vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Cité Eau Lisette : une opération d’évacuation de 4 familles d’étrangers et de démolition de leurs habitations, pilotée par la mairie de Cayenne, sans decision de justice et sans huissier…

Cité Eau Lisette : une opération d’évacuation de 4 familles d’étrangers et de démolition de leurs habitations, pilotée par la mairie de Cayenne, sans decision de justice et sans huissier…

Mardi, la mairie de Cayenne a organisé une opération d’évacuation de familles de nationalité étrangère, trois sur quatre en situation régulière, en se passant d’huissier et de décisions de justice. Les habitations ont également été démolies à la pelleteuse. Enquête. C’est un avocat du barreau de la Guyane, sollicité par nos soins, qui indique : « une opération d’évacuation, d’expulsion voire de destruction d’habitations passe par une procédure très précise et surtout par une décision de justice, c’est la règle». Mardi 30 janvier 2018, la municipalité de Cayenne s’est passée de décision de justice et même d’huissier pour mener à…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

40 commentaires

  • Mickael

     » Des collègues de travail, agents de la mairie ou de la CACL »
    En gros, si vous ne connaissez pas quelqu’un à la mairie, vous pouvez aller courir quant aux nuisances autour de chez vous.
    Ca fleure bon l’autocratie puritaine tout cela.

  • Joko

    Un bon début, les lois étant faites de telle sorte que, si personne ne réagit dans l’instant, plus rien n’est possible. Pourquoi appliquer une loi à des gens qui ne la respectent pas et la détournent à leur avantage ?

    • Mickael

      Parce que c’est la différence entre eux et nous : Nous ne sommes pas des barbares ni des sauvages. Ou alors on change la loi. Il y a suffisamment d’huissier en Guyane.

      • Joko

        Qui a parlé de sauvages ou de barbares ? vous. Si vous avez un petit bout de terrain prés de chez vous, laissez leur la place pour s’installer. Les huissiers sont là uniquement pour taxer les couillons taxables: nous.

  • SMET

    Enfin une action contre les squats… Les envahisseurs ont ils pris le temps de négocier avant de construire? La situation est telle en guyane qu’il faut adapter l’action a la situation, l’heure n’est plus à la discussion, placé à l’action. Au suivant…

  • Mickael

    Nier l’état de droit, c’est se comporter en sauvage.
    Et l’expérience m’a montré que les plus prompts à s’en passer sont les premiers à magouiller (« Faut bien vivre », « Y a plus gros que moi », …)

    • Joko

      « Nier l’état de droit, c’est se comporter en sauvage. » Au départ de l’action, c’est exactement ce que font ces squatteurs, nous sommes bien d’accord. N’inversez pas les rôles ;-)

  • Mickael

    Je n’inverse pas les rôles ;)
    C’est juste qu’a faire comme eux, quelle est la différence entre eux et nous ?

  • Joko

    La différence ? Nous ne faisons pas comme eux, nous ne prenons pas ce qui ne nous appartient pas. Voyagez, allez au Guyana, au Surinam, au Brésil, essayez de faire ce qu’ils font en Guyane et revenez nous raconter…dans quelques années, si vous êtes encore vivant, après avoir passé un certain temps en prison sans préavis.

    • Mickael

      Ah on y est enfin, à la xenophobie.
      C’est vrai, aucun Guyanais ne magouille.
      Et ce n’est pas parce que ces pays là sont sans foi ni loi que cela doit être le cas ici non plus.
      Dans les moments durs, c’est les principes qui font de nous ce que nous sommes, pas les prises de paroles.

      Comme disait Churchill quand on lui demandait de réduire le budget alloué à la culture pour aider à l’effort de guerre : « Mais pourquoi nous battons nous ? »

      • KouK

        En titillant Joko, vous alliez forcément aboutir à ce que vous essayez de démontrer : « les guyanais (de souche ou d’ailleurs) sont xénophobes. » Un peu facile. Allez un peu fréquenter ces familles expulsées, avec toute votre candeur et votre bienveillance. Vous risquez rapidement de déchanter.
        A titre personnel, je ne blâme pas ces gens qui fuient la misère pour un espoir de vie meilleure. Nous en ferions tous de même. Mais faut il pour autant être « ultra-tolérants » à leur égard, sous prétexte qu’ils ont une vie difficile ? C’est cette trop grande tolérance (qu’elle soit à l’égard des édiles guyanais ou des « brigands-émigrés » (#lol) qui a aussi permis que la Guyane soit dans cet état.
        J’aime voir Madame le Maire – orthophoniste – présidente d’asso/agglo/parti – et buzzeuse xénophobe à ses heures, se préoccuper « de la vie de ses administrés ». Je prendrai tout autant de plaisir lorsque la justice s’occupera d’elle et de sa clique de profiteurs incompétents. Avec ou sans huissiers.

        • GZ

          Mickael ne fait que constater une attitude dans laquelle on peut voir une dose de xénophobie.

          Il ne s’agit pas ici des habitudes/défauts de ces gens, mais du respect du doit et de ses procédures.
          Vous connaissez certainement :
          1. j’expulse à ma guise les étrangers qui gênent les employés miens
          2. j’expulse à ma guise les nationaux qui gênent les employés miens
          3. j’expulse à ma guise quiconque réputé gênant par quiconque de mon choix etc

          Ce qui restera, c’est le « à ma guise ». De toute façon, on est déjà en phase trois et depuis longtemps. Pourquoi alors cette émotion ?

          • KouK
            05 février 2018

            Sans commentaire…
            C’était ce qui était sous-entendu dans ma dernière phrase.
            Triste réalité guyanaise.
            Et pensez-vous qu’un changement statutaire pourrait permettre à ces pratiques ancestrales de disparaître ? La France en est elle-même à sa 5e Constitution… :-p et cela n’a pas disparu.

      • Joko

        Et c’est vous qui employez les termes de « sauvages », de « barbares », de « pays sans foi ni loi » qui osez me taxer de xénophobie ?! Pas de droits pour ceux qui ne respectent pas les lois de leur pays d’accueil, retour à l’envoyeur. Le problème de fond de la Guyane comme celui de la France, c’est que certaines personnes donneuses de leçons sont toujours plus promptes à défendre l’indéfendable lorsqu’il vient d’ailleurs (une forme d’attrait pour l’exotisme, de la xénophilie ?), mais prêts à laisser crever leur voisin de palier (c’est moins glorieux ?). Qui veut du respect s’en procure !!!

        • FF

          Je pense que le sujet principal n’est pas là. Il est plutôt : la fin justifie-t-elle les moyens ? Dans un Etat de droit, les autorités garantes de celui-ci peuvent-elles s’exonérer de le respecter ?

        • GZ

          Respect des lois du pays d’accueil…khm, voyez, ça sonne drôle… au pays où il reste 1500 (?) Amérindiens..sans la ratification de cette convention sur les peuples autochtones… Je dis ça comme ça, sans aucun droit, bien entendu… Juste pour la brièveté du recul historique.
          En Guyane, l’indéfendable est très bien défendu même et surtout quand il est 100 % lokal ou de l’outre-mer, rassurez-vous. Vous avez tendance à vous fixer trop sur l’étrangeté – qui ne saurait jamais être la vôtre puisque vous faites référence.
          L’un des problèmes de fond de la Guyane, c’est que certaines personnes irascibles et donneuses de leçons sont toujours plus promptes à voir la paille mais ignorer la poutre…

          • Joko
            05 février 2018

            Notre amis indépendantiste/UTgiste nous sort de son chapeau la cause des amérindiens dont il se contrefout. On comprendra aisément que le « respect des lois du pays d’accueil » lui fasse mal. A lui de prendre la nationalité française, je ne doute pas qu’elle lui sera accordée. La France est si bonne (ou couillonne), elle a l’habitude d’accueillir tous ceux qui s’empressent de lui cracher dessus.

  • Johann

    Deux possibilités : soit la conseillère juridique de la mairie est d’une grave incompétence, soit la mairie a acté de se mettre hors la loi en toute connaissance de chose.

    Dans tous les cas, si procès il y a (et il y aura, c’est une évidence), ce sont les impôts locaux des Cayennais qui seront mis à contribution et surtout pas Madame le maire.

    Pour finir, je suis certain que la société qui a procédé à la démolition des squats n’en avait pas non plus l’habilitation (idem affaire Soudine). Bref, en Guyane, les administrations sont souvent, voir quasiment hors la loi, chacun fait se qu’il veut comme bon lui semble avec toutes les dérives que cela peut entrainer. Et après on nous demande de voter l’article 74… J’imagine les magouilles et la corruption déjà bien installées (communes, CTG, etc.) qui en ressortiraient.

    • FF

      Pour être complet : en mars 2006, c’est bien l’Etat qui a été condamné pour « voies de fait » pour une opération illégale de démolition route des plages fin 2004 (il le sera encore en 2007 suite à une seconde plainte d’une autre personne victime de cette opération illégale de démolition route des plages fin 2004 car sans décision de justice). En revanche, on n’avait plus eu de nouvelles de l’enquête du parquet sur l’opération déjà de la mairie de Cayenne sans décision de justice en avril 2006 en dépit des gros yeux du procureur à l’époque. Cet article datant de près de 12 ans permet de remettre les choses en perspective. Il n’a pas pris une ride ou presque ! C’est Edson, cité à la fin de l’article qui aura eu gain de cause contre l’Etat l’année suivante. Les autres personnes aux maisons rasées fin 2004 route des plages à Rémire n’avaient finalement pas osé aller en justice http://www1.rfi.fr/actufr/articles/076/article_43372.asp

  • KouK

    A Eau Lisette, le truc le plus saoulant niveau « nuisance sonores », ça reste l’église des fanatiques du 15e jour, qui braillent des conneries (bon ok des fois ça chante bien) tous les weekends (pendant que les trafics en tout genre se poursuivent dans cette ambiance de bon samaritains).

  • Bouddha

    Encore une fois je suis d’accord avec vous Mme le Maire, même si votre méthode n’est pas tout à fait adéquate. Proposez aux cayennais un N° vert où ils peuvent prévenir vos services dès qu’ils constatent l’installation de tôles, de planches de bois, et d’agglos sur un lieu près de chez eux. Vous pourrez ainsi intervenir dés le début pour dégager ce lieu voué à un futur squat.
    Plantez des arbres, des arbustes à la place et faites de notre ville une ville jardin.
    Quant à « l’Etat de Droit  » il devrait protéger sa population et prendre beaucoup plus de mesures dures pour renvoyer tous ces nuisibles chez eux.

  • amertume

    BRAVO ! Madame Le Maire,
    En toute sincérité ,je vous accorde tout mon soutien et comme le pense Joko
     » C’est un bon début » ,
    Pourquoi ces HORS la LOI bénéficient-ils de tant de droits alors qu ‘ils n’ont le MOINDRE DEVOIR envers la Population ?
    C’ est parce que : »Les LOIS ne FONT PLUS les HOMMES mais QUELQUES HOMMES FONT la LOI  » ( Daniel Balavoine )
    Etant moi-même ,à ce jour ,victime d’un Squatteur , GRAND PROMOTEUR IMMOBILIER et GRAND SPECULATEUR du FONCIER, devenu PROPRIETAIRE de la ZONE TERCA après régularisation de sa situation d’occupant illégal en Propriétaire légal et ce, après avoir MAGOUILLE avec plusieurs notables de la Ville et Certains REPRESENTANTS de l ‘ETAT.
    Qui pourrait ne point RECONNAITRE que la MAJORITE des Lois Françaises applicables
    sont à effet pervers et à l’ image même de Représentants Pervers de l’Etat Français.?
    Nos Politicards de tous les Temps sont des DISCIPLES de MACHIAVEL et pour EUX comme pour Lui :  » La FIN JUSTIFIE les MOYENS  »
    Ils se qualifient ,actuellement, d’être REFORMISTES mais les REFORMES qu’ils  » PONDENT » sont à leurs AVANTAGES et ne SERVENT qu à CREER des INEGALITES
    et à les PLACER ou à les CONFORTER au  » RANG des INTOUCHABLES »
    Mon plus grand Souhait serait que les JUGES , à votre encontre, Fassent preuve de leur Humanité ,de leur grande Empathie et AIENT RECOURS à la JURISPRUDENCE
    Car pour combattre ce FLEAU qu’ est l’USURPATION des DROITS et des BIENS ; IL
    FAUT DONNER UN GRAND COUP DE PIED dans LA FOURMILIERE et pour cela
    FAIRE PREUVE de BEAUCOUP de COURAGE et de DETERMINATION .
    Car toutes ces LOIS ,aujourd’hui ,OBSOLETES sont de VERITABLES FREINS , d’ INDISCUTABLES PIERRES d’ ACHOPPEMENT à la REALISATION de TOUTE BONNE
    ACTION.
    IL m’ arrive quelques fois de ne pas partager vos idées mais pour cette fois ,je vous réitère un grand BRAVO.!
    Bien Cordialement.

    • KouK

      Seriez-vous bègue ? C’est excessivement agaçant de vous lire. Pas seulement pour le fond, qui laisse à penser que vous êtes un aigri de base comme on en croise beaucoup dans les commentaires des sites d’info, mais aussi sur la forme, avec cet acharnement à appuyer sur certains mots.
      M’étonne pas que des gens viennent squatter vos plates-bandes ! Ahah !

    • le Jaguar

      Pour rappel, l’usage de majuscules dans un forum équivaut à crier lors d’un débat.C’est donc inutile, d’autant que personne ne tente de vous couper la parole !

  • FF

    On peut prétendre que les lois sont inadaptées mais il y a théoriquement des parlementaires pour les faire évoluer. Après, d’aucuns décrètent inadaptées, parce que cela les arrange de les décréter ainsi, les lois qu’ils n’ont pas envie de respecter. C’est cela l’un des problèmes de fond de la Guyane : que vous soyez misérable ou puissant…

  • Mickael

    Parfaitement de votre avis FF.
    Et habitant à 100 m du quartier, cela me fatigue aussi.
    Néanmoins, on peut difficilement leur demander de respecter la loi en marchant dessus à pieds joints. Si après, et c’est un problème national, les décisions ne prenaient pas 4 ou 5 ans à être jugées….

  • GZ

    Kouk

    imaginons un instant que les gueux perdent patience à leur tour devant la profitasyon « en général » – à l’instar de Madame le Maire devant ces gêneurs – et décident de se passer d’ennuyantes procédures judiciaires.
    Et, dans le cadre de cette perte de patience salutaire, qu’ils se rendent au lieu de travail d’une certaine orthophoniste, celle qui avait encaissé un salaire à l’hôpital de Cayenne durant combien de temps déjà, sans fournir le moindre service – pour lui réclamer le pognon en direct, soulageant les tribunaux débordés. (Au bout de compte, le pognon de l’hôpital est pognon « public », aussi le leur…)
    Pourquoi pas ? :-)

    La Vème vieillissante n’est pas spécialement performante contre les abus de toutes sortes, administratifs comme électifs.
    Vous savez, le « changement statutaire » ne veut rien dire en soi, ce n’est qu’un mot. Deux. L’important serait le contenu qu’il contiendrait. Les « pratiques ancestrales » (tendance au népotisme, vol) ne disparaîtront jamais, mais la qualité des institutions détermine leur niveau. Force est de constater que la Guyane en souffre.

    • KouK

      Mon cher GZ…

      Si seulement « les gueux » étaient plus informés, plus lucides, et moins infantilisés (avec leur consentement), je me réjouirai presque de les voir grogner ainsi… La profytasyon à sens unique mérite qu’on l’attaque, qu’on lui morde les mollets (comme le fait d’ailleurs avec passion M Farine), que l’on mette ses bénéficiaires face à ses abus quand il y en a.
      Mais là encore, nous avons des décennies de retard… en matière d’éducation et d’ouverture d’esprit. En Guyane, comme partout ailleurs.
      Ceci dit, nos institutions pourries semblent être parmi les meilleures que porte cette jolie planète Bleue. Comment les améliorer alors ? En en créant de nouvelles sur les cendres des précédentes, ou en passant par une réforme surveillée par les citoyens « conscients » ?
      J’ai beaucoup de doutes pour l’une comme pour l’autre solution, mais je doute, après la démonstration d’avril dernier, que de nouvelles institutions « lokale » puissent vraiment améliorer la donne dans ce « péyi ».

      Alea jacta est…

      • GZ

        Coucou Kouk

        Un inspecteur de travail a observé, il y a qq années, qu’ici le verbe « voler » (au sens dérober) est le plus souvent substitué par le verbe « se débrouiller ». Ce qui indique, en effet, une certaine attitude.
        Un latino m’a dit un jour :  » Tiens, nous sommes mélange d'(amér)indiens, de blancs et de noirs. Les indios n’avaient pas l’idée du travail au sens capitalistique, les blancos sont venus pour voler – piller – tuer. Quant aux noirs, sont comme les indios, en plus ils ont été volés eux-mêmes – au lieu d’être bouffés…
        Que veux-tu en tirer ?  »
        Rajoutons l’esclavage qui a duré aux colonies françaises plus qu’ailleurs, puis la rigidité socio-économique importée qui perdure, couronnée avec une immigration débridée qui annihilerait à elle seule toute cohésion même sans les éléments précédents.
        Alors, ça « profite »à des niveaux insoupçonnés. Le bas peuple s’adapte et suit l’exemple : ici les responsables administratifs et politik arrivent à voler avec un naturel d’autant plus sincère qu’ils ignorent qu’ils sont en train de voler.
        On est à un stade supérieur. Ce n’est plus de la corruption/vol, mais de la déchéance morale et intellectuelle la plus putride.

        Rares sont les pays aux institutions franchement mauvaises. La question est plutôt leur fonctionnement, le niveau de leur dévoiement, la pratique quotidienne du pouvoir. L’atavisme monarchique à la française est souvent ciblé et quotidiennement vécu. En Guyane il n’est même pas perçu faute de consciences. D’où ce marécage cour des miracles.
        Ceterum censeo, soit des réformes, soit Ayiti.

  • amertume

    monsieur kouk

    Le train de vos sarcasmes roule sur les rails de mon indifférence.
    Sachez , tout de même, que je suis au comble de ma joie, pour vous avoir  » fait sortir de vos GONDS.
    Bye Bye kouk

    • KouK

      Ah mais pas du tout :-p
      Je ne sors pas de mes gonds pour quelques LETTRES EN MAJUSCULES.
      Je vous faisais gentiment savoir que vous passiez, vraiment, pour un Con avec vos vitupérations décousues et illisibles.
      Mais si je vous mets en joie ! Alors tant mieux. Votre indifférence est bien sélective, comme chez tous les cracheurs de fiel de votre espèce.
      bisou

  • JCB

    Voila où on en arrive quand la justice se base sur des lois qui défendent plus le droit du voyou que celui de la victime
    Et ce n’est qu’un début…

    • GZ

      Voila où on en arrive quand on ne sait plus vraiment qui est victime et qui est voyou, quand on accepte les légeretés avec les lois au motif qu’elles ne sont pas bonnes, tout en réclamant leur application – quand cela nous arrange…

      • JCB

        Vous avez donc tant de mal à distinguer les voyous des victimes ?
        Pour moi, ça a toujours été très clair, quelles que soient les lois.

        • GZ

          Vous avez de la chance. Ca simplifie la vie.

          • JCB
            09 février 2018

            Je vous conseille d’aller lire le « “ Guide juridique de l’occupant sans titre ” que vous trouverez sans peine sur internet, ça vous remettra les idées en place…

          • JCB
            09 février 2018

            … et pour vous faciliter la tâche et si ça intéresse d’autres lecteurs, je vous donne le lien:
            http://1libertaire.free.fr/LeLibertaire03.html
            Ce genre de provocation publique n’est apparemment pas sanctionné par nos lois et est même cautionné par les milieux « bien pensants »…

  • FF

    A condition de ne pas se tromper…

  • GZ

    JCB
    Il ne manque pas de piment que vous me conseilliez le guide de l’occupant sans titre pour remettre mes idées en place.
    Je le mets sur la lourdeur de votre âge plutôt que sur votre culot.
    Vous komprini pa que personne ici, ni moi, ne soutient l’occupation sans titre. On vous montre la Lune mais vous regardez le doigt. Même l’actualité désertique de Régina ne vous inspire à plus de hauteur que de hurler avec les loups, comme d’habitude.

  • Alessandro de Sousa Alencar

    La Guyane, un vrai laboratoire! Et surtout n’oubliez pas! Il y a beaucoup de discussions qui se font loin du terrain de commentaires en ligne. Et que ces discussions servent aussi de base pour décisionnel collectif! En ce que concerne l’ambiance des commentaires, je taquine quelques uns un peu: « Pour les étrangers et ceux issus de ces minorités qui deviennent majorité petit à petit, tout le poids de la loi, aux amis des ethnies dites « vrais » de « souche », toute les armes à toutes les instances de défense! Désolé, mai qui « ces quelques uns » veulent tromper? Voiler leur regard discriminatoire avec des discours vide de engagements concrets? lol lol lol lol Heureusement, qu’il y a d’autres soleils derrière cet horizons qui vous voyez et de gens qui croient vraiment à la vie ensemble dans la diversité et adversité! Bonne Semaine à tous!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Urgences du Char : le protocole d’accord enfin signé 

Composé de 17 pages, le protocole d’accord a été signé ce vendredi 17 août par Agnès Drouhin, directrice de l’hôpital et Pierre Chesneau, représentant des médecins urgentistes démissionn...

« J’ai qu’une envie, c’est d’être au départ du Tour de Guyane ! »

Vainqueur du grand prix Orange qui s'est déroulé ce 15 août, Damien Laversanne, 31 ans, sociétaire de l'USL Montjoly Orange, triple champion de Guyane de motocross et d'endurance, participera à s...

1er Festival des cultures croisées de Guyane

La Collectivité Territoriale de Guyane lance un Appel à Manifestation d’Intérêt pour le 1er Festival des cultures croisées de Guyane qui aura lieu début octobre. « Dans le but de valorise...

Crise aux Urgences: ce que dit le rapport des experts

La mission d'expertise aux Urgences de Cayenne effectuée les 7 et 8 juillet a rendu son rapport consensuel, que Guyaweb a consulté et dont nous vous proposons des extraits. Composé de 21 pages, ce ...

Un nouveau cas de fièvre jaune en Guyane

Selon l'Agence régionale de santé (ARS) un nouveau cas de la fièvre jaune en Guyane a été confirmé ce week-end par l’institut Pasteur de la Guyane. "C’est le deuxième cas en moins d’un an...

1000 clients privés d’électricité ce dimanche à Rémire-Montjoly

De nouvelles coupures d’électricité ont été constatées ce dimanche entre 14h30 et 22h30 à Rémire-Montjoly, dans les quartiers d'Attila Cabassou et Dégrad-des-Cannes. « Environ 1000 clien...

© 2018 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions