je ne voudrais pas insulter votre intelligence). Evidemment, ces 400 étrangers écroués remontent à 2011 à une époque où le nombre de personnes écrouées était de… 630 au total. Il faut donc rapporter 400 à 630. A l’époque, le taux de vos indésirables atteignait donc plus de 63% du total. Fin 2017, ils ne sont plus que 399 sur un total de 846 personnes écrouées. Soit 47% seulement. Après effectivement, entretemps, l’Union soviétique les a peut-être effacés…

      • Joko

        Ceci étant dit, vous devriez essayer. Faites vous incarcérer, pas pour une petite babiole, pour une raison politike. Et demandez un komité de soutien à vos amis. Vous verrez, votre naturalisation va être accélérée. Mais souvenez vous de 1998…

        • GZ

          Vous m’avez manqué..
          A présent je trafique les chiffres de la prison, les Français incarcérés font monter le PIB dans le monde entier et la France pratique l’emprisonnement politique. Vous avez une piètre estime pour Elle.
          Qq fut en 1998 ?

  • FF

    Oui c’était une boutade…

  • Enneyac

    Don’t feed the troll

  • le Jaguar

    Le titre est inexact. C’est le taux d’étrangers qui a baissé par rapport au total car en dehors du pic de 2016, le chiffre est relativement constant , peu ou prou autour de 400.

    • Joko

      En effet, venant d’un journaliste d’investigation pas balochard, c’est plutôt ballot de prendre pour argent comptant les chiffres qui lui sont présentés par l’administration, et d’en faire un titre pas racoleur qui va à l’encontre des idées reçues par les mal-pensants. Mais je suis de trés mauvaise foi, et je persiste car comme chacun sait, les stats fournies par l’administration ne mentent jamais, cf les stats du chômage. Non, en fait, sans céder au complotisme ambiant, ces stats ne signifient que ce qu’on veut nous faire gober. Notre prison est plus que pleine, elle déborde. Si bien que, les mules ne sont plus incarcérées à la demande de l’administration pénitentiaire, 1200 dossiers de plaintes n’ont pas été traités, les peines inférieures à 2 ou 3 ans ne sont pas exécutées, les 10.000 garimpeiros ne sont pas poursuivis en justice… J’en passe, et des meilleures.Tout va trés bien, madame la Marquise. Je ne doute pas que toutes ces digressions devraient mettre fin aux certitudes de comptoirs et de claviers ainsi qu’aux propos tenus lors des repas de communion.

  • FF

    C’est amusant, vous ne menez aucune enquête mais vous avez quand même un avis. En 2011, il y avait une nette majorité d’étrangers à la prison de Rémire et ça vous arrangeait donc selon le décret de Joko, les chiffres étaient bons. Désormais, ils sont concrètement en minorité depuis un an, ça ne vous arrange plus donc, selon le décret suivant de Joko, les chiffres sont forcément truqués. Après, il faut sortir de sa tour d’ivoire et appréhender un minimum l’histoire et la sociologie de la Guyane.

    • Joko

      Il faudrait savoir si vous êtes journaliste, statisticien ou sociologue. Il me semblait que vous exerciez depuis de nombreuses années. Pourtant vous découvrez seulement maintenant que l’on a parfois l’impression d’assister au procès de la misère sociale voire de la misère humaine tout court. Je vais aller dans votre sens, je confirme, ça n’est pas qu’une impression. C’est la dure réalité. Mais ça n’est pas une raison suffisante pour s’y perdre et tout mélanger. Un journaliste doit savoir faire preuve de recul et prendre de la hauteur. Je dis simplement que nous avons suffisamment de criminels et de pauvres en Guyane pour ne pas en rajouter. Concernant les criminels riches de toutes origines, ils s’entendent suffisamment bien entre eux, et ils ont de quoi payer pour se défendre, partout. C’est injuste, nous sommes d’accord. Alors, de la même manière qu’il ne nous faut « pa confondé koko ké abriko », ne confondons pas justice et justesse ;-)))

      • FF

        Joko qui prône la hauteur de vue (pour les autres), ça ne s’invente pas…

        • Joko

          Non non, simplement, cela signifie que je plaçais les journalistes à un certain niveau bien au dessus de ma modeste personne. Il faut croire que je me trompais, au moins pour l’un d’entre eux qui se rabaisse à rabaisser. Mais comme dirait l’ôtre, on n’a que le lectorat qu’on mérite ;-)

  • FF

    Pour rebondir sur la remarque de Jaguar. Un nombre s’interprète toujours par rapport à quelque chose. La distance de la Terre à la Lune c’est important : oui mais par rapport à quoi ?, me disait un prof de physique chimie. Un nombre qui baisse (même en valeur absolue) alors que la croissance démographique est de près de 3% par an, que le nombre de détenus a augmenté de plus de 33% relativement à 6 ans en arrière et que, de surcroît, on n’enferme plus les mules françaises depuis fin octobre – je l’ai constaté de mes yeux aux audiences- c’est encore plus parlant (on peut chiffrer cette dispense d’emprisonnement à une centaine de cas de passeurs français depuis octobre, plus d’une cinquantaine de mi-octobre à fin décembre : en novembre en deux audiences, j’en avais dénombré 20). Concrètement c’est irréfutable : 56 étrangers écroués de moins entre fin 2016 et fin 2017, c’est de l’arithmétique simple. Et effectivement, c’est un taux non négligeable : 12% de moins en un an. Si l’on avait enfermé les mules comme en 2016, le taux d’étrangers écroués pourrait se calculer autour de 42% (399/950). Disons, moins de 45% pour ne pas trop contrarier Joko au réveil…

    • le Jaguar

      Je ne conteste pas vos interprétations mais je maintiens que le titre est inexact à la vue du tableau exposé. Il ne s’agit ni de math ni de physique, c’est juste factuel, le nombre d’étrangers incarcérés est stable depuis six ans. Il suffisait de titrer  » le taux d’étrangers incarcérés à la prison de remire ne cesse de baisser « .

      • FF

        Arguer d’un chiffre « stable » quand l’effectif total augmente, ça n’a pas grande signification. En revanche, depuis plus d’un an, il est en baisse, une baisse non négligeable : de plus de 12% ( 455 puis 399). On gagne des élections pour moins que ça…

  • Stiwi973

    La seule nuance qu’on pourrait apporter concerne la notion d’étranger.
    Certains vous diront que ce n’est pas la nationalité mais l’origine qui caractérise leur critère de l’étranger. Autrement dit un haitien/brésilien/guyanien – naturalisé ou pas – reste un étranger !
    A toute fin utile, je précise que ce n’est pas une conception que je partage…

  • FF

    Il n’y a pas non plus des légions de naturalisations en Guyane donc mathématiquement des naturalisés en prison c’est peanuts

    • JCB

      Non, il n’y a pas légion de naturalisations, mais il y a légion de progéniture d’étrangers née sur le sol Français, donc bien Française.
      Mais comme on ne fait jamais de statistiques sur les origines sociologiques des détenus…
      Enfin, si ça vous fait plaisir de démontrer que plus de 50 % des détenus sont des Français de souche, libre à vous.

      • GZ

        Je n’ignore pas les difficultés identitaires ci et là, alors soyez sûr que je vous demande sans malice : quelle est la définition du Français de souche ? (Nombre de générations, d’années, d’autres ?)

        • JCB

          au moins deux, car les autres sont dits primo arrivants, non ?

          • GZ
            08 février 2018

            Les primo-arrivants non, c’est clair. Leurs enfants seraient donc Français de souche, souche synonime de sol dans ce cas, naître sur le sol signifiant « être de souche ».
            Merci, je le retiens.
            FF, une petite stat sur étranger/primo-arrivant/de souche. Vous serez peut-être davantage suivi…

  • Bruno26

    Il faudrait peut-être mettre cette proportion (50%) en parallèle avec la proportion d’étrangers vivant en Guyane, non?
    Si les étrangers représentent 25% (chiffre imaginaire je précise) de la population et 50% des détenus alors la vision est différente je trouve…mais bon on fait dire aux chiffres ce que l’on veut au final.

  • bilo

    On pourrait aussi comparer le taux de prisonnier étrangers à leur niveau de pauvreté (celle ci n’excusant pas tout) ou au niveau d’éducation et entrer dans une lecture sociologique plus fine pour aborder le sujet avec plus de finesse.
    Ex : 500 millions € détournés pas des dizaines de milliers de pauvres bougres à la CAf et la SS, comparé au 45 Milliards € détournés au impôts par quelques milliers de riches ou très riches.
    L’extrême droite préfère pointer les bénéficiaires de la solidarité souvent perçus comme issus de l’immigration pour en faire les dépositaires de tout les maux de notre société.
    Faut dire qu’on peut se passer d’eux pour financer les campagnes électorales…

    • Bruno26

      Il est assez dangereux de lier délinquance/criminalité au niveau d’éducation ou de pauvreté…surtout quand dans la phrase d’après on souligne les 45Mds détournés par les « riches et très riches ».
      Le fond de l’article vise à tordre le cou aux idées reçues selon lesquelles le centre de Rémire est surpeuplé d’étrangers, chiffres à l’appui. Ces chiffres, selon moi, démontrent bien le recul (en %) des détenus étrangers…mais sont, toujours selon moi, incomplets car dire que la population étrangère passe de 66% à 50% est insuffisant. Il serait intéressant d’avoir les chiffres de la part des étrangers dans la population Guyanaise afin de juger d’une éventuelle surreprésentation carcérale…

  • FF

    Votre remarque est très pertinente Bilo. C’est la question que l’on peut se poser en assistant aux audiences de comparution immédiate où l’on a parfois l’impression d’assister au procès de la misère sociale voire de la misère humaine tout court. La justice devrait avoir le courage parfois de prendre le temps d’enquêter sur les affaires qui en demandent (du courage et du temps). Je n’affirme rien gratuitement.

    • le Jaguar

      A propos d’enquête très longue et de délinquance en col blanc (les faits doivent datés de 2013 ou 2014) , avez vous assisté à l’audience correctionnelle qui se tenait mardi 30 janvier et qui concernait l’importation supposée illégale et la revente des plusieurs dizaines de pelleteuses par un homme d’affaire bien connu sur la place et qui vous a valu quelques « soucis » lorsque vous étiez journaliste pour la semaine guyanaise ?

  • GZ

    Ca, c’était de la délinquance à col gris.
    résultat : justice saisie.

    La délinquance à col blanc, c’est ça : http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2017/02/18/20002-20170218ARTFIG00046-primes-de-retraite-la-cour-des-comptes-epingle-des-derives-a-la-caisse-des-depots.php
    résultat : « Les salariés qui voulaient profiter d’indemnités de départ à la retraite paniquent», (les pôov, ils ne pourront plus voler) …la CDC dit chercher «une solution acceptable» (la légalisation)…

    • GZ

      Une autre délinquance à col blanc est la fabrication de faux documents à l’usage administratif, contre les sans-dent. En Guyane par exemple.
      Cette délinquance coûte beaucoup plus cher (à la Guyane par exemple) que les détournements directs du pognon, CDC ou ailleurs.

  • Alessandro de Sousa Alencar

    Meus amigos, vocês viram que tipo de discussao é a mais comentada? Precisamos mais que esta mediocridade. Abraços deste guianês orgulhoso de ser todos os seus estereotipos. Do you can understand me? Ustedes quedan a discutir cosas pequeñas. Nosotros, un proyecto de Guiana Francesa rica de su cultura plural. The history can to pass so fast if you lost your time. Courage à tous pour ce forage à tout prix.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

« La question de la colonisation toujours actuelle de la Guyane est posée »

Rosuel Lima-Pereira, maître de conférences en Civilisation brésilienne à l'Université de Guyane, est revenu sur le mouvement social de 2017 et sa perception outre-Oyapock, lors d'une conférence...

La Colombie rejoint l’OCDE et l’OTAN

Elle sera le troisième Etat d’Amérique latine membre de l’Organisation de Coopération et de Développement Economique et le premier à devenir partenaire de l’Organisation du Traité de l...

Saint-Laurent : un chauffeur de bus scolaire soupçonné d’avoir porté un coup de sabre à un lycéen

L'affaire n'a pas fait grand bruit pour l'heure. Elle n'est pourtant pas banale. Un chauffeur de bus scolaire est soupçonné d'avoir porté, jeudi 17 mai dernier, en fin d'après-midi un coup de s...

Temer renonce à la présidentielle

Cerné par les affaires de corruption et extrêmement impopulaire, le chef d’Etat brésilien Michel Temer a fait savoir qu’il ne sera pas candidat au scrutin présidentiel d’octobre prochain. ...

“C’est le flou total avec Surinam Airways” (Pierre Delattre)

La compagnie Surinam Airways disparaît des écrans radars de Guyane à partir du 1er juin, laissant au passage plusieurs milliers de voyageurs sur le carreau alors que les grandes vacances sont en li...

Roy Contout, l’ex-footballeur professionnel de Ligue 1, mis en examen pour « homicide involontaire » avec « deux circonstances aggravantes » suspectées : la conduite sans permis valide et le délit de fuite

Le parquet de Cayenne a ouvert une information judiciaire jeudi à l'encontre de l'ex-footballeur professionnel Roy Contout, né à Cayenne il y a 33 ans, pour « homicide involontaire» avec « deux ...

© 2018 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions