vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Madame le maire de Cayenne, son arrêté de carnaval contre l’irrévérence, son idée de loi pour limiter les naissances

Madame le maire de Cayenne, son arrêté de carnaval contre l’irrévérence, son idée de loi pour limiter les naissances

L’auditeur-citoyen a eu droit à un Invithé Café singulier mardi matin sur Guyane 1ère radio. Avec en guest star, madame le maire de Cayenne interviewée par des journalistes un rien perplexes. Le maire de Cayenne y a répondu aux questions sur des dispositions d’un arrêté municipal peu commun relatif au carnaval. Elle en a profité pour faire savoir qu’elle souhaitait «une loi pour limiter le nombre de naissances » en Guyane. C’est d’abord Charly Torres qui a ouvert le bal, mardi, dès l’entame de l’InviThé-Café, en égrénant les dispositions, pour certaines hihihilarantes, de l’arrêté municipal de l’édile de Cayenne censé circonscrire divers débordements au…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

16 commentaires

  • Joko

    Le karnaval, c’est pas uniquement dans la rue et c’est toute l’année avec nos zélus ;-)))

  • Joko

    Une hybride Trump /Mao Tsé-toung ? Pol Pot n’est pas loin, ça vole très bas du front de gauche, mais nous aurions les élus que nous méritons…

    • moune

      Trump- Pol pot direct. Y’a de quoi rire… jaune ! Mais tous les jaunes ne sont pas chinois 😑😑

  • skol973

    Vous avez parfaitement raison. Cependant, il y a d’autres choses à résoudre dans l’immédiat dans les collèges en Guyane. Il y a des élèves âgés de 24 ans qui se trouvent inscrit dans ses ETS, souvent envoyés par le rectorat. Il faudrait que Monsieur le recteur demande à son médecin conseiller technique de demander une radio du poignet de ces élèves adultes.

    • JCB

      Tous nos bobos de gauche ont réclamé des écoles plutôt que des prisons: on voit le beau résultat: des gosses qui sortent de l’école sans éducation et sans diplôme, et des jeunes délinquants dans les rues persuadés de leur impunité…
      Quant à la limitation des naissances, il y a sans doute des solutions conformes à la constitution pour supprimer ces primes à la reproduction (uniques au monde) qu’ont mis en place tous nos élus de droite comme de gauche…

  • le Jaguar

    Un contrevenant à un arrêté municipal placé en garde à vue sur décision conjointe du maire et du préfet, ça pourrait préter à sourire si cette déclaration n’émanait pas d’une élue de ce niveau. Elle devrait pourtant maitriser le sujet de la garde à vue avec son expérience.
    Quand au fait de limiter les naissances, il faudrait commencer à plafonner les allocations familiales à 3 ou 4 enfants et pas seulement pour la guyane. Si la mesure est généralisée, je ne vois pas en quoi elle serait inconstitutionnelle. Les gens seraient libres d’en faire davantage mais ça permettrait d »écarter la motivation purement vénale.

  • Francois

    incroyable – soit c’est une méga-plaisanterie du genre Premier Avril soit elle a oublié de prendre ses médocs ….

    • GZ

      Si, François, le plus incroyable est que c’est la réalité. Voilà une parmi celles et ceux que la Guyane exsude au prix du jeu démocratique des élections.
      Dites-vous que l’on ne s’ennuie pas, au moins.

      Sinon, FFarine n’avait pas à aller jusqu’à la Chine. Il aurait pu relever l’exemple bien local d’une (dés)espérée limitation des naissances par la loi : l’ordonnance royale du 18ème siècle, qui interdisait la copulation avec les négresses, principalement pour éviter l’apparition d’une population métissée avec laquelle l’ordre esclavagiste n’aurait su que faire…
      Cette évocation aurait opportunément rappelé à cette dame que, sans la violation de cette ubuesque loi anti-fornication, aujourd’hui on serait privés de Mme PHorth… comme de TRiner (ça, ça serait dommage…)

  • MX1

    Surmenée dans son d’activité d’orthophoniste… elle trouve le temps de proposer des arrêtés époustouflants et de soumettre des idées fracassantes…
    J’adore !

  • Bouddha

    Madame le Maire,votre méthode n’est peut-être pas la bonne mais votre réflexion pose le problème de l’installation des migrants en Gyane Ces femmes qui arrivent avec 5-à 8 enfants et on ne vérifie pas que ce sont vraiment les leurs. On leur donne tous les avantages prévus par la France, elles sont prioritaires pour un logement social alors que nos guyanaises attendent des mois voir des années pour avoir un logement parce qu’elles n’ont que 2 ou 3 enfants. Ce n’est ni aux Antilles ni à la Réunion que l’on voit ça! Là-bas ils servent leur population en premier car c’est de nos impôts que tous ces migrants profitent .Encore une fois il faut réfléchir à une autre méthode, mais l’idée fait son chemin et je vous soutiens pour avoir oser ouvrir ce débat.

    • GZ

      Les conséquences d’une reproduction agraire de la population étaient réelles dès le début des années ’90. Yavait qu’à voir. Quant o zélus, le seul LBertrand proposa il y a qq années à cela un statut extra-territorial de la maternité de SLM. (Tenez, encore le mot STATUT) Ce qui indique que LBertrand survole ses compères guyanais, tels ceux de la CTG, même avec son statut borgne, limité à sa maternité…
      Le réveil embourbé du maire de Cayenne est aussi tardif qu’hilarant. Il n’aboutira à aucun débat comme d’hab. car le débat suppose des débatteurs – vous voyez bien le vide. En Guyane toute idée ou initiative locale est vouée à s’éteindre.

      • moune

        Y
        Faut-il que ces initiatives locales soient sensées et se fassent dans la mesure et le discernement ! Pas d’électron libre gravement rétamé par des fonctions qui les dépassent et qui ne cherchent qu’à faire le beau et le buzz dans les médias. Ce coup de langue fourchu a le mérite d’ouvrir le débat car depuis on débat beaucoup… Pawol pourri pawol pou ri on ne sait plus ???

        • GZ

          Les détenteurs de fonctions n’émettent pas d’initiatives. D’une part, ils sont d’emblée incompétentes en absolu et surtout au regard de la tâche qui les attend(rait). D’autre part, une fois élu, notre bonhomme/femme n’a plus aucun intérêt à soulever les questions nécessaires, pour cause de compromissions que la représentativité et la gouvernance actuelles lui proposent. Il faudrait une force hors de commun pour y résister. Ils ne l’ont pas, c’est humain.
          Bref, non seulement il (elle) ne sait pas ce qu’il y a à faire, mais, même s’il (elle) le savait, il (elle) n’aurait même pas l’intérêt d’en parler. Cela fait beaucoup.
          Il vous reste le constat de ne pas être réellement représenté par vos élus, et le beau et le buzz sur des sujets au mieux symboliques. Mais rien au fond, rien qui pointerait vers le présent et l’avenir. (Et s’ils s’y frottent, ils vous consternent… )
          Le résultat concret sur le terrain est la haine de toute initiative/idée citoyenne dans quelque domaine que ce soit. Car toute initiative sensée met en exergue leur incompétence, défie leurs capacités et menace leur aura faite de beau et de buzz. D’où la culture de la médiocrité. Ils n’ont rien à proposer face à l’administration qui en fait à sa guise, dans une logique similaire par ailleurs.
          Débats ? Quels débats ?

          • moune
            08 février 2018

            Mi débat woye woye mi débat anba bomb caca le des bas, sans les hauts ! Bat djol quand on n’a rien à dire.

    • le Jaguar

      L’immigration massive telle qu’on la connait en Guyane n’existe ni aux Antilles ni à la Réunion, ne serait-ce qu’en raison du caractère insulaire de ces territoires. Si c’était le cas, ces territoires étant régis par les mêmes lois, les effets seraient similaires.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Ateliers-débats sur le « manger local »

Dans le cadre des Assises de l'Outre-Mer, la Fédération Départementale des Syndicats d’Exploitants Agricoles (FDSEA) propose des ateliers-débats sur l’autosuffisance alimentaire et le "mange...

Aménagement de la RN1 : lancement de la concertation publique

Le projet d'aménagement de la RN1 entre Balata et la Carapa sera soumis à concertation publique du 19 février au 31 mars 2018. Selon la DEAL (Direction de l’environnement, de l’aménagemen...

La centrale hybride Prométhée en concertation publique «avant l’été»

La nouvelle centrale hybride dénommée «Prométhée» et devant remplacer la centrale thermique de Dégrad-des-Cannes d'ici 2023 fera l'objet d'une concertation publique: ainsi en a décidé le 10 ...

Mylène Mazia se retire de la législative partielle

La seule femme candidate à l'élection législative partielle de mars prochain se retire de la campagne en raison du décès de son frère intervenu ce mercredi. Mylène Mazia, enseignante, consei...

Un scénario défend 100 % d’énergies renouvelables en Outre-mer d’ici 2030

Le Syndicat des énergies renouvelables veut faire pression sur le gouvernement pour que l’autonomie énergétique des territoires ultra-marins devienne une réalité en 2030. Il dénonce aussi des ...

«Affaire Marie-Laure Phinéra-Horth» : la direction de l’hôpital de Cayenne botte en touche

Guyaweb a adressé par courriel trois questions mercredi, à la directrice de l'hôpital de Cayenne, Agnès Drouhin, sur ce qu'il convient désormais d'appeler l'affaire Marie-Laure Phinéra-Horth en ...

© 2018 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions