vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

«Affaire Marie-Laure Phinéra-Horth» : la direction de l’hôpital de Cayenne botte en touche

«Affaire Marie-Laure Phinéra-Horth» : la direction de l’hôpital de Cayenne botte en touche
Les 3 questions clefs auxquelles l'hôpital ne répond pas !

Guyaweb a adressé par courriel trois questions mercredi, à la directrice de l’hôpital de Cayenne, Agnès Drouhin, sur ce qu’il convient désormais d’appeler l’affaire Marie-Laure Phinéra-Horth en lien direct avec l’établissement public de la ville dont l’élue guyanaise mise en examen est la première magistrate. La direction de l’hôpital a clairement botté en touche. Comme l’a révélé mardi Guyaweb (voir cet article), l’actuelle maire de Cayenne (et présidente de la Communauté d’agglomération du centre littoral alias la CACL) a été mise en examen le 19 octobre dernier pour « recel de détournement de fonds publics » par le juge d’instruction…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

18 commentaires

  • Joko

    MLPH et le CHar sont les 2 arbres qui cachent la jungle. C’est pourtant simple, en tant que journaliste d’investigation, vérifiez le statut de nombre d’élus, ou adjoints, ainsi que leur poste, Président de ceci, Directeur de cela, agriculteur, restaurateur, et posez vous la bonne question: comment peuvent-ils effectuer réellement leurs tâches ? Comme bon nombre de fonctionnaires, auraient-ils un salaire avec fiches de paie, plus le reste, au nom de leur femme, de leurs enfants, de leur maitresse, gigolo, etc…

  • Jmc

    Si la direction de l’hôpital ne s’aventure pas à donner de réponses aux questions posées c’est qu ‘il paraît évident que cette direction ne peut pas reconnaître publiquement les faits.
    Reconnaître ces faits serait une porte ouverte pour tout le personnel à tous les abus, absences injustifiées , retard etc… qui ne se verraient plus imputer sur les feuilles de salaires des agents du fait de l’affaire MPH.
    Dans cette affaire en fait, l’hôpital savait, laissez faire, du fait que MPH est maire, comme cela peut arriver dans certaines entreprises privées avec des emplois de complaisance.. Sauf que dans la situation de MPH c’est de l’argent public et c’est inacceptable.

    • KouK

      « une porte ouverte pour tout le personnel à tous les abus, absences injustifiées, retards, etc… »

      Ce n’était pas déjà le cas ?

  • moibeni

    Cela aurait il un rapport avec la visite de l’IGAS en 2016 ?

  • le Jaguar

    La réponse de l’hôpital est logique dès lors qu’une instruction est en cours. Les explications doivent être apportées en premier lieu à la justice. De plus l’actuelle Directrice a pris ses fonctions bien après la démission de la principale intéressée donc ce n’est pas forcément la mieux placée pour répondre à ces questions.

  • FF

    C’est un peu facile comme valeur refuge. Une des questions porte sur les « procédures administratives de contrôle » en vigueur au sein de cet établissement public avant l’ouverture de l’enquête judiciaire (de fait postérieure aux faits présumés). Et vous n’allez pas prétendre que la directrice n’a pas de lisibilité en la matière de 2013 à 2016 (ce n’est pas non plus de l’archéologie) ou des collaborateurs qui y étaient. L’hôpital est libre de répondre ou non. Il a choisi. Le citoyen-lecteur-usager appréciera…

    • le Jaguar

      Le citoyen-lecteur que je suis apprécie le journaliste de Guyaweb pour sa capacité à fouiner et à dénicher des affaires , travail que peu de vos confrères en guyane ont la capacité (où la volonté ?) de faire , d’où mon abonnement à ce média.
      Cependant, je maintiens que les personnes concernées (pas uniquement en tant que suspect) par une enquête judiciaires doivent réserver leurs explications en premier lieu à la justice. En revanche un journaliste qui « sort » une affaire et suscite l’ouverture d’une enquête comme ce fut le cas par exemple lors de la dernière calamiteuse campagne présidentielle est parfaitement dans son rôle,
      Concernant la Directrice actuelle du Char, elle est arrivée après que l’établissement ait fait l’objet d’une administration provisoire chargée à priori de remettre sur les rails un établissement qui connaissait une série de dysfonctionnements donc je comprends qu’elle ne veuille pas ou même ne puisse pas répondre aux questions que vous lui avez posé. Je suis convaincu que l’enquête en cours a notamment pour objet de trouver des explications à toutes ces questions que l’on peut légitimement se poser.

  • GZ

    JMC
    L’administration n’est pas est programmée pour reconnaître ses fautes. (Ca serait étrange à l’esprit même de la Constitution.) Cette attitude est une règle absolue en Guyane où, d’après les fonctionnaires, toute faute étalée (vécue comme aveu de faiblesse) affecterait sa légitimité, comme ils disent « l’image de « l’Etat » Impossible sur un territoire aussi spécialement français.

    • Joko

      Laissez moi deviner, la solution c’est ? le changement de statut ;-))) LOL Mettez nous n’importe quel statut sans changer cette tournure d’esprit étroitement liée au « débrouyé pa péché », cela n’avancera à rien. L’administration serait entièrement renouvelée ? les magistrats, la police ? remplacés par qui ? les mêmes qui défendent les voleurs. Non, c’est un changement de mentalité général qui s’impose. Et ça ne se fera pas d’un coup d’élections, de changement de statut ou de statues…

      • GZ

        Presque chacune de vos affirmations est juste, c’est la liaison entre qui manque.

        • Joko

          Je ne suis pas là pour écrire une thèse. Je pourrais vous rejoindre sur vos constats, sur une partie de vos analyses, pas sur vos conclusions.

          • GZ
            19 février 2018

            Et surtout, vous représentez la majorité. Vlà pourquoi la Guyane est condamnée.

  • amertume

    Eh oui FF ! Nous assistons à un excellent match de rugby.
    En effet il semble que l’administration du Char aurait joué le jeu à évitet un sujet épineux en abordant un autre sujet.

  • Joko

    Gyz, je ne me présente pas aux élections et ne représente que moi-même. Si la Guyane (comme la France) devait être condamnée, elle le serait par votre analyse et celle de vos petits kamarades. Celle qui sous prétexte que rien n’est possible sans changement de statut l’a laissée dans cet état en bloquant toute autre réflexion et action depuis des lustres. Heureusement pour elle, un vent nouveau semble souffler qui cesse de prendre l’état pour un adversaire mais comme un partenaire, ce qui permet de commencer à « travailler », un gros mot aujourd’hui.

    • GZ

      Je vous crois quant à votre représentativité, mais votre rejet d’un chgt statutaire me paraît partagé par une majorité, expliqué par RConfiant.
      Vous m’attribuez des pouvoirs surnaturels. Je n’ose croire que mon très modeste avis (« analyse ») serait en mesure de condamner la Guyane… :-)) Un tel pouvoir appartient à des fonctionnaires de l’exécutif / élus d’un certain niveau, non pas à un quidam.
      La nécessité d’un chgt de statut n’est pas un prétexte Joko, mais juste un avis qui ne bloque aucune réflexion, tout le contraire, elle en appelle, mais cela ne vous intéresse point : vous vous figez dans votre rejet de cette alternative et de toute réflexion. Vous restez avec votre pieux enfantillage d’un « changement de mentalité général » – et dans le cadre actuel de surcroît, celui qui pervertirait le Saint Esprit lui-même.
      Vous renversez les rôles et les causalités. C’est un sport en Guyane, on dirait.
      Comme en accusant les Guyanais de prendre « l’Etat’ pour un adversaire – alors que c’est précisément l’administration de l’exécutif (votre « Etat’) qui pourrait être accusée d’une telle disposition à l’égard et de la Guyane en général (irrespect notoire des lois, mépris des citoyens, manquements, promesses vides, vol, escroquerie etc) et des initiatives les plus intéressantes… Yaka connaître, Joko…yaka savoir.
      Quel est votre métier, enfin ?
      A un moment il faudra arrêter avec le « Guyanais » débile / feignant / anti-état etc. C’est trop facile, faux, stupide et pue le colonial. Et surtout, ça ne mène nulle part.

  • Joko

    « A un moment il faudra arrêter avec le « Guyanais » débile / feignant / anti-état etc. » Cessez de m’attribuer vos écrits, il suffit de vous lire, vous n’avez de cesse de rabaisser les Guyanais au rang d’incapables notoires. Ma profession n’a aucun intérêt sur ces posts. Contrairement à vous qui étalez vos problèmes d’agriculteur, qui avez visiblement des comptes à régler avec des représentants de l’état, vous ne semblez prôner un changement de statut que pour régler vos propres problèmes d’accession à la propriété, pas dans l’intérêt général. Je vous renvoie à vos écrits, fokon nyaka Gyz, fokon, mais sous quel statut et avec quels hommes ? ceux qui soutiennent les voleurs ? Quant au colon et à la puanteur, Gyz combien d’hectares ???

    • GZ

      Votre incapacité vous monte à la tête, Joko. Sûr que votre profession explique vos manières, cette attaque ad personam de derrière votre anonymat qui en devient minable.

      Il suffit de vous lire pour constater que vous reniez toute capacité aux habitants de ce pays, le droit de seulement ouvrir une réflexion pour ces loko qui « doivent d’abord » « changer de mentalité » dans un cadre tout sauf incitateur à la vertu – mais qui vous convient si bien, Joko.

      A l’opposé de votre insinuation, je ne m’étale aucunement mes affaires – seulement m’inspire de mon expérience et de celles des autres. Avec votre magnanime permission, Joko.

      Je n’y peux rien si certains « représentants de l’état » (qui ne méritent pas ce qualificatif) dont l’action est très officiellement critiquée depuis décennies ont cumulé tant de passif en Guyane, en général et face à des particuliers. Véritable cour des miracles.
      Je vous rassure Joko qu’aucun chgt de statut n’aurait le moindre effet sur mes affaires personnelles que vous citez en public, profitant de votre minable anonymat et de mon visage découvert. Absolument aucun effet.

      Ainsi donc et pour votre gouverne, ma motivation d’amuser la compagnie ne vient pas de ce nouveau fruit de votre bétise, mais de mon dégoût profond face à des gens de votre gabarit qui infectent l’espace en crachant sur les « Guyanais » « responsables » de ce sous-dvpt, occultant les responsabilités publiques, minant et pourrissant la parole publique en Guyane.
      Et le poublème Joko, c’est que vous m’insultez de la sorte. Car je suis concerné, un peu plus même que la plupart des Guyanais. Pas de chance, ça croise l’intérêt général. Le Vrai, pas le baratin des gugusses.

      (Ma révolte d’agronome devant le saccage gratuit de la forêt pour cet ersatz d’agriculture m’inspire aussi, mais cela vous ne comprendrez définitivement pas.)

      Ne vous stressez pas dans votre médiocrité, je ne possède ni un mm² de terre en Guyane. C’est pas pour les gens comme moi.

      Enfin, évitez d’associer colon et puanteur à la possession de la terre, car LE GROS propriétaire en Guyane est … l’Etat. cca 8 000 000 d’hectares.

      Colon et puanteur, vous allez vous faire ficher S.

  • Joko

    Non, le problème n’est pas l’état. Heureusement que l’état est propriétaire des terres quand on voit la foire d’empoigne pour se partager (et distribuer aux amis) les terres qu’il attribue aux communes. Nous ne sommes pas sous un régime communiste, l’état ne fait pas tout. Je ne vous connais pas, alors si vous ne voulez pas qu’on parle de vos affaires, évitez de les étaler sur vos posts, pour ensuite jouer les victimes quand elles vous reviennent à la figure. Les insultes ? vous ne faites que cela à longueur de post contre les Guyanais et leur incapacité. Ne venez pas ensuite vous plaindre comme un enfant quand vous prenez une pichenette. Votre ego démesuré (« Car je suis concerné, un peu plus même que la plupart des Guyanais ») vous fait perdre tout contrôle. Remballez vos insultes. Continuez à soutenir ceux qui soutiennent les voleurs et le changement de statut, bon courage. Pour moi, la conversation est close.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Les relations entre Cuba et les Etats-Unis sont « en recul »

Une affirmation du président cubain Miguel Díaz-Canel lors d’une interview télévisée ce dimanche. Au cours de cette interview qui était la première depuis son arrivée au pouvoir en avril ...

Pierre Guirand, l’un des huit mis en examen dans l’affaire des titres de séjour frauduleux de la préfecture, récupère son véhicule saisi !

La Chambre de l'instruction a décidé de rendre au chef d'entreprise Pierre Guirand -un transporteur selon son avocat - son véhicule saisi au cours de l'instruction de l'affaire des titres de séjou...

100e lancement d’Ariane 5

Le lanceur lourd européen Ariane 5 programme son 100e lancement, le 25 septembre à partir de 18h53 heure locale, depuis le Centre Spatial Guyanais à Kourou en Guyane Française. Pour cette 100e, de...

La Chambre de l’instruction a refusé au fonctionnaire, mis en examen pour détention de fichiers pédopornographiques, de quitter le territoire guyanais afin de continuer à consulter le même thérapeute

Jean-François Fritsche, chef de l'unité transports de la Direction de l'environnement de l'aménagement et du logement (Deal) au moment des faits, mis en examen depuis le 18 janvier dernier pour dé...

Comment s’est organisé, «d’un commun accord», le transfert de Léon Bertrand, conduit directement au centre pénitentiaire par les gendarmes depuis Saint-Laurent…

Léon Bertrand a été amené très tôt ce matin depuis Saint-Laurent du Maroni jusqu'au centre pénitentiaire de Rémire à 270 km de son domicile, par des gendarmes, à la suite d'un accord entre l...

Léon Bertrand de retour à la case prison, cette fois à Rémire-Montjoly…

Léon Bertrand a été incarcéré lundi au cours de la matinée à la prison de Rémire. Ses récentes déclarations peuvent-elles constituer un obstacle à un aménagement rapide de sa peine ? ...

© 2018 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions