vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Christian Dorival, l’ex-secrétaire général de la sous-préfecture de Saint-Laurent du Maroni condamné pour agression sexuelle aggravée

Christian Dorival, l’ex-secrétaire général de la sous-préfecture de Saint-Laurent du Maroni condamné pour agression sexuelle aggravée
Guyaweb : info exclusive

Christian Dorival, 59 ans aujourd’hui, secrétaire général de la sous-préfecture de Saint-Laurent du Maroni au moment des faits, a été condamné en toute discrétion, le jeudi 26 octobre dernier, au premier jour de la visite en Guyane d’Emmanuel Macron, par le tribunal correctionnel de Cayenne à trois ans de prison dont un an avec sursis sans faire l’objet d’un mandat de dépôt,  « pour des faits d’agression sexuelle aggravée commis entre 2009 et 2011», à l’encontre de plusieurs femmes de nationalité étrangère en situation de vulnérabilité administrative au moment des faits, a-t-on appris lundi de source judiciaire. L’intéressé a été…

Cet article est composé de plusieurs parties, lire la suite:

1 2 3

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

6 commentaires

  • Joko

    Édifiant et consternant. Comment être étonné du dysfonctionnement de l’administration quand elle se laisse gangréner à ce niveau ? les sanctions sont à l’avenant de l’atteinte, on approche de la septicémie. « J e  crois  que  quand  un  membre  est  gangréné,  il  faut  amputer » avait dit Denis Labbé, préfet de Guyane, 22 mars 2012. Il faut croire que l’amputation n’a pas eu lieu. La gangrène aurait-elle gagné d’autres membres ? est-il impossible d’amputer sous peine de tuer le malade (une partie de la haute administration et la Guyane avec elle) ? la suite en 2018…

  • Johann

    Mandat de dépôt et Saint-Laurent du Maroni…

    Avec ou sans, rien de change. L’égalité n’a pas sa place en Guyane.

  • Joko

    Le troll est toujours là ? difficile de comprendre ce qu’il fait encore sur ce territoire plein de défauts. La France, pays des droits de l’homme, a toujours pris un malsain plaisir à accueillir divers dictateurs ou révolutionnaires, qui aussitôt rentrés chez eux s’empressaient de cracher leur venin. Pourquoi s’obstiner à rester ? Si c’était aussi bien là d’où il vient, il peut y retourner. La gangrène, il l’a pourtant bien connue, les antibiotiques n’ont pas fait leur effet ?

    • Enneyac

      « Le troll est toujours là ? difficile de comprendre ce qu’il fait encore sur ce territoire plein de défauts »
      XD
      C’est le roquefort qui dit au camembert : « tu pues ».

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Montagne d’or s’invite à la COP23

La COP23 qui se tenait à Bonn en Allemagne s'est achevée dimanche 19 novembre sur le contraste entre la faiblesse de l'engagement des États dans la lutte contre le réchauffement climatique et la ...

10e édition du Salon international du livre de la Guyane

La 10e édition du Salon international du livre de la Guyane a lieu du mercredi 22 au samedi 25 novembre au Zéphyr. Quatre jours dans l'univers de la littérature organisés par l'association Promoli...

«Du couac et du riz» à l’internat de Maripasoula

La grogne enfle à Maripasoula, la plus grande commune de France située au bord du Maroni. Les parents d'élèves du collège Gran Man Difou dénoncent la situation alarmante à l'internat vétuste ...

«On s’est surpassées même si on s’attendait à de la difficulté»

Stéphanie, Patricia et Ismaële ont encore la tête dans le Raid des Alizés, aventure sportive 100 % féminine qui s'est déroulée du 16 au 19 novembre en Martinique. Elles se sont classées à u...

Deux personnes impliquées dans l’activité aurifère illégale décèdent après avoir été touchées par des tirs par arme à feu des forces de l’ordre sur le Grand Inini à Maripasoula

Deux "garimpeiros" sont morts dimanche après-midi après un échange de coups de feu avec un gendarme et des militaires, selon les autorités. Personne n'est blessé au sein des forces de l'ordre...

Or de Question primé mais divisé

Le prix Danielle-Mitterand de la fondation France-Libertés a été remis samedi 18 novembre à Paris au collectif Or de Question qui s’oppose au projet minier controversé de la Montagne d’Or en ...

© 2017 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions