vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Darwin Asprilla : le principal suspect dans l’affaire de la mort de l’épouse du directeur de Carrefour Matoury, mis en examen puis incarcéré mardi soir à Rémire !

Darwin Asprilla : le principal suspect dans l’affaire de la mort de l’épouse du directeur de Carrefour Matoury, mis en examen puis incarcéré mardi soir à Rémire !
Exclu: la Colombie avait refusé de l'extrader, revenu en Guyane, il vole !

Après avoir fui en Colombie, son pays natal, postérieurement aux faits meurtriers du 31 mars 2015 à Rémire au domicile de la famille Leboulanger, Darwin Asprilla, qui fêtera ses 21 ans en prison le 8 janvier prochain, a été interpellé dimanche en Guyane en fin d’après-midi en flagrant délit de vol avec effraction sans rapport avec l’affaire criminelle. L’homme est le principal suspect -sinon le seul- d’une instruction judiciaire qui semblait dans une impasse suite à sa non extradition de Colombie et relative à une affaire de « vol avec violences ayant entraîné la mort » de Anne-Marie Leboulanger, épouse, au moment des…

Cet article est composé de plusieurs parties, lire la suite:

1 2 3

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

10 commentaires

  • Jmc
    27 décembre 2017

    Et bien ce gars la, auteur ou complice du crime affreux dont on l’accuse n’inspire rien si ce n’est une mise au placard pour un temps indéterminé.

  • Joko
    27 décembre 2017

    On se demande dans quel pays vivent ces avocats qui osent demander la liberté sous contrôle judiciaire serré pour un tel individu, alors qu’il était déjà en liberté « surveillée » pendant que ce crime atroce était commis. Faut-il les envoyer en stage de survie dans les quartiers chauds ou attendre que l’un d’eux se fasse descendre à coups de tournevis pour qu’ils remettent les pieds sur terre ???
    Le changement de statut n’y ferait rien, la justice resterait le domaine de l’état. L’indépendance ? les états voisins sont des passoires corrompues et certains policiers ne valent pas mieux que les assassins que nous accueillons.
    Que la loi soit appliquée plus sévèrement contre les criminels ou délinquants multirécidivistes et plus justement contre les citoyens ordinaires. Non pas l’inverse.
    C’est à ce prix seulement que les jeunes sur la mauvaise pente respecteront peut-être la loi et ses représentants. Commencer par être sérieux pour être pris au sérieux, ça ne devrait pas être si compliqué…

  • amertume
    27 décembre 2017

    Bonjour Joko !

    Toujours entièrement d’accord avec vous .Cependant contrairement à ce que pense GZ nous ne justifions pas pour autant  » la nécessité vitale d’un changement de
    Gouvernement /Statut  » Mais uniquement que des MESURES SEVERES soient APPLIQUEES à l’ encontre de tout CRIMINEL RECIDIVISTE ou PAS

  • Mickael
    27 décembre 2017

    Être aussi naze (revenir alors qu’on est accusé de meurtre et commettre un vol) et s’appeler Darwin, cela en est presque drôle.

    • Gaspard
      27 décembre 2017

      Judicieuse remarque, il faut définir maintenant a quelle stade de l évolution il est resté. Sans nul doute a l état animal! A enfermer!

  • Joko
    27 décembre 2017

    Ces nazes sont bien défendus par d’autres encore plus nazes qui on été formés et payés pour ça par nous au travers de nos impôts…

    • Mickael
      27 décembre 2017

      Méfiez-vous, une erreur millénaire veut que l’on ait attribué une vertu à une administration, la justice.
      Bizarrement, plus la justice est expéditive plus le pays est craignos. Sauf en Guyane en fait…

      • Joko
        28 décembre 2017

        Nous sommes à des années lumière d’une justice expéditive lorsqu’on mesure le temps écoulé pour lequel des affaires sont jugées et les peines qui sont prononcées au bout du bout. Commençons déjà par appliquer le droit et arrêtons de distribuer des morceaux de papier. Et cette femme serait encore en vie…

  • le Jaguar

    L’avocat a fait son boulot en demandant la libération de son client car c’est le seul enjeu lorsqu’on passe devant le juge des libertés et de la détention. S’il s’était contenté de s’en remettre à la décision du magistrat comme le font certains de ses confrères, il pouvait aussi bien rester chez lui.
    De son côté le JLD a pris la bonne décision en décidant l’incarcération de ce « présumé innocent » soupçonné de crime car toute autre décision aurait été parfaitement incompréhensible.
    Et si l’intéressé est jugé coupable, j’espère qu’il sera condamné à la peine maximale prévue par le code pénal.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Expérimentation d’un accès restreint au droit d’asile en Guyane

Alors que l'Assemblée nationale examine actuellement la loi vivement contestée sur l'asile et l'immigration, un projet de décret vise à expérimenter en Guyane un traitement accéléré des demand...

Neuf personnes mises en cause en Guyane ont eu le temps de mourir avant le dénouement de l’enquête les concernant, s’est rendu compte le parquet en 2017 !

Suite de notre feuilleton sur les chiffres et les faits singuliers de la justice guyanaise. En Guyane, s'étant, semble-t-il, attaqué un peu plus aux poussières des armoires du tribunal en 2017...

45 000 foyers touchés par une coupure d’électricité

Après celle survenue le week-end dernier, une énième coupure d’électricité a encore été observée ce mercredi sur le territoire guyanais. "45 000 foyers" ont été impactés par « un inc...

Les plages de Montjoly interdites « aux chiens même tenus en laisse »… et pas qu’eux !

Dans notre article intitulé « Début de la saison de pontes des tortues Luth» nous indiquions que «l'impact des chiens est une grosse problématique» pour les pontes des tortues sur les plages d...

Mauvais départ pour le Grand conseil coutumier

Dans un communiqué commun, les organisations autochtones FOAG et ONAG soulignent le fait que “ni les chefs coutumiers, ni les représentants des organisations autochtones désignés n’ont été i...

« Quel avenir pour la reconversion des locaux du CHOG Franck Joly » ?

C'est le thème du séminaire et de la réunion publique qui se tiendront mercredi 18 avril et jeudi 19 avril au Camp de la Transportation à Saint-Laurent-du Maroni. Dans les mois à venir, le Ce...

© 2018 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions